Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Haut-Canteloup

Dossier IA33005056 réalisé en 2012

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • resserre
    • étable
    • grange
    • chai
    • cuvage
    • hangar agricole
    • logement

Dossiers de synthèse

Précision dénomination château viticole
Appellations Château Haut-Canteloup
Parties constituantes non étudiées resserre, étable, grange, chai, cuvage, hangar agricole, logement
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite) - Blaye
Adresse Commune : Fours
Lieu-dit : la Palanque
Adresse : 3 chemin de la Palanque
Cadastre : 1832 B1 204 à 206, 215, 216, 219, 220, 222 ; 2011 B1 164, 165, 169, 170, 1708, 1884, 2067, 2069, 2220

Du hameau rural de La Palanque subsistent des anciens logis et dépendances, construits entre le 18e siècle et la première moitié du 19e siècle. Le plan cadastral de 1832 montre les constructions juxtaposées organisées de part et d’autre du chemin.

Les bâtiments situés au nord sont des maisons converties en dépendances : en 1876, celle sise à la parcelle n°216 est modifiée en bâtiment rural puis les autres, au début du 20e siècle, en chais et en cuvier.

La première mention d’une production de vin au hameau de La Palanque apparaît dans la 6e édition de Bordeaux et ses vins (1893). A la fin du 19e siècle, les matrices cadastrales indiquent que les bâtiments, situés au sud, appartiennent aux dénommés Rioux et Tessonneau. La maison de maître est bâtie en 1903, selon la date portée en façade ; il est probable que le monogramme TR (sculpté au-dessus de la porte d'entrée) corresponde aux initiales des familles Rioux et Teyssonneau. Le domaine est toujours leur propriété commune dans l’édition de 1929 de Bordeaux et ses vins.

Au milieu du 20e siècle, une ancre de bateau est sculptée sur un linteau des logements situés dans le prolongement de la maison.

Dans les années 1980 apparaît le nom de Château Haut-Canteloup. En 2015, de nouveaux bâtiments sont construits perpendiculairement aux chais. Ils abritent de nouveaux chais et un espace d’accueil pour le public.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 1ère moitié 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1903, porte la date

Les bâtiments sont construits de part et d’autre du chemin de la Girouette. Au nord du chemin sont installés les chais et le cuvier abritant des cuves en ciment puis, au cœur des vignes, une maison servant de resserre ; enfin, au sud de la route, la maison de maître et le hangar.

La maison large de trois travées, s’élève sur un étage. L’élévation est encadrée de pilastres et un soin particulier est apporté à la travée centrale. Traitée en ressaut, elle est ornée de pilastres et coiffée d’un fronton triangulaire brisé avec pot à feu (la ressemblance de ce fronton avec celui du château le Prieuré à Saint-Genès-de-Blaye inciterait à voir un même maître d’œuvre). Un cuir découpé portant au centre un médaillon frappé de la date 1903 vient compléter l’ornement du fronton. L’ensemble de la façade est couronnée d’une corniche à modillons qui se prolonge sur les rampants du fronton.

La maison est prolongée à l’ouest par des logements en rez-de-chaussée, sous enduit et ornés d’une génoise. A l’arrière, côté rue, vient s’appuyer un appentis abritant des dépendances.

Le hangar, situé à l’est de la maison, est bâti en moellon et l’auvent est soutenu par des piliers massifs.

Les bâtiments viticoles sont installés dans d’anciens logis (en rez-de-chaussée avec comble à surcroît), dont la façade de l'un est ornée d’une corniche à modillons, et dans une grange.

Le chai moderne est construit perpendiculairement à la grange. Enfin, au nord, dans les vignes, une maison à étage sert de remise pour du matériel et des carrassons.

Murs calcaire
enduit
moellon
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
appentis
croupe
Typologies IC4
Techniques sculpture
Représentations feuille, fleuron, enroulement, perle, palmette
Précision représentations

Le cuir découpé est orné d'enroulements, de perles, de fleurons, d'une palmette et de feuilles.

Les modillons de la corniche de l'un des anciens logis sont décorés de perles.

Estuaire

TRAVEE 3
FORBAIE linteau droit (porte) ; chambranle mouluré (porte) ; agrafe ornée (fenêtre) ; linteau droit (fenêtre) ; chambranle mouluré (fenêtre) ; agrafe (fenêtre)
POSRUE en alignement
POSPARC en retrait
ORIENT sud
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de Fours. encre couleurs, papier, 1832.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 172
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1893 (6e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1929 (10e édition).

(c) Région Aquitaine - Inventaire général ; (c) Conseil général de la Gironde - Bordes Caroline