Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Marquis de Terme

Dossier IA33003140 réalisé en 2010

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • chai
    • cuvage
    • parc
    • mur de clôture
    • portail
Précision dénomination château viticole
Appellations château Marquis de Terme
Parties constituantes non étudiées chai, cuvage, parc, mur de clôture, portail
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Margaux
Cadastre : 1826 C1 7, 8, 9, 11 bis ; 1960 AH 9

Le domaine tient son nom du seigneur de Péguilhan, marquis de Terme, qui le tenait de son mariage avec Melle Ledoulx, nièce de M. de Rauzan (1762).

Deux bâtiments figurent sur le plan cadastral de 1826. Les matrices cadastrales indiquent la construction d'une écurie et d'une remise vers 1850, une addition de construction à une maison vers 1854 et une construction nouvelle d'une maison en 1872.

En 1866, Guillon décrit l'édifice qui "n'est point un château, mais c'est une belle habitation moderne [...]. Devant se développe une grande pelouse, couverte de platanes, bordée par une longue rangée de servitudes peintes en roses, contenant les chais et les cuviers qui sont vastes et bien tenus".

Ces bâtiments sont illustrés dans l'édition de 1868 de l'ouvrage de Cocks et Féret. Ils appartiennent alors à Oscar Sollberg : on y voit une maison à étage carré et un logis en rez-de-chaussée dans son prolongement ainsi qu'une petite annexe. La cour est fermée par un portail à piliers et un bâtiment présentant une série de 7 baies en plein-cintre.

Dans l'édition de 1874, l'illustration proposée atteste des modifications apportées aux bâtiments, correspondant sans doute à la construction nouvelle de 1872 indiquée dans les matrices cadastrales. L'annexe a été remplacée par un logis à étage avec toiture débordante et épis de faîtage. La famille Sénéclauze, propriétaire depuis 1935, a entrepris de gros travaux : remembrement du domaine dans les années 1950, construction du nouveau chai en 1981, rénovation des bâtiments en 1984 et installation de la thermorégulation dans le cuvier en 1999. L'ensemble très modifié ne correspond guère aux vues anciennes.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle

Les bâtiments s'organisent autour d'une vaste cour plantée d'une allée de platanes. Ce qui constituait à l'origine le logis abrite aujourd'hui les bureaux et l'accueil.

L'ensemble a été fortement remanié mais quelques éléments d'origine ont été conservés, notamment sur le bâtiment à l'entrée : si la toiture a été totalement modifiée et le pignon sur rue doublé, les encadrements des baies, les garde-corps ainsi que l'inscription CRU MARQUIS DE TERME et les armoiries du domaine sculptées sur le pignon sont toujours visibles.

Les bâtiments qui sont en bordure de route et qui abritaient probablement à l'origine les cuviers et les chais ont été transformés en ateliers et remises. Ils comprennent peut-être des éléments des anciennes dépendances visibles sur le cadastre de 1826 mais ont été également largement remaniés.

Face à cette aile, se trouvent d'autres bâtiments abritant les nouveaux cuviers.

Murs calcaire
enduit
pierre de taille
Toit tuile plate, tuile creuse
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
États conservations bon état
Techniques sculpture
Représentations armoiries

Estuaire

TRAVEE 5
FORBAIE linteau droit (fenêtre) ; arc segmentaire (porte) ; oculus (fenêtre)
POSTOPO coteau
VUE vue étendue
CLOT grille ; piliers de portail ; mur de clôture ; allée d'arrivée bordée de feuillus
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • GUILLIER, Henry. Les grands vins de la Gironde illustrés. Libourne, Bordeaux : s.d.

    planche 110
  • COCKS, Charles, FERET, Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : 2e éd. Féret, 1868.

    p. 112-113
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et Fils, 1874 (3e édition).

  • COCKS, Charles. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1908 (8e édition).

    p. 84
  • COCKS, Charles. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1969 (12e édition).

    p. 206-207
  • DANFLOU Alfred. Les grands crus bordelais, Bordeaux : Librairie Goudin, 1867, t. 1 et 2.

  • GINESTET, Bernard. Thomas Jefferson à Bordeaux et quelques autres vignes d'Europe. Bordeaux : Mollat, 1996.

  • GUILLON, Edouard. Les châteaux historiques et vinicoles de la Gironde, avec la description des communes, la nature de leurs vins, la désignation des principaux crus. Bordeaux, 1866. Tome 3.

    p. 277
  • LORBAC Charles (de). Les richesses gastronomiques de la France. Les vins de Bordeaux. I partie. Crus Classés, illustré par Charles Lallemand. Paris : Hetzel, [vers 1868].

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire