Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Le Manceau

Dossier IA33006475 réalisé en 2011

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • resserre
    • cuvage
    • chai
    • puits
    • hangar agricole

Dossiers de synthèse

Précision dénomination château viticole
Appellations château Le Manceau
Parties constituantes non étudiées resserre, cuvage, chai, puits, hangar agricole
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite) - Blaye
Adresse Commune : Saint-Androny
Lieu-dit : Gayet
Cadastre : 1832 F 915 ; 2010 F3 999

Du logis construit probablement entre la fin du 18e siècle et le début du 19e siècle, l’emprise au sol et les portes en arc segmentaire mouluré sont conservées. Sur le plan cadastral de 1832 figurent deux bâtiments construits parallèlement l’un à l’autre, à l’emplacement des actuels. Des remaniements sur ces deux bâtiments sont effectués au cours du troisième quart du 19e siècle, comme l’indique la mention dans les matrices cadastrales d’une augmentation de construction en 1877. Selon les éditions de Bordeaux et ses vins de Cocks et Féret, le domaine passe au début des années 1890 de la famille Ollière à Boisfleury.

Après la première Guerre Mondiale, une chute de la production est relevée, passant de 45 tonneaux dans l’édition de 1908 à seulement 5 en 1922. Au cours de la seconde moitié du 20e siècle, des remaniements sont effectués au chai et au cuvier, comme l’installation de cuves en ciment. L’édition de 1949 de Cocks et Féret signale une production de vin blanc en plus du vin rouge.

La première mention de "château" apparaît seulement dans l’édition de 1982, dénommé Château Lamanceau. En 1999, le domaine se dote, à l’est, d’un chai, d’un hangar à machines agricoles et de bureaux, alors que son nom devient désormais Château Le Manceau.

Période(s) Principale : limite 18e siècle 19e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle

Le domaine se situe sur un coteau au sud-est de la commune. Les bâtiments sont construits parallèlement l’un à l’autre et s’organisent autour d’une cour.

La maison se compose d’un corps principal à étage carré et à double façade. Elle se prolonge à l’ouest par des annexes en rez-de-chaussée avec un comble à surcroît. Les façades de la maison sont encadrées par un chaînage d’angle et s’articulent autour d’une travée centrale coiffée d’un pignon et encadrée par des jambes harpées. Elles sont animées par un bandeau médian et une double génoise régnante.

Au nord, face à la maison, le chai et le cuvier sont aménagés dans un bâtiment rectangulaire sous enduit avec la pierre apparente pour les chaînages d’angle, les encadrements harpés et les jambes harpé. Le mur sud conserve les traces d’une baie de décharge rebouchée. La cuverie se compose de cuves en ciment et en inox.

Perpendiculairement aux dépendances viticoles s’appuie un bâtiment en rez-de-chaussée pour les bureaux.

A l’est se situe le hangar destiné à abriter les machines viticoles.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré, rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans
croupe
Typologies IC4

Estuaire

TRAVEE 5
FORBAIE arc segmentaire (porte) ; linteau droit (fenêtre) ; chambranle mouluré (fenêtre) ; agrafe (fenêtre)
POSRUE autre
POSPARC parcelle enclavée ; en retrait
POSTOPO coteau
ORIENT sud
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Matrices cadastrales, 1857-1891.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P
Documents figurés
  • Plan cadastral, Section F, dite de la Riade et de Gayet. encre couleurs, papier, par Delâge-Dumoulin (géographe), 1er avril 1832 [Archives départementales de la Gironde, 3 P 370].

Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1868 (2e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1893 (6e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1949 (11e édition).

  • FERET Edouard. Bordeaux et ses vins, classés par ordre de mérite dans chaque commune.... Bordeaux : Féret et Fils, 1982. 13e édition revue et augmentée par Claude Féret.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Bordes Caroline