Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Pérenne

Dossier IA33004410 réalisé en 2013

Fiche

Précision dénomination château viticole
Parties constituantes non étudiées chai, parc
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite)
Adresse Commune : Saint-Genès-de-Blaye
Lieu-dit : Pérenne
Cadastre : 1832 C 279-289 ; 2013 OC 575-582, 1089

Le cadastre de 1832 montre que les dispositions générales du bâti s'organisaient sur une cour comprenant un logis indépendant, un long bâtiment, probablement viticole, et un troisième bâtiment correspondant vraisemblablement à des communs. L'ensemble était alors en possession d'un certain Pierre Arnaud, selon les matrices cadastrales. Dans l'édition du Cocks et Féret de 1868, le domaine viticole, classé parmi les crus bourgeois produisant de 130 à 160 tonneaux, est toujours détenu par la famille Arnaud, pour laquelle la demeure est construite a novo, en 1870 d'après une plaque commémorative figurant dans le sous-sol. Le commanditaire de ces travaux, ainsi que de l'ensemble de la reconstruction des bâtiments de dépendances, est Amédée et surtout Camille Arnaud, mentionné dans l'édition du Cocks et Féret de 1874 (la famille possède également le domaine de la Girouette à Fours et divers biens à Blaye). Une gravure de la demeure figure dans cet ouvrage après sa récente reconstruction, signalée comme étant due à l'architecte bordelais Gustave Alaux. La mention de son rôle sur la plaque commémorative ainsi que la signature sur la clef de voûte du porche d'entrée confirment d'ailleurs cette attribution. La superposition des cadastres ancien et actuel montre que rien des parties anciennes n'a été conservé lors de la reconstruction.

Des travaux d'amélioration aux dépendances et équipements viticoles ont été réalisés après le rachat de la propriété par la société des vignobles Bernard Magrez en 1997 : le cuvier a notamment été prolongé et un espace de dégustation a été aménagé dans le chai.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1870, porte la date
Auteur(s) Auteur : Alaux Gustave,
Gustave Alaux (1816 - 1882)

Jean-Paul Louis Gustave Alaux, né à Bordeaux le 29 novembre 1816 à Bordeaux, mort dans la même ville le 23 mars 1882 ; fils du peintre Jean-Paul, dit Gentil-Alaux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, signature

La demeure est implantée sur le rebord d'un coteau dominant le village de Saint-Genès et la plaine de la Gironde. Elle se compose d'un corps de logis rectangulaire sur caves voûtées en sous-sol. L'élévation antérieure est précédée d'un porche voûté d'ogives qui supporte une terrasse. La façade principale ordonnancée, avec avant-corps central, est flanquée par deux tourelles circulaires aux angles, alors que la façade arrière est encadrée de tourelles polygonales. Les toitures d'ardoises individualisent chacune des parties du corps de logis. Un logement secondaire de régisseur est raccordé à la demeure au nord-est.

Les dépendances se composent, dans le prolongement de la grille d'entrée à l'ouest, d'un bâtiment comprenant pigeonnier, orangerie et serre ; à l'est, de 2 bâtiments en vis-à-vis comprenant remise et écurie sur une cour secondaire fermée par le bâtiment des chais. Ce dernier se compose d'un long bâtiment en moellon enduit formé de 2 vaisseaux juxtaposés en rez-de-chaussée.

Murs calcaire pierre de taille
calcaire moellon enduit
Toit ardoise, matériau synthétique en couverture
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couvrements voûte d'ogives
voûte en berceau
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans croupe
croupe brisée
toit conique
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier symétrique, en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie
Techniques sculpture
Représentations ornement végétal, cartouche compas, équerre, symbole professionnel
Précision représentations

Le porche d'entrée est décoré d'ornements végétaux sur les chapiteaux qui le soutiennent et du symbole de l'architecte (équerre, compas, règle en té) sur la clef de voûte. Des rinceaux végétaux courent sur le dessus de porte de l'élévation postérieure, de part et d'autre d'un cartouche frappé du monogramme du propriétaire.

Estuaire

TRAVEE non applicable
FORBAIE non applicable
POSRUE non applicable
POSPARC non applicable
POSTOPO coteau
VUE vue sur estuaire
CLOT non applicable
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien, 1832.

    section C Archives départementales de la Gironde : 3 P 405
  • Vue du Château Pérenne. Gravure publiée dans Bordeaux et ses vins [...], édition de 1874, p. 432.

Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et Fils, 1874 (3e édition).

    P. 432.
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1922 (9e édition).

    P. 874.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Beschi Alain