Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château du Désert

Dossier IA24001241 réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations château du Désert
Parties constituantes non étudiées grange, écurie, puits, remise
Dénominations château
Aire d'étude et canton Montpon-Ménestérol - Montpon-Ménestérol
Adresse Commune : Le Pizou
Lieu-dit : Le Désert
Cadastre : 1844 B5 1299 ; 1989 B3 1261

Ancien fief de maîtres verriers, les Belhade du Désert, puis propriété des Chaussade de Jolimont. Le château originel aurait été brûlé à la fin du 15e siècle. Le château actuel a été érigé au début du 18e siècle. La carte de Belleyme indique la présence de vignes sur le domaine. Le couvert forestier y était sans doute plus important entre les 18e et 19e siècles. Le plan cadastral de 1844 montre que des dépendances étaient adossées au sud de l'aile ouest du château. La demeure connaît des aménagements dans les années 1920, tels que la construction d'une rotonde polygonale, au centre de la façade postérieure et la transformation des dépendances. Elles ont depuis été reconstruites à l'ouest de cette aile, au début du 20e siècle. Le propriétaire en fit alors une usine, transformée en scierie dans les années 1960.

Période(s) Principale : 1ère moitié 18e siècle
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : 20e siècle

Cette maison de maître orientée vers le sud, présente un bâtiment central de plan rectangulaire allongé doté d'une rotonde polygonale au nord. Elle est encadrée par des pavillons et par deux ailes en retour d'équerre sur la cour. L'ensemble du corps de bâtiment construit en pierre de taille comporte un étage carré. Seule la rotonde, enduite, semble bâtie en moellons ; l'encadrement de ses fenêtres latérales et sa façade septentrionale percée de triplets de baies sont toutefois en pierre de taille. La façade méridionale du bâtiment principal compte neuf travées, dont deux au sein de chaque pavillon. Elle se caractérise par un avant-corps central formé d'une travée surmontée d'un fronton triangulaire. Celui-ci est muni d'un pilastre axial couronné d'une tête de lion sculptée ; la cimaise est ornée d'éléments circulaires aux motifs floraux. Les baies à arc segmentaire sont munies de chambranles moulurés. Le corps central est couvert d'un toit à longs pans protégé par de la tuile creuse tandis que les pavillons sont couverts de tuile en écaille et ornés d'une crête et d'épis de faîtage. Des toits à longs pans en tuile creuse se tiennent sur les ailes.

L'aile orientale abritait à l'origine la grange et l'écurie.

Murs calcaire pierre de taille
moellon enduit
Toit tuile creuse, tuile en écaille
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans croupe
Techniques ferronnerie
sculpture
Précision représentations

Crête et épis de faîtage sur les pavillons.

Tête de lion sculptée au sommet du fronton et cimaise décorée d'ornements circulaires aux motifs floraux.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Carte de Belleyme, planche n°21, 1762-1783.

  • Plan cadastral napoléonien du Pizou, 1844. Section La Fontenelle, feuille B5.

Bibliographie
  • BROUSSAUD-LE STRAT Florence. La Double : un pays en Périgord. Périgueux : Fanlac, 2006.

    p. 91.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Dordogne - Becker Line - Pagazani Xavier - Provost Marion