Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Girouette

Dossier IA33005052 réalisé en 2012

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination château viticole
Appellations Château Girouette
Parties constituantes non étudiées resserre, étable, grange, chai, cuvage, écurie
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite) - Blaye
Adresse Commune : Fours
Lieu-dit : la Girouette
Adresse : 13 chemin de la Girouette
Cadastre : 1832 B1 257 ; 2011 B1 2008

Une maison entourée de vigne figure sur la carte de Belleyme de la seconde moitié 18e siècle. Du bâti du 18e siècle est conservée la majeure partie du corps de logis, avec ses ouvertures en arc segmentaire délardé caractéristiques de la période, les dépendances situées dans le prolongement de l’étable actuelle, ainsi qu’une partie du mur de clôture, à l’est et au nord.

Le domaine appartient dès le début du 19e siècle à la famille Arnaud, car William Franck, dans son traité sur les vins de 1824, évoque le cru de M. Arnaud à Fours. En 1832, au moment du levé du cadastre, les bâtiments et les parcelles de vignes environnantes appartiennent aux frères Arnaud à Saint-Genès-de-Blaye (propriétaires du domaine de Pérenne). Tout au long du 19e siècle, le domaine n’existe pas à part entière car il est réuni à celui que possède M. Arnaud dans le bourg, ainsi que l'indique Édouard Féret dans l'édition de 1874 de Bordeaux et ses vins.

L’étable et l'écurie sont probablement reconstruites à la fin du 19e siècle, puis au 20e siècle des remaniements sont opérés aux niveaux de la maison et des dépendances attenantes, probablement au moment où le vignoble devient "château Girouette" vers 1908, produisant à la fois du vin rouge et du vin blanc.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 20e siècle

Le domaine se situe au sud-ouest du bourg, le long du chemin de la Girouette. Il est entouré de parcelles de vignes et d’un jardin clos par un muret en moellon dans lequel une remise-pigeonnier, percé de trous d’envol, est aménagée ; deux portails donnent accès au jardin sur lequel donne la façade principale du logis. Ce dernier se compose d’un pavillon central s’élevant sur un étage avec un comble à surcroît ouvert d’un oculus. Au rez-de-chaussée se trouve la porte d'entrée, cintrée, moulurée d'un tore, ornée d’une agrafe nue et surmontée d’un couvrement saillant. A gauche du pavillon, l'aile en rez-de-chaussée avec un comble à surcroît, percé d’oculus, a sa façade ouverte par deux fenêtres. Ces deux bâtiments sont couronnés par une double génoise régnante. L'aile à la droite du pavillon, en rez-de-chaussée, est prolongée par le chai et le cuvier. D’autres bâtiments viticoles s’appuient à l’arrière de la maison.

L’étable et l’écurie sont bâties au nord-est et sont prolongées par un logement secondaire, à étage, ouvert de deux travées de baies en arc segmentaire et couronné par une double génoise.

Murs calcaire
enduit
moellon
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
appentis
croupe
Typologies IC2

Estuaire

TRAVEE 4
FORBAIE baie cintrée (porte) ; couvrement saillant (porte) ; agrafe (porte) ; tore (porte) ; arc segmentaire (fenêtre) ; jour (oculus)
POSRUE perpendiculaire
POSPARC sur rue
ORIENT est
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Complément bibliographique

    - FERET, Edouard. Statistique générale du département de la Gironde : Classification des vins, quantités récoltées par chaque propriétaire et prix de vente, 1874. Dessins. Eugène Vergez. Bordeaux : Féret, 1874 :

    "M. A. Arnaud possède à Fours deux vignobles : celui du bourg et celui de la Girouette qui, réunis, ont une étendue de 35 hect., et produisent en moyenne 120 t. d’un vin très estimé".

    - FERET, Edouard. Bordeaux et ses vins. édition de 1898 :

    Domaine de la Girouette (Camille Arnaud) : 55 tonneaux, dont 30 en blanc.

    "Le domaine de la Girouette appartient à la famille Arnaud depuis plusieurs générations.

    Il a été reconstitué en cépages fins rouges et blancs et ces derniers produisent un vin très recherché.

    Ce beau vignoble fait suite à celui du Château-Perenne (Saint-Genès) : comme pour ce dernier, sa tenue irréprochable est la garantie de l'excellence de ses vins rouges et blancs."

Références documentaires

Documents figurés
  • Carte géométrique de la Guyenne dite de Belleyme, feuille n°13, 1761 à 1774

    Archives départementales de la Gironde : 2 Fi 1490
  • Plan cadastral napoléonien de Fours. encre couleurs, papier, 1832.

    section B1 Archives départementales de la Gironde : 3 P 172
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1868 (2e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

    P. 629.
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1949 (11e édition).

  • FERET Edouard. Statistique générale du département de la Gironde : Classification des vins, quantités récoltées par chaque propriétaire et prix de vente 1874. Dessins. Eugène Vergez. Bordeaux : Féret, 1874.

  • FERET Edouard. Bordeaux et ses vins, classés par ordre de mérite dans chaque commune.... Bordeaux : Féret et Fils, 1982. 13e édition revue et augmentée par Claude Féret.

  • FRANCK William. Traité sur les vins du Médoc et les autres vins rouges et blancs du département de la Gironde. Bordeaux : impr. de Laguillotière, 1824.

    p. 51
(c) Région Aquitaine - Inventaire général ; (c) Conseil général de la Gironde - Bordes Caroline