Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Le Boscq

Dossier IA33007580 réalisé en 2014

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination château viticole
Appellations Château Le Boscq
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Adresse Commune : Saint-Christoly-Médoc
Lieu-dit : Le Boscq
Cadastre : 2012 D 320, 621, 623

Sur le plan cadastral de 1831, un bâtiment rural, appartenant à Jean Lafaye, figure à l’emplacement des dépendances du domaine actuel.

Le logis est construit ex-nihilo en 1880 comme l’indique la date inscrite sur la façade nord-est du logis. Sur la façade sud-ouest, des initiales sont gravées : L et [V ?], correspondant à la famille Lafaye qui fait édifier le bâtiment.

Le domaine prend le nom de "Château du Bosc" au début du 20e siècle. Il reste entre les mains de la famille Lafaye jusqu’à la fin du 20e siècle, puis passe à un groupement financier agricole.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1880, porte la date

La demeure est implantée au sommet d’une "croupe" graveleuse plantée en vigne, au sud-est du hameau Le Boscq.

Elle se compose d'un rez-de-chaussée surélevé sur un niveau de soubassement, d’un étage carré et d'un étage de comble. Le toit brisé en ardoise est ouvert de lucarnes. Le niveau de soubassement est traité en bossage continu et un tore régnant sépare le soubassement du rez-de-chaussée. La façade principale compte 5 travées : celle au centre forme un léger ressaut. On accède à la porte d’entrée par un escalier droit en pierre. Le linteau de la porte d’entrée est orné d’une agrafe sculptée portant les initiales entrelacées L et V [?]. Un fronton cintré sur des consoles ornées de glyphes surmonte la porte. Les baies du rez-de-chaussée et les lucarnes sont coiffées d’un fronton triangulaire.

La façade postérieure donnant sur l’estuaire reprend le même ordonnancement à l’exception de la porte-fenêtre centrale dotée d’un garde-corps métallique ; un escalier disparu permettait sans doute d'y accéder. L'agrafe est ornée de la date de 1880.

Des bâtiments de dépendance, construits en pierre de taille, sont conservés au nord-est de la demeure.

Murs calcaire pierre de taille
Toit ardoise
Étages en rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans brisés croupe brisée
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
Techniques sculpture
Représentations fronton, feuillage, volute, denticule, laurier, cuir découpé, coquille
Précision représentations

Les agrafes des deux portes sont composées d'un cuir découpé orné de motifs végétaux, de feuilles de laurier et d’une coquille.

Chaque baie est coiffée d’un fronton. Seules les baies des travées centrales sont couvertes d’un fronton cintré. Celui de la porte d’entrée est souligné de denticules.

Les consoles soutenant les frontons et celles de la corniche sont agrémentées de motifs végétaux et de volutes.

Estuaire

TRAVEE 5
FORBAIE arc segmentaire (porte) ; arc segmentaire (fenêtre) ; chambranle mouluré (porte) ; chambranle mouluré (fenêtre) ; crossettes (porte) ; crossettes (fenêtre) ; agrafe ornée (porte) ; agrafe ornée (fenêtre) ; pilastres (porte)
POSRUE en alignement
POSPARC en retrait
ORIENT sud-est
VUE vue sur estuaire
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registres des matrices cadastrales de Saint-Christoly-Médoc, 1853 -1908.

    Archives départementales de la Gironde
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1868 (2e édition).

    p. 158
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1908, enrichie de 700 vues de châteaux viticoles (8e édition).

    p. 302
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Bordes Caroline