Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château du Cartillon

Dossier IA33003582 réalisé en 2010

Fiche

Précision dénomination château viticole
Appellations château du Cartillon
Parties constituantes non étudiées chai, cuvage, grange, écurie, cour, portail, hangar agricole, puits
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Lamarque
Lieu-dit : le Cartillon
Cadastre : 1826 C 994, 995 ; 2009 OB 60 à 62

D´après Édouard Guillon, M. Wan Derban, hollandais, aurait construit le château au 18e siècle sur une propriété de 300 hectares. La carte de Belleyme (1767) indique effectivement le lieu-dit "Le Cartillon" avec des bâtiments donnant sur une cour fermée.

Sur le plan cadastral de 1826, le domaine est composé, à l´ouest, de plusieurs bâtiments organisés autour d´une cour en U, une autre cour étant située à l´est avec un portail d´entrée. En 1850, le Cartillon appartient à Alexandre de Bethmann, futur maire de Bordeaux, qui le vend en 1860 à Félix Clauzel. Le château, situé sur un domaine d´une soixantaine d´hectares, est alors entouré de prairies, de bois et de 33 hectares de vignes.

Les augmentations/diminutions des matrices cadastrales indiquent que l’aile est (parcelle 994) abrite en 1875 une écurie, une remise et un logis ainsi qu'une augmentation de construction en 1881 (parcelles 994 et 995). C´est très certainement durant cette période que le logis est remanié, la partie sud de l´aile détruite et que les bâtiments viticoles actuels sont construits. Une illustration des bâtiments est publiée dans l'édition de 1893 de l'ouvrage de Cocks et Féret.

Le Cartillon reste la propriété de la famille Clauzel jusqu´au rachat du domaine en 1946 par le docteur Henry Maltête. Un G.F.A. (groupement foncier agricole) familial s´est créé en 1971. Des transformations et des réfections sont réalisées à la fin du 20e siècle. Deux nouveaux bâtiments, abritant notamment le chai, sont construits à l´est des bâtiments viticoles. Le parc a laissé place à une vaste cour.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle

Le château, isolé, est situé au nord-ouest de la commune, entouré d´une centaine d´hectares de vignes au sud et à l´ouest. Les bâtiments sont organisés en deux parties : à l´ouest, le corps de logis, les dépendances et les bâtiments agricoles s´articulent autour d´une cour ; à l´est se trouvent les bâtiments viticoles. Une vaste cour sépare les deux parties ; le portail d´entrée encadré de piliers maçonnés est situé au nord de celle-ci.

Le logis est composé d´un corps central à étage carré, doté d’un étage de comble et couvert d'un toit à longs pans et à croupes brisés en ardoise percé de lucarnes. De chaque côté se trouvent des logis annexes à étage carré couverts d’un toit à croupes en tuiles mécaniques. Le logis nord est prolongé par une aile en rez-de-chaussée formant retour, percée d’un passage donnant accès à la cour ouest.

La façade principale du logis, tournée vers l’est, est rythmée de six travées et percées de deux portes situées aux extrémités. Elle est animée par un solin de mur, un bandeau médian et un second bandeau formé par les appuis des baies orné de consoles.

La façade postérieure est traitée de manière plus modeste et présente peu d´ouvertures : deux pavillons couverts d’un toit à croupes en ardoise y sont greffés, abritant peut-être des escaliers. L´intérieur du logis est composé d´un vestibule en rez-de-chaussée donnant accès à des salons avec cheminées.

A l’ouest, les bâtiments organisés autour de la cour sont composés, au sud, d´un logement et d´une grange, à l´ouest, d´un hangar et, au nord, d´anciens chais à deux niveaux transformés par la suite en écurie. L´ensemble est fermé au nord-ouest par un portail à piliers.

La partie dédiée à la viticulture est composée de plusieurs bâtiments dont les plus anciens abritaient les chais. Seules les cuves en ciment et inox sont aujourd’hui stockées dans ces espaces qui présentent à l´intérieur une ancienne ouverture cintrée. Deux bâtiments construits récemment abritent les chais à barriques et un espace de stockage.

Murs calcaire
enduit
pierre de taille
moellon
Toit tuile creuse, tuile mécanique, ardoise
Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
toit à longs pans brisés
croupe
croupe brisée
Techniques sculpture
Représentations denticule

Estuaire

TRAVEE 6
FORBAIE plate-bande (fenêtre) ; plate-bande (fenêtre) ; arc segmentaire
POSRUE autre
ORIENT est
VUE vue panoramique
CLOT piliers de portail
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Extraits d'ouvrages

    GUILLON, Edouard. Les châteaux historiques et vinicoles de la Gironde, avec la description des communes, la nature de leurs vins, la désignation des principaux crus. Bordeaux : [s.n.] 1868. Tome 3.

    Le château du Cartillon.

    Cet édifice est situé à l’ouest du bourg de Lamarque, dans une jolie situation ; il fut construit dans le siècle dernier par un hollandais nommé Wan Derban, qui l’entoura d’une propriété de près de 300 hectares. Le Cartillon appartint ensuite à M. Bethmann, maire de Bordeaux, qui le vendit, en 1860, à M. Félix Clauzel, co-propriétaire du château de Citran et membre du conseil général de la Gironde, qui le possède encore.

    Le Cartillon est un château sans tourelles et sans pont-levis, mais vaste, aéré, distribué en plusieurs corps-de-logis séparés par des cours, ayant de riches appartements et d’importantes servitudes, une avenue de marronniers, des prairies, des bois taillis, et un vignoble de 35 hectares planté de sauvignon, de carmenet et d’autres cépages choisis qui fournissent de 60 à 80 tonneaux de vins classés parmi les Bons Bourgeois, et qui s’expédient en Hollande.

    FERET, Edouard. Statistique générale du département de la Gironde. Bordeaux : Féret et files, 1874.

    Le domaine du Cartillon comprend 64 hect., dont 23 hect. de prairies (9 à Lamarque et 14 à Arcins), 8 hect. ter. Lab. et bois, 33 hect. de vignes, situées sur un terrain graveleux, produisant un des meilleurs vins de la commune de Lamarque.

    COCKS, Charles. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : 10e ed. Féret et fils, 1929.

    Le domaine du château du Cartillon comprend 100 hectares. Son vignoble, situé sur un terrain graveleux, produit un des meilleurs vins de la commune de Lamarque.

    Ce domaine, avant d'appartenir à M. Clauzel, était la propriété de M. Alexandre de Bethmann, maire de Bordeaux, qui en avait hérité de sa famille.

    A cette époque, le vin était connu sous le nom de Bethmann-Lamarque.

    Le petit-fils de M. de Bethmann, M. René de Bethmann, s'assure souvent la récolte de ce cru toujours très apprécié de sa clientèle.

Références documentaires

Documents figurés
  • Carte géométrique de la Guyenne dite Carte de Belleyme, planche n°12, levés en 1767, publiée en 1786, éch. 1/43200 env.

Bibliographie
  • COCKS, Charles. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : 5e ed. Féret et fils, 1886.

    p. 169
  • COCKS, Charles. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : 7e ed. Féret et fils, 1898.

    p. 182
  • COCKS, Charles. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : 10e ed. Féret et fils, 1929.

    p. 207-208
  • COCKS, Charles. Bordeaux et ses vins. Bordeaux : Féret, 2001 ; sous la direction de Bruno Boidron et de Marc-Henry Lemay.

    p. 418
  • FERET, Edouard. Statistique générale du département de la Gironde. Bordeaux : Féret et files, 1874.

    p. 139
  • FERET, Edouard. Bordeaux et ses vins . Bordeaux : Féret et fils, 1991.

    p. 412-413
  • GUILLON, Edouard. Les châteaux historiques et vinicoles de la Gironde, avec la description des communes, la nature de leurs vins, la désignation des principaux crus. Bordeaux : [s.n.] 1868. Tome 3.

    p. 253
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Riberolle Jennifer