Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Monthil

Dossier IA33004147 réalisé en 2013

Fiche

Á rapprocher de

Précision dénomination château viticole
Appellations château Monthil
Parties constituantes non étudiées resserre, chai, puits, cuvage
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Adresse Commune : Bégadan
Lieu-dit : les Montils
Adresse : route de Valeyrac
Cadastre : 1831 E2 1115, 1116 ; 2012 E1 1606

Le domaine viticole est une création d’Ulysse Brion dans le 4e quart 19e siècle. Il est établi à l’emplacement de l’ancien moulin de Picot, figurant sur le plan cadastral de 1831.

Le registre des augmentations et diminutions de la matrice cadastrale indique la construction nouvelle d’une maison, en 1876, sur la parcelle n°1115.

Le logis porte la date de 1875 et le cuvier celle de 1877. Dès l’année 1879, le vin de ce nouveau domaine reçoit une mention honorable à l’Exposition de Paris en 1879, puis en 1888 une médaille d'or délivrée par le Comice agricole du Médoc.

Lors de l'inventaire mené en 1974, le château conservait encore ses deux hautes souches de cheminée en pierre de taille, depuis détruites.

En 2012, le domaine est acquis par Jean Guyon et vient compléter les domaines Rollan de By.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1875, porte la date
1877, porte la date

Le domaine est situé au nord de la commune. Les bâtiments, au cœur des vignes, comprennent le logis, au sud-ouest les dépendances viticoles et au nord-ouest un édicule abritant un poulailler, une porcherie.

Le logis se compose d’un étage et d’un étage de comble. Le toit à croupes est ouvert par des lucarnes. Celle de la travée centrale est surmontée d’un fronton-pignon orné d'un cuir découpé portant les initiales entrelacées d'Ulysse Brion et d'un cartouche avec la date 1875. Les appuis des fenêtres formant bandeau, un bandeau médian et la corniche moulurée rythment horizontalement la façade. La porte d’entrée, au centre, est encadrée de pilastres cannelés à bossage un-sur-deux soutenant un fronton brisé à volutes rentrantes encadré l'inscription gravée MONTHIL.

Un corps de bâtiment en rez-de-chaussée, couvert d'un appentis à croupes en ardoise et doté d'un pavillon avec lucarne, s’appuie à l’arrière du logis.

Les dépendances viticoles sont bâties sur un même alignement et comprennent d’est en ouest : un logement en rez-de-chaussée, le cuvier à étage, le chai à barriques et un bâtiment de stockage.

Le cuvier présente une façade pignon percée à l'étage d'une large porte cintrée permettant la réception de la vendange. Le claveau central porte dans un cartouche la date 1877, surmonté d'une table décorative ornée de vignes et de grappes de raisin avec l'inscription U. BRION. Le cuvier est couvert d’un toit à longs pans débordant sur des aisseliers.

Murs calcaire pierre de taille
Toit ardoise
Étages 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit à longs pans croupe
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, en maçonnerie
Typologies IC4
Techniques sculpture
Représentations cuir découpé, pointe de diamant, médaillon, perle, fleur, volute, vigne, feuille, raisin, urne
Précision représentations

Logis : les agrafes des fenêtres du rez-de-chaussée sont ornées d'une pointe de diamant ; fronton-pignon de lucarne : pointes de diamant ; cuir découpé dans lequel un médaillon bordé de perles porte au centre les initiales U et B. En dessous, des fleurs et un cartouche avec la date. Épis de faîtage, en zinc, formant urne.

Cuvier : table ornée d'un pied de vigne avec feuilles et grappes de raisins.

Estuaire

TRAVEE 5
FORBAIE Linteau droit (porte) ; pilastres (porte) ; linteau droit (fenêtre) ; chambranle mouluré (fenêtre) ; crossettes (fenêtre) ; couvrement saillant (fenêtre)
POSRUE autre
POSPARC autre
ORIENT sud-est
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Complément documentaire

    COCKS Charles, FERET Édouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : 4e éd. Féret, 1881.

    p. 226 :

    "Le château Monthil est situé à la limite de Bégadan et de Valeyrac ; son vignoble, entièrement assis sur des terres graveleuses, produit un vin qui se distingue par beaucoup de finesse et qui a obtenu une mention honorable à l’Exposition de Paris, 1879".

    Journal de l'agriculture de la ferme et des maisons de campagnes, de la zootechnie, de la viticulture, de l'horticulture, de l’économie rurale et des intérêts de la propriété, volume 2, 1888.

    "Le même jour, le Comice agricole du Médoc a attribué une médaille d'or à M. Ulysse Brion, propriétaire au château de Montils (Bégadan), et un diplôme de prime d'honneur à M. Paul Moreau, propriétaire à Saint-Seurin".

Références documentaires

Documents d'archives
  • Bégadan, matrices cadastrales et état de section, 1853-1879.

    Archives départementales de la Gironde
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1881 (4e édition).

    p. 225
  • FERET Edouard. Bordeaux et ses vins, classés par ordre de mérite dans chaque commune.... Bordeaux : Féret et Fils, 1982. 13e édition revue et augmentée par Claude Féret.

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Bordes Caroline