Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Haut-Tayac

Dossier IA33003421 réalisé en 2010

Fiche

  • Façade sur jardin (ouest).
    Façade sur jardin (ouest).
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • parc
    • écurie
    • logement
    • grange
    • puits
    • mur de clôture
    • bassin
    • île artificielle
Précision dénomination château viticole
Appellations Château Haut-Tayac
Parties constituantes non étudiées parc, écurie, logement, grange, puits, mur de clôture, bassin, île artificielle
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Soussans
Lieu-dit : Marsac
Adresse : 9 rue Alfred-de-Luze
Cadastre : 1827 A4 2982 à 2985 ; 2009 AI 56, 57, 58

Le château est mentionné dans l'édition de 1868 de l'ouvrage de Cocks : il est associé au domaine Siamois, appartient à A. Holagray et produit 60 à 70 tonneaux de cru bourgeois. La maison conserve probablement des éléments du 18e siècle mais a été remaniée dans la 2e moitié du 19e siècle : il semble en effet que la façade orientale soit la plus ancienne et que le bâtiment ait été doublé à l'ouest et doté d'une façade s'inspirant de la façade d'origine. Le bâtiment de dépendance ne figure pas sur le cadastre de 1827, il est construit dans la 2e moitié du 19e siècle.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle

La maison, à étage carré et annexes en rez-de-chaussée, est disposée perpendiculairement à la rue, avec à l'est une cour où se trouve un bâtiment de dépendance et à l'ouest un vaste jardin avec bassin d'eau et île artificielle. La façade orientale est organisée selon quatre travées irrégulières (les baies nord sont plus étroites). Le rez-de-chaussée est séparé du premier étage par un bandeau médian et par les appuis des fenêtres formant bandeau. Celles-ci sont en arc segmentaire tandis que la porte est en plein-cintre mouluré. La façade sur jardin présente cinq travées percées de baies en arc segmentaire. Entre les fenêtres de l'étage, des tables traitées en renfoncement animent la façade. Un auvent porté par des colonnettes en fonte protège l'entrée des intempéries. A l'intérieur, le vaste vestibule communique avec le salon ; le sol est couvert de tomettes. L'escalier est décentré et la cuisine est aménagée dans l'annexe nord en rez-de-chaussée. Le bâtiment de dépendance abritait une écurie, un logement (à l'extrémité occidentale) et une étable avec un fenil doté de claustra en bois permettant l'aération. Le parc planté d'arbres est agrémenté d'une pièce d'eau ronde et d'une île artificielle accessible par un petit pont à structure métallique.

Murs calcaire
enduit
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
croupe
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • COCKS, Charles, FERET, Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : 2e éd. Féret, 1868.

    p. 117
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire