Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Barreyre

Dossier IA33007778 inclus dans Île de Macau réalisé en 2014

Fiche

  • Façade principale.
    Façade principale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cuvage
    • chai
    • logement d'ouvriers
    • puits

Dossiers de synthèse

Précision dénomination château viticole
Appellations Barreyre
Parties constituantes non étudiées cuvage, chai, logement d'ouvriers, puits
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire
Adresse Commune : Macau
Lieu-dit : Barreyre
Adresse : 11 chemin du Bord de l'Eau
Cadastre : 1843 A2 315 , 314 ; 2013 AD 82
Précisions


La demeure de Barreyre pourrait remonter à la seconde moitié du 18e siècle au vu des fenêtres en arc segmentaire ou à linteau à revers délardé (porte du logis au chai). Le plan de la palu de Macau de 1776 représente le logis avec, semble-t-il, l'escalier à double volée, ainsi que les dépendances disposées perpendiculairement à l'arrière, l'ensemble entouré de ses vignes. Toutefois, des photos prises avant la restauration montrent une accroche de l'escalier dans d'anciennes fenêtres, ce qui suppose un réaménagement d'une demeure plus ancienne.

Le propriétaire indiqué par la légende est M. Barreyre, probablement Nicolas, comme le laissent supposer les initiales entrelacées sur le garde-corps du perron. En 1774, il est cité par un voisin, le sieur Videau, pour une agrière en blé non payée. Nicolas Barreyre est issu d'une famille de grands négociants bordelais installée aux Chartrons à Bordeaux. En 1770, il commande aux frères maçons Laclotte la destruction puis la construction d'une maison sur le cours des Chartrons (n°81).

Au cours du 19e siècle, des logements ouvriers sont ajoutés au sud et le chai semble être rehaussé (arcade, charpente). L'intérieur du logis est aussi réaménagé : décors peints, cheminées, ajout d'une cuisine avec potager ; le soubassement est cloisonné pour loger des domestiques. L'escalier de service de la fin du 19e siècle dessert directement la cuisine.

Le domaine viticole est encore en activité : un chai à barriques à été ajouté en 1984.

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle
Secondaire : 19e siècle

Barreyre est situé au sud du port de Macau, en retrait par rapport à la route et face à l'estuaire.

L'ensemble est bordé par un fossé en eau au nord régulé par une vanne et entouré de vignes.

La demeure est de plan rectangulaire. Un escalier en fer-à-cheval donne accès au rez-de-chaussée surélevé. Le niveau de soubassement est percé de deux étroites fenêtres et d'une porte en anse de panier ménagée sous le perron. Les cinq baies du rez-de-chaussée surélevé sont traitées en arc segmentaire mouluré, avec allèges à ressaut. Des pilastres à bossage soulignent les angles de la façade et la travée centrale. L'ensemble est surmonté d'une corniche moulurée et d'une génoise. Le comble est éclairé par une lucarne.

Le garde-corps de l'escalier épouse la forme ondulée du perron ; les initiales NB y sont entrelacées dans la partie centrale ; on les retrouve également ornant les jours de la porte du soubassement. La ferronnerie est estampée de deux marques (deux E adossés ?).

Sur la façade postérieure du logis est greffé le chai, prolongé du cuvier. Le chai conserve les traces d'anciennes arcades et de charpente (?). Le cuvier était doté de baies de décharge en arc segmentaire.

Accolé au nord se trouvent les logements d'ouvriers.

Murs calcaire pierre de taille enduit
Toit tuile creuse
Étages étage de soubassement, en rez-de-chaussée surélevé
Couvertures toit en pavillon
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier en fer-à-cheval, en maçonnerie
Techniques sculpture
ferronnerie
Représentations pilastre, monogramme
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • MAFFRE, Philippe, Construire à Bordeaux au XVIIIe siècle. Les frères Laclotte, architectes en société (1756-1793), SAB, collection « Mémoires », vol. 7, Bordeaux, 2013.

    p. 250, 251
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian