Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Felletin

Dossier IA33003583 réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination château viticole
Appellations château Felletin
Parties constituantes non étudiées cour, puits, chai, hangar agricole, logis, portail
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Lamarque
Adresse : 56 rue Principale
Cadastre : 1826 B 1165, 1166 ; 2009 AC 731, 732

Les bâtiments organisés autour d'une cour sont visibles sur le plan cadastral de 1826. Une aile formant retour au sud-ouest a été détruite. Le nom du château apparaît pour la première fois dans l'édition de 1881 de l'ouvrage de Cocks et Féret ; le vignoble appartient à la famille Meyre et produit 35 tonneaux. Selon les augmentations et diminutions des matrices cadastrales, une maison est construite en 1865 (parcelle 1166).

Dans l'édition de 1908 de l'ouvrage de Féret, le domaine appartient à la famille Foucher. La propriété passe entre les mains de Philippe Dourthe en 1972. Dès 1990, le château Felletin est commercialisé sous le nom de Château Maucaillou-Felletin ; les vignes sont rachetées par le Château Maucaillou situé dans la commune voisine de Moulis-en-Médoc.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle

Le château situé dans le bourg est composé de plusieurs bâtiments organisés autour d´une cour formant un trapèze : maison d´habitation, chais, écurie, logement secondaire et hangar.

Au nord, côté rue, une ouverture monumentale en arc segmentaire, encadrée de jambes à bossage, donne accès à la propriété fermée par un mur de clôture. Au sud, un autre portail est ménagé dans le mur de clôture contre lequel des logements secondaires, un pavillon servant de pigeonnier et un hangar sont construits.

Au nord-ouest, le corps d´habitation en rez-de-chaussée adopte un plan en L : la façade sud, côté cour, est percée sept baies. La porte est en plein-cintre à tore et gorge, ornée d´une agrafe. Dans le prolongement, à l´ouest, se trouve certainement l´ancienne écurie. La façade est est percée de trois fenêtres, celle sur rue au nord de quatre fenêtres : ces ouvertures sont traitées de manière identique avec un encadrement et une allège formant un léger ressaut continu. L'angle sud-est du logis présente un chaînage d'angle à bossage.

Le bâtiment situé au nord-est de la cour abritait probablement les chais.

Murs calcaire moellon enduit
pierre de taille
Toit tuile creuse, ardoise
Étages en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
croupe
Typologies AC2

Estuaire

TRAVEE 7
FORBAIE plate-bande (fenêtre) ; arc plein-cintre (porte) ; agrafe (porte) ; chambranle mouluré (porte)
POSRUE en alignement
POSPARC sur rue
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1881 (4e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1908, enrichie de 700 vues de châteaux viticoles (8e édition).

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Riberolle Jennifer