Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Les Cones, aujourd'hui Marquis de Vauban

Dossier IA33004557 réalisé en 2013

Fiche

Précision dénomination château viticole
Appellations Château Les Cônes, Château Marquis de Vauban
Parties constituantes non étudiées chai, cuvage, jardin
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite)
Adresse Commune : Blaye
Lieu-dit : les Cones nord
Cadastre : 1832 A1 197 ; 2013 AC 43

Le plan cadastral de 1832 montre l'emprise d'un bâtiment rectangulaire avec cour, entouré de vignes, appartenant alors à Pascal Chambert, domicilié à Saint-Estèphe en Médoc (un dénommé Chambert, à la tête d'un cru dans le hameau de Marbuzet, est mentionné en 1850 dans la première édition de Bordeaux et ses vins). Le vignoble est réputé au milieu du 19e siècle comme produisant l'un des meilleurs crus du Blayais. La propriété est probablement vendue à cette époque au banquier Jean Neveu, dont la famille possédait déjà le domaine voisin, et qui entreprend dans ces mêmes années la construction d'un immeuble à Blaye. Le registre des augmentations et diminutions de la matrice signale pour cette parcelle une démolition de maison en 1863, puis une construction nouvelle en 1868, pour Jean Neveu. Le faible taux d'imposition semble indiquer qu'il s'agit d'une reconstruction très partielle, correspondant peut-être aux travaux de la façade néo-classique.

Dans l'édition de 1868 de Bordeaux et ses vins, plusieurs propriétaires sont mentionnés aux Cônes, dont la veuve Neveu, à la tête d'un 1er cru bourgeois produisant de 20 à 30 tonneaux, et le banquier Neveu, possesseur d'un second cru bourgeois, produisant pour sa part de 30 à 40 tonneaux. La situation est quasiment inchangée dans l'édition de 1874, mais une courte notice est consacrée au "château" possédé par le banquier Jean Neveu (notice accompagnée d'une illustration), témoignant probablement de la récente transformation de la demeure.

Le domaine, alors détenu par Mathilde Neveu, est vendu à la suite d'une saisie immobilière et acquis en 1892 par Ernest Perrault, banquier, mentionné comme propriétaire du Château-le Cône-Neveu-Jeune dans les éditions de Bordeaux et ses vins de 1893 et 1898, avec une production de 80 tonneaux. Le domaine est exploité dans le 1er quart du 20e siècle par le dénommé Moreau, domicilié à Cartelègue, mais ne produit plus que 20 tonneaux de vin rouge et 25 de blanc.

Le renouveau du vignoble intervient en 2001, avec l'arrivée des propriétaires actuels, qui entreprennent la construction d'un nouveau chai-cuvier en 2008, confiée à l'architecte bordelais Eric Fouché, et ont développé une offre oenotouristique sur le domaine.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 21e siècle

Le domaine, qui doit son nom au bastion des Cones de la citadelle voisine, est implanté dans le secteur de palus et sur la première croupe en bordure d'estuaire. Le corps de logis se compose d'un bâtiment rectangulaire d'un étage doté d'une façade néo-classique en pierre de taille avec chaînes à bossage. La travée centrale, en léger ressaut, comporte un rez-de-chaussée à bossage continu ; elle est couronnée d'un fronton triangulaire. La porte d'entrée principale et les portes latérales sont en plein-cintre, les fenêtres rectangulaires de l'étage sont à chambranle. Les niveaux sont soulignés par un bandeau et un cordon à hauteur d'appui, la corniche est moulurée. Un ancien chai est adossé en appentis à l'élévation nord du corps de logis.

Le nouveau chai et la cuverie, au nord, est un bâtiment à structure métallique pourvu d'une vêture en bardage brique et métal dans les tons rouges lie-de-vin.

Murs calcaire pierre de taille
moyen appareil bossage
métal pan de fer essentage
brique
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans croupe
États conservations restauré
Techniques sculpture
Représentations cartouche, raisin, fleur, couronne végétale, ruban
Précision représentations

La fenêtre à l'étage de la travée centrale comporte un cartouche orné de raisins et de motifs floraux. Le fronton est sculpté d'une couronne végétale nouée par un ruban.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Notice consacrée au château dans les éditions de 1874 et 1893 de l'ouvrage Bordeaux et ses vins

    1874 : "Le domaine du château le Cône, [...] à M. Jean Neveu, banquier, membre de la Société d'Agriculture de la Gironde, comprend 10 hectares ; 3 hectares sont consacrés aux prairies, agréments, etc. ; le reste au vignoble, qui, situé sur un terrain généralement argilo-calcaire, produit un des meilleurs vins de la contrée. Ce domaine produit aussi beaucoup de fruits, poires, pommes, pêches, etc."

    1893 : "Le vignoble de Château-du-Cône-Neveu-Jeune est un des plus anciens et des plus estimés des 1ers crus de Blaye. Il est situé un peu en aval de la forteresse de Vauban, sur la première ligne des coteaux qui bordent la Gironde. Quelques-unes de ses vieilles vignes ont pu être conservées, les autres ont été renouvelées en américains greffés de toute beauté. Au produit de ces belles vignes, M. E. Perrault réunit les produits d'un premier cru de Saint-Genès (cru de Caillet), ce qui portera sous peu à 80 tonneaux la production de cet excellent vignoble.

  • Annonce de la vente du domaine des Cones, décembre 1891

    L'Espérance, 20 décembre 1891, p. 4 :

    Vente par voie de saisie immobilière en 6 lots de divers immeubles situés dans les communes de Blaye, Saint-Genès, Saint-Paul, Fours, Anglade et Braud, comprenant notamment les domaines des Cones, de Caillet, la métairie La manche, des maisons d'habitations et bâtiments d'exploitation et de servitudes, prairies, terres labourables, vignes et pins. Le tout saisi au préjudice de la dame Mathilde Neveu, épouse divorcée du sieur Arnaud Damas, demeurant la dite dame à Blaye.

    L'adjudication aura lieu à l'audience publique des criées du tribunal civil de Blaye, le vendredi 22 janvier prochain [1892] [...].

    Biens situés à Saint-Genès :

    - Une propriété dite du Caillet [...].

    Biens situés commune de Blaye :

    - Une propriété dite du Cône, consistant en terres labourables et vigne, jardin, pièce d'eau, maison d'habitation, bâtiments de servitudes, maison de bordiers, le tout constituant la propriété désignée sous le nom de Clos [...].

    - Une maison située à Blaye, rue Neuve, numéro 16, composée de rez-de-chaussée, premier étage, grenier, de construction ancienne et ses dépendances [...]. Cette maison est construite en pierre de taille et moellons et couverte en tuiles creuses et à sa façade sur le rue Neuve. [...]

    Biens situés commune d'Anglade :

    [...] Métairie de la Manche.

    Biens situés commune de Braud :

    Une pièce de pins, située à la Croix de Grand Jard [...].

    Bien situés commune de Saint-Paul :

    - Au bourg, une maison ancienne [...].

    - Au bourg, un corps de bâtiments de construction récente [...], comprend : logement de maîtres, écurie, remise, boulangerie, comptoirs [...].

Références documentaires

Documents d'archives
  • Matrice cadastrale et états de sections, 1834-1973.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 58/8-18
  • Matrice cadastrale, registre des augmentations et diminutions, 1836-fin du 19e siècle.

    Archives municipales, Blaye : non coté.
Bibliographie
  • COCKS Charles. Bordeaux, ses environs et ses vins, classés par ordre de mérite, reproduction intégrale de l'édition de 1850. Bordeaux : Ed. Féret et Fils, 1984.

    P. 261.
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1868 (2e édition).

    P. 333-334.
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et Fils, 1874 (3e édition).

    P. 419-420, ill.
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1893 (6e édition).

    P. 564-656, ill.
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

    P. 611.
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1922 (9e édition).

    P. 846.
Périodiques
  • L´ESPERANCE. Journal de l´arrondissement de Blaye, littérature, beaux-arts, commerce, agriculture et annonces, 1836-1904.

    [exemplaires en ligne sur le site Gallica.fr : https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32768861f]

    20 décembre 1891, p. 4.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Beschi Alain