Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Gazin

Dossier IA33007016 réalisé en 2012

Fiche

Précision dénomination château viticole
Appellations Château Gazin
Parties constituantes non étudiées resserre, chai, cuvage, bassin, fontaine, borne fontaine, logement, vivier
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite) - Blaye
Adresse Commune : Plassac
Lieu-dit : Gazin
Cadastre : 1832 B1 549, 550 ; 2011 B1 1238

Le portail d'entrée du domaine et la fontaine sont datables de la fin du 17e siècle ou du début du 18e siècle. Le corps de logis peut dater pour sa part du 18e siècle, de même que le bâtiment de dépendances à l'est. Le lieu-dit Gazin figure sur la carte de Belleyme de la 2e moitié du 18e siècle. Le plan cadastral de 1832 montre l'organisation de la propriété, qui comprend la demeure et ses dépendances sur un plan en U autour d’une cour au sud, un vivier à l'ouest, une maison et des bâtiments ruraux attenants au nord.

Au cours de la seconde moitié du 19e siècle, l’activité principale du domaine, qui appartient au dénommé Arnaud à Saint-Genès-de-Blaye (sans doute le propriétaire du château Pérenne), est la vigne. L'édition de 1868 de Bordeaux et ses vins de Cocks et Féret précise que ce propriétaire possède plusieurs vignobles et que, "en réunissant tous ses crûs, il peut livrer au commerce, chaque année, 700 à 800 tonneaux".

La production du domaine augmente significativement à la fin du 19e siècle puisque les éditions successives de Bordeaux et ses vins indiquent le passage de 70 tonneaux en 1886 à 150 en 1893. Cet accroissement de la production a été rendu possible par la reconstruction et la modernisation des chais et cuviers situés au sud de la cour.

Le domaine reste dans la famille Arnaud jusqu’à la fin des années 1920, où il passe à Émile Gellie.

Période(s) Secondaire : limite 17e siècle 18e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle

Le domaine au milieu des vignes est situé sur un coteau offrant un point de vue sur l’estuaire. On y accède, depuis le nord, par une allée bordée de cyprès.

Les bâtiments comprennent la demeure de maître avec chais et cuviers organisés autour d’une cour au sud, une fontaine et un vivier à l’est, un logement d’ouvriers séparé de l'ensemble au nord.

Le logis dont la façade est tournée vers le sud, s’élève sur un étage. Il est construit en moellon sous enduit avec la pierre de taille des encadrements des baies et des chaînages d’angle laissée apparente. Le rez-de-chaussée est ouvert par cinq portes-fenêtres. La porte d’entrée est surmontée d’un couvrement saillant et le dessus de la porte est agrémenté d’une agrafe ornée de glyphes. Une frise moulurée couronne la façade.

Les bâtiments de dépendances sont en rez-de-chaussée et leurs maçonneries sont également couvertes d’un enduit. Les bâtiments de vinification, au sud, s’ouvrent sur la cour par une très large et haute portail en plein-cintre. Un toit à croupes couvre ce bâtiment.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans croupe
Typologies IC3

Estuaire

TRAVEE 6
FORBAIE linteau droit (porte) ; linteau droit (fenêtre) ; plate-bande (fenêtre) ; agrafe ornée (porte) ; couvrement saillant (porte)
POSRUE en alignement
POSPARC autre
POSTOPO coteau
ORIENT sud
VUE vue sur estuaire
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Complément bibliographique

    COCKS Charles, FERET Edouard, Bordeaux et ses vins, 1874 (3e édition) : "Le domaine de Gazin comprend 15 hect., entièrement complantés en vignes rouges, ¾ malbec, ¼ cabernet et merlot ; il produit, année moyenne, 70 tonn."

    COCKS Charles, FERET Edouard, Bordeaux et ses vins, 1893 (6e édition) : "Ce domaine, entièrement reconstitué en vignes franco-américaines et en cépages fins, a une étendue de 30 journaux de vignes. Ce vignoble, placé au-dessous de celui de Château-Bellevue, mérite bien le rang de premier cru bourgeois, qu’il a, du reste, toujours occupé."

    COCKS Charles, FERET Edouard, Bordeaux et ses vins, 1908 (8e édition) : "Le cru de Gazin, situé sur des terrains argilo-siliceux et à l’exposition Sud des coteaux de Plassac, au dessous du château Bellevue, a pris, depuis sa reconstitution, une situation marquante parmi des premiers crus du Blayais".

Références documentaires

Documents figurés
  • Carte géométrique de la Guyenne dite de Belleyme, feuille n°13, 1761 à 1774

    Archives départementales de la Gironde : 2 Fi 1490
  • Plan cadastral napoléonien de Plassac, 1832.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 325
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et Fils, 1874 (3e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1893 (6e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1908, enrichie de 700 vues de châteaux viticoles (8e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1929 (10e édition).

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Bordes Caroline