Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle Saint-Vincent

Dossier IA33010164 réalisé en 2012

Fiche

Á rapprocher de

Vocables Saint-Vincent
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Pauillac
Adresse Commune : Pauillac
Lieu-dit : Trompeloup
Cadastre : 2016 OB non cadastré ; 1825 B2 929

La chapelle est signalée sur une carte de l'estuaire dressée en 1692.

Selon les recherches menées par Michel Aka, la chapelle est mentionnée dans une visite pastorale de 1735, comme étant "sans aucun revenu quoiqu'on assure qu'elle en a eu beaucoup autrefois". D'après Jean-Auguste Brutails qui en fournit une photographie, elle "doit être un peu plus ancienne que le clocher de Macau".

A la Révolution, la chapelle est vendue comme bien national : François Allard en est l'adjudicataire pour la somme de 300 livres. Au début du 19e siècle, elle est encore signalée à proximité d'une batterie : il est prévu d'utiliser la chapelle comme magasin à poudre.

En 1917, des sarcophages furent découverts autour de la chapelle. A cette époque, elle est détruite lors de l'installation du camp américain et de l'usine de construction d'hydravions. Pourtant, en 1925, un arrêté inscrit la chapelle, alors détruite, à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques ! Un arrêté du 10 novembre 1933 la fait finalement disparaître de la liste de Monuments historiques.

Période(s) Principale : Moyen Age

La chapelle se trouvait au sud du chenal Saint-Vincent, sur les bords de l'estuaire. Aucune trace n'est conservée. D'après le plan cadastral de 1825, il s'agissait d'un bâtiment de plan rectangulaire avec une abside circulaire. Celle-ci est représentée sur une photographie du début du 20e siècle : elle était construite en pierre de taille, soulignée d'une corniche à modillons. La photographie permet de repérer un contrefort et une baie en plein-cintre.

Murs calcaire pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages 1 vaisseau
Couvrements
Couvertures toit polygonal
États conservations détruit
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Périodiques
  • AKA Michel. "La chapelle Saint-Vincent de Trompeloup", Les Cahiers Méduliens, n°63, juin 2015.

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire