Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Desplats

Dossier IA33007767 inclus dans Île de Macau réalisé en 2014

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination château viticole
Destinations hôtel, restaurant
Parties constituantes non étudiées chai, cuvage, parc, portail, pièce d'eau
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire
Adresse Commune : Macau
Lieu-dit : Desplats
Adresse : 109 chemin du Bord de l'Eau
Cadastre : 1810 B5 988 ; 1843 A4 552 ; 2013 A 502
Précisions


L'origine de l'appellation Desplats est liée au nom du propriétaire mentionné sur le plan de la palu de Macau en 1776. L'année suivante il fait partie, en position 99, de la liste de la noblesse soumise à la capitation. Il paie 50 livres. Il s'agit sans doute de Bertrand Desplats, écuyer, fils d'un secrétaire du roi, qui épouse en 1769 Catherine de Rauzan ; cette famille possède d'ailleurs un bourdieu sur l'île à cette époque. Les maçonneries du chai et du cuvier datent probablement en partie de cette époque (arcs segmentaires).

Jusqu'à la Révolution, le domaine de Desplats s'étend à l'ouest, au nord et comprend d'autres terrains sur l'île, principalement plantés en vigne.

En 1843, les héritiers Michel en sont propriétaires. La demeure est alors taxée pour 4 portes et fenêtres, ce qui suppose un bâtiment modeste et bas. Raymond Michel fait reconstruire la demeure en 1853, d'après le registre des augmentations/diminutions. Il fait don d'une verrière à l'église de Macau en 1895.

La propriété produit environ 90 tonneaux en 1893.

Les cartes postales indiquent qu'une marquise surmontait l'entrée au moins jusque dans les années 1920 et qu'un bâtiment bas couvert en terrasse était accolé sur la façade latérale de la demeure au début du 20e siècle.

Depuis plusieurs décennies, la demeure a été transformée en hôtel-restaurant.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 18e siècle
Dates 1853, daté par source

Les bâtiments se situent sur les bords du fleuve, à 100 m au sud du lieu-dit Le Marchand et entourés de vignes au sud et à l'ouest.

Un portail donne accès depuis la route au jardin avec pièce d'eau circulaire.

La demeure de plan rectangulaire présente une façade de 5 travées : celle au centre est traitée en léger ressaut et surmontée d'un fronton triangulaire sculpté d'une couronne de pampre de vigne et de branche d'olivier (?). Un bandeau médian sépare les niveaux tandis que les appuis de fenêtres du 1er étage forment également un bandeau continu. La corniche moulurée sommitale est soulignée d'une frise de canaux.

Les autres façades sont traitées plus sobrement : les bandeaux moulurés se poursuivent sur la façade latérale sud ; côté nord, l'élévation est traitée avec un décrochement et ornée d'un cordon mouluré et d'une génoise. Sur la façade postérieure ouest sont greffés les bâtiments de dépendance : les moellons des parties hautes dégagées sont recouvertes d'un essentage d'ardoise.

Les bâtiments de dépendance (ancien chai et cuvier) sont disposés perpendiculairement à l'arrière de la demeure : l'élévation nord présente des traces de portes en arc segmentaire et d'un ancien enduit.

Le parc est composé d'essences rares comme un cyprès chauve.

Murs calcaire pierre de taille
moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans croupe
toit à deux pans noue
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis avec jour, en maçonnerie
Techniques sculpture
Représentations feuillage, vigne, fronton, couronne, olivier
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Matrices cadastrales : Augmentations et diminutions, 1853-1890.

    Archives départementales de la Gironde : 3P
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de Macau de 1810.

    B5 Archives communales, Macau
  • Plan cadastral napoléonien de Macau, 1843.

    A4, parcelle 552 Archives départementales de la Gironde : 3P 262
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1868 (2e édition).

    p. 107
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1893 (6e édition).

    p. 138
  • CAMPAGNE Maurice. Une famille bordelaise. Des Mesures de Rauzan, XVIIe et XVIIIe siècles. Bergerac : Catanet, 1904.

    p. 20-21
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian