Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Micalet, ancien Château Moneins-Mars

Dossier IA33001696 réalisé en 2008

Fiche

  • Façade sur rue.
    Façade sur rue.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • chai
    • écurie
    • four à pain
    • puits
    • cour
    • logement
    • cuvage
    • porcherie
    • abreuvoir
Appellations Château Micalet
Parties constituantes non étudiées chai, écurie, four à pain, puits, cour, logement, cuvage, porcherie, abreuvoir
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Cussac-Fort-Médoc
Adresse : 6, 8 rue Jeanne-d'Arc
Cadastre : 1826 A1 815 à 825 ; 2010 ZA 60, 64

Les bâtiments en fond de cour et les dépendances en retour d'équerre figurent déjà sur le plan cadastral de 1826 : ils ont toutefois connu des remaniements au cours de la 2e moitié du 19e siècle, comme l'indiquent les matrices cadastrales : la maison à étage carré en fond de cour semble avoir été construite en 1877, avec une augmentation de construction en 1881. Le bâtiment de dépendance côté rue, situé sur la parcelle A815, a subi des constructions successives en 1857, 1865 et 1875, date à laquelle un atelier est édifié. Enfin la maison donnant sur rue a probablement été construite en 1874 par Jean Mars (parcelle A819). L'ensemble de ces bâtiments appartiennent au 19e siècle à des propriétaires différents : l'édition de 1868 de l'ouvrage de Cocks mentionne, à Monneins, Mars produisant 25 à 30 tonneaux. Ce n'est qu'en 1986 que le Cru Micalet, installé jusqu'alors à Lamarque, investit ces lieux, qui deviennent le siège de de l'exploitation.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle

Les bâtiments se composent d'une maison à étage carré, donnant sur rue et de deux autres logis avec chai situés dans une cour à l'arrière. Ils sont complétés par plusieurs bâtiments de dépendance : écurie, soues à cochons et hangar au nord-ouest et chai, cuvier, remise et four à pain à l'est. La maison principale, coiffée d'un toit à croupes en ardoise, présente une façade sur rue comopsée de cinq travées. Le rez-de-chaussée traité en bossage est percé d'ouvertures à plates-bandes et séparé de l'étage par un bandeau médian mouluré. Les fenêtres de l'étage sont à chambranle mouluré, orné d'une agrafe en pointe de diamant et surmonté d'une corniche. La corniche sommitale est à denticules. La façade postérieure sur cour reprend le même traitement, tandis que les façades latérales sont enduites d'un crépis rose avec une jambe en pierre de taille harpée au centre. A l'intérieur, un vestibule central traversant dessert deux pièces disposées de part et d'autre. Dans la cour se trouvent deux logis et un chai sur un même alignement : le logis oriental présente une façade de trois travées avec des fenêtres à chambranle mouluré à l'étage et une corniche sommitale également moulurée. Le logis contigü présente également un étage carré mais plus bas et abrite sous le même volume de toiture, dans le prolongement, l'espace des chais.

Murs calcaire
enduit
bossage
pierre de taille
moellon
Toit tuile creuse, ardoise
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
croupe
Typologies IC4
États conservations bon état
Techniques sculpture
Représentations denticule pointe de diamant

Estuaire

TRAVEE 5
FORBAIE plate-bande (fenêtre) ; plate-bande (porte) ; chambranle mouluré (fenêtre) ; agrafe (fenêtre) ; corniche (fenêtre)
POSRUE en alignement
POSPARC en retrait
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Augmentations et diminutions

    Construction nouvelle d'une maison en 1857 (Constant Floux ? A815).

    Construction nouvelle en 1865 (Louis Bernard, A817 ou A807).

    Construction nouvelle d'un atelier (Thomas Martin, A815) en 1875.

    Construction nouvelle d'une maison en 1877 (Lagunegrand, A824).

    Maison transformée en bâtiment rural en 1860 (Lagunegrand, A824p).

    Augmentation de construction en 1881 (Lagrave, A824).

    A819 Construction nouvelle d'une maison en 1874 (Jean Mars, A819).

Références documentaires

Bibliographie
  • COCKS, Charles, FERET, Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : 2e éd. Féret, 1868.

    p. 127
  • COCKS, Charles. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898 (7e édition) avec supplément de 1901, réédtion 2009.

    p. 463
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire