Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Conseillant

Dossier IA33002905 réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination château viticole
Appellations Conseillant
Parties constituantes non étudiées puits, cour, chai, cuvage
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Labarde
Lieu-dit : Gassion
Cadastre : 1826 A 79, 80, 89 ; 2009 A1 661

L'édition de 1881 de l'ouvrage de Cocks et Féret indique que le domaine de Conseillant a été créé en 1779 par J. Risteau, directeur de la Compagnie des Indes. D'après des sources orales, la construction du château daterait de 1786. L'aile de dépendance ouest porte la date 1788. Ce bâtiment abritait probablement des logements d'ouvriers comme le laisse supposer la présence d'une cheminée et d'un four à pain.

Marie Risteau, fille de Jacques Risteau, vend la propriété à Jean Loubery le 19 novembre 1794, puis ce dernier la revend 800 000 livres à Jean Beyerman le 12 septembre 1795. Selon le contrat de vente, le domaine est composé d’un chai, d’un cuvier, de logements, d’un jardin, des vignes et de terres. Jean Beyerman s’en sépare 2 mois plus tard ; par contrat du 21 novembre, c’est Joseph Deyrem qui devient propriétaire.

En 1804 , Jean Conseillant achète le domaine de 11 hectares, qui porte désormais son nom. Par la même transaction, il acquiert également le domaine d'Angludet à Cantenac. Selon l’inventaire détaillé de l’acte de vente du 27 juillet, le logis est composé de plusieurs chambres, d’un salon, de salles et d’une cuisine.

Sur le plan cadastral de 1826, les bâtiments sont disposés autour d’une cour en U. De part et d'autre du logis, des bâtiments en rez-de-chaussée abritaient les chais.

Dans l'édition de 1850 de l'ouvrage de Cocks et Féret, Conseillant appartient à Volter Dubignon qui produit 8 tonneaux. En 1868, le domaine est entre les mains du commandant Arnould, mort au combat en 1871 et inhumé dans le cimetière de la commune.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle
Secondaire : 19e siècle
Dates 1788, porte la date

Le château Conseillant est une imposante demeure située au sud de l'église, en retrait et légèrement en hauteur par rapport à la route. L'ensemble, qui s'articule autour d'une cour, est constitué d'un logis principal à double élévation, orienté au nord, flanqué des anciens bâtiments viticoles en rez-de-chaussée, et comprenant des dépendances en retour. La façade antérieure du corps d'habitation, donnant sur la cour, est rythmée de cinq travées et se compose d'un étage de soubassement, percé de baies et abritant la cave, d'un rez-de-chaussée et d'un étage carré. Au centre, la porte d'entrée cintrée, dont l’accès se fait par un escalier à double volées symétriques, est surmontée d'une corniche. Des jambes à bossage encadrent la travée centrale et ornent l'extrémité de la façade. Deux bandeaux séparent les niveaux. Les fenêtres présentent des encadrements et des allèges en ressaut.

La façade postérieure, donnant sur le jardin, est traitée différemment : en bossage régulier continu, elle est scandée de sept travées. Les fenêtres de l'étage présentent un encadrement rentrant avec une allège à table décorative. Deux d'entre elles sont aveugles. Celles du rez-de-chaussée ont des allèges rentrantes surmontées d'un bandeau mouluré. La porte d'entrée centrale est accessible par un escalier à double volées symétriques.

Le logis est prolongé des deux côtés par les anciens chais aujourd'hui remaniés. Les ailes de dépendances en rez-de-chaussée et construites en pierre de taille forment avec le logis une cour en U. Les maçonneries soignées présentent des tables rentrantes et sont percées de plusieurs ouvertures dont une large porte cintrée. Le pignon nord de la dépendance ouest conserve un arc cintré portant la date 1788. L'entrée de la cour est matérialisée par deux piliers maçonnés.

Murs calcaire
enduit
bossage
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de soubassement
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans croupe
Escaliers escalier de distribution extérieur
États conservations bon état, remanié

Estuaire

TRAVEE 5
FORBAIE linteau droit (fenêtre) ; arc plein-cintre (porte) ; corniche (porte) ; chambranle mouluré (porte)
POSRUE autre
POSPARC en cœur de parcelle
POSTOPO coteau
ORIENT nord
VUE vue bornée
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Documentation complémentaire

    Collection particulière. Archives du Château Rosemont-Geneste.

    8 thermidor an 12 (27 juillet 1804). Vente de Joseph Deyrem à Jean Conseillant d’un domaine situé dans la commune de Barde en Médoc pour 25000 F ; Darrieux aîné notaire.

    Joseph Deyrem, cultivateur demeurant à la Barde en Médoc

    Au citoyen Jean Conseillant, demeurant à Bordeaux rue du Chay des Farines n°2

    Les domaines, bâtiments, fonds appartenances et dépendances que le dit citoyen Deyrem acquit du citoyen Jean Beyerman par contrat du trente brumaire an quatre (21 novembre 1795) passé devant Barberet, qui en a la minute (…)

    Domaine composé de divers bâtiments, jardins, vignes, terres labourables, eyzines et autres natures de fonds compris les prairies attachées au dit domaine, situées commune de Cantenac, le total de la contenance de 11 hectares.

    Un autre domaine situé commune d’Arsac aussi en Médoc, lieu appelé Dangludet, composé de bâtiments, jardins, vignes, prés, pacages, bois, landes et autres natures de fonds de la contenance d’environ [vide].

    Les dits objets avaient appartenu au dit citoyen Beyerman pour en avoir fait l’acquisition du citoyen Jean Loubery, fils aîné, par contrat du 26 fructidor an 3 (12 septembre 1795) devant Fauché notaire à Macau.

    Anciens propriétaires : François Risteau, procureur fondé de Marie Risteau, veuve de Jean-Paul Cottin ; Jacques Risteau (père de Marie) ; Marie Renac, veuve de Mathieu Risteau, mère de Jacques ; Françoise Renac, sœur de Marie.

    Il est observé et reconnu entre les parties que les dits domaines et biens sont dans un état de grande détérioration et de dépérition [sic] qui nécessite de promptes réparations.

  • Extraits d'ouvrages

    Cocks et Féret, 1881.

    p. 134

    Le domaine de Conseillant a été créé en 1779 par M. J. Risteau, directeur de la Cie des Indes (connu sous le nom de Bellegarde). ce vignoble est situé sur la croupe la plus élevée de Labarde. Les différents cépages qui le composent, tels que cabernet-sauvignon, cabernet blanc, carmenère et petit verdot, font que ces vins sont très estimés du commerce et surtout très recherchés en Hollande. Sa production moyenne est de 25 à 30 tonn.

  • Extraits des actes notariés

    AD Gironde. 3 E 46310. Vente d’un domaine à Labarde par Jean Loubery à Jean Beyerman, 26 Fructidor An III (12 septembre 1795).

    Domaine composé : « d'une maison pour le logement des propriétaires presque neuve, chay cuvier, logement des cultivateurs et autres bâtiments, jardins, eyzines, vignes, terres labourables et autres fonds de quelques natures qu’ils soient (…) avec les prairies dépendantes du domaines qui sont situées sur la commune de Cantenac ».

    AD Gironde. 3 E 20625. Vente d’un domaine à Labarde par Jean Beyerman à Joseph Deyrem, 30 brumaire an IV (21 novembre 1795).

    Mobilier composé de "meubles, ustensiles de ménage, vaisseaux vianaires, bestiaux, charretes, outils oratoires et autres effets d'exploitation".

    AD Gironde. 3 E 27747. Vente d’un domaine à Labarde par Joseph Deyrem à Jean Conseillant, 8 thermidor an XII (27 juillet 1804).

    "Le domaine, fonds, et dépendances que le dit citoyen Deyrem acquis du citoyen Jean Beyerman par contrat du trente brumaire an IV passé devant Barberé qui en a la minute et son collègue notaire à Bordeaux consistant d’une domaine situé commune de Labarde en médoc composé des divers bâtiments, jardins, vignes, terres labourables, eysines, et autres natures de fonds compris les prairies attachées au dit domaine situé commune de Cantenac, le tout de la contenance de onze hectares et 80 ares. (…).

    Vaisseaux vinaires et outils

    -Deux cuves en huit tonneaux chacune cerclées en fer à six cercles estimées chacune 500 francs : 1000

    -Une cuve à neuf tonneaux à trois cercles en fer : 600

    -Une cuve d’environ quatre tonneaux : 150

    -Une cuve à trois tonneaux : 120

    -Une cuve en cinq barriques à deux cerclée en fer : 60

    -Deux gargouilles cerclées en fer : 100

    -Quatre douilles cerclées en fer : 160

    -Deux douils cerclées en bois : 50

    -Deux pressoirs ( ?) ou maits à fouler la vendange : 350

    -Un panier en laiton : 88

    -Huit bastes et deux paniers de vendange : 24

    -Deux échelles en sapin : 15

    -Un robinet ou cuve en cuivre : 20

    -Une étampe à marguer (?) : 50

    -Une courbe et un cabat à labourer : 70

    Meublerie meublant et autres effets

    Dans la chambre à coucher au midy

    -Deux lits jumeaux

    d’indienne avec chacun deux matelas une couette, paillasse, une couverture en laine et une courbe et (?) : 800

    -Un bureau : 45

    -Une glace : 15

    -Une table de nuit : 8

    -Une table à écrire : 8

    Dans le salon

    -Une table à manger : 12

    -Un petit secrétaire : 24

    Dans la chambre à coucher à côté du salon

    -Deux lits jumeaux indienne garni d’un matelas, couette,coussin, une paillasse, une couverture de aine et une (?) estimés ensemble : 700

    -Un bureau couvert en marbre : 60

    -Une glace : 15

    -Un trumeau : 40

    -Une table de nuit : 10

    -Une table à miroir : 12

    Dans la chambre du fond au nord

    -Une table à (?) de marbre : 24

    -Une glace : 18

    -Une table de toilettes : 8

    Dans la petite chambre à côté

    -Un lit en grenouille en forme de berceau ; couette,matelas, paillasse, couverture de laine : 150

    -Une table de toilette : 6

    Dans la chambre de toilette

    -Une table de toilette : 18

    Dans une autre chambre

    -Un mauvais coffre : 6

    Dans une autre chambre

    -Deux bois (?) garnis de rideaux…ou une paillasse à l’un deux : 80

    Dans une autre chambres

    -Un lit mieux garni en (?) ; matelas : 80

    -Une table avec miroir au-dessus : 35

    Dans la salle

    -Un trumeau et sa glace : 65

    -Quarante-huit chaises ou fauteuils dans les diverses appartements : 120

    Dans la salle

    -Deux fauteuils et chaises à raquette et (?) : 150

    Dans la cuisine

    -Un garde-manger et quelques fauteuils avec une table : 36

    Dans la souillarde

    -Trois cabinets et autres petits effets : 60

    -La batterie de cuisine composée d’un tourne broche, deux bochers, chenais, cramaillère,, marmitte, vaisselle et autres menus articles ( ?) ensemble : 195

    Total : 5547"

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Labarde. Séances de délibérations du Conseil Municipal de 1887 à 1921. Caveau-Monument du Commandant Arnould. 8 juin 1913.

  • AD Gironde. 3 E 46310. Vente d’un domaine à Labarde par Jean Loubery à Jean Beyerman, 26 Fructidor An III (12 septembre 1795).

    Archives départementales de la Gironde : 3 E 46310
  • AD Gironde. 3 E 20625. Vente d’un domaine à Labarde par Jean Beyerman à Joseph Deyrem, 30 brumaire an IV (21 novembre 1795).

    Archives départementales de la Gironde : 3 E 20625
  • AD Gironde. 3 E 27747. Vente d’un domaine à Labarde par Joseph Deyrem à Jean Conseillant, 8 thermidor an XII (27 juillet 1804).

    Archives départementales de la Gironde : 3 E 27747
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Riberolle Jennifer - Steimer Claire