Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Canuet

Dossier IA33003128 réalisé en 2010

Fiche

Précision dénomination château viticole
Appellations château Canuet
Parties constituantes non étudiées chai, cuvage, cour, écurie, mur de clôture, portail
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Margaux
Lieu-dit : la Bèque
Adresse : 1 rue René-Coty , 2 rue du Parc des Sports
Cadastre : 1826 D 263, 265, 269 à 272 ; 2008 AD 97, 98, 99

Le bâtiment semble dater du 18e siècle, il figure d'ailleurs sur le cadastre de 1826. Le nom du domaine provient du propriétaire, Charles Canuet. Dans les années 1960, il est racheté par Jean Rooryck qui réunit et remembre en une seule propriété des parcelles de vieilles vignes, tout en plantant les meilleurs cépages sélectionnés suivant la nature des terrains. Les chais sont des constructions de la 2e moitié du 19e siècle.

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle

Les bâtiments, logis et dépendance, sont disposés autour d'une cour fermée par un muret et une grille, à laquelle on accède par un portail à piliers. La façade du logis donne à l'est et est composée de neuf travées. Le bâtiment est organisé selon un niveau de soubassement et un rez-de-chaussée surélevé, accessible par un escalier extérieur droit à double volée avec une rampe en fer forgé. Le niveau inférieur était certainement utilisé comme chai à barriques. La façade est couronnée par une corniche à modillons. Le bâtiment de dépendance situé en retour d'équerre abritait peut-être un chai ou une écurie. Un second cuvier est situé sur la façade postérieure du logis et communiquait peut-être directement avec le niveau de soubassement de la maison. Il est composé d'un comble à surcroît et ouvert au rez-de-chaussée par une porte, surmontée d'une vaste ouverture fermée par deux vantaux en bois. Ces deux niveaux sont séparés par un large bandeau en pierre de taille. Les encadrements des deux baies sont en pierres de taille harpées, tout comme les chaînes d'angle.

Murs calcaire
enduit
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée surélevé, en rez-de-chaussée, comble à surcroît
Élévations extérieures élévation ordonnancée sans travées
Couvertures toit à longs pans
croupe
États conservations bon état

Estuaire

TRAVEE 9
FORBAIE plate-bande (porte) ; plate-bande (fenêtre)
POSRUE en alignement
POSPARC en retrait
VUE vue bornée
CLOT mur de clôture maçonné ; grille ; piliers de portail
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • CARDOZE, Edmond. La carte postale des châteaux de la Gironde. Pierre Fanlac, 1985.

    p. 128
Bibliographie
  • COCKS, Charles. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1969 (12e édition).

    p. 213
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire