Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle, ancien asile pour enfants et maison d'école des Sœurs, aujourd'hui maison

Dossier IA33007674 réalisé en 2014

Fiche

Genre de religieuses
Destinations maison
Parties constituantes non étudiées resserre, chai, logement
Dénominations chapelle, école
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Adresse Commune : Saint-Christoly-Médoc
Lieu-dit : Adresse : 1-3 rue du Couvent
Cadastre : 2014 D1 652, 653

En août 1855, l’Académie de Bordeaux impose à la municipalité de Saint-Christoly-Médoc l’établissement "d’une école spéciale de filles". Le 10 août 1857, la municipalité prend l’arrêté concédant aux Sœurs de la Doctrine Chrétienne, le patronage de l’asile pour enfants et de l’école des filles.

En octobre 1857, la veuve Guiraud donne une maison aux Sœurs. Selon le registre des augmentations-diminutions de la matrice cadastrale, cette maison venait d'être bâtie en 1856 pour le compte de François Guiraud. Au moment de la donation, les plans du bâtiment sont dressés. Pour améliorer le bâtiment avec la construction d’un préau et de latrines, l’architecte Édouard Bonnore propose un premier projet le 18 août 1860 qui établit le préau perpendiculairement à l’arrière du bâtiment. Le second projet, du 20 mars 1861, place le préau parallèlement au corps principal.

Le 16 mai 1879, le conseil municipal approuve le devis des réparations dressé par l’architecte Godet. Sur un plan signé de sa main, mais non daté, le préau et les latrines sont rejetés au fond de la cour située à l’arrière de la chapelle, la salle d’asile est séparée de la salle de classe par un corridor et la porte reliant la chapelle et le corridor "doit être fermée".

Vers 1900, l’école des filles est laïcisée ; les élèves rejoignent les garçons installés dans la mairie-école. Dix ans plus tard, la municipalité vend les bâtiments dits "couvent". Aujourd’hui, les parties ayant abrité la salle de classe, la salle d’asile, le préau et les latrines sont ruinées.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Bonnore Jean-Édouard,
Jean-Édouard Bonnore (19/10/1820 - )

FERET Edouard, Statistique générale de la Gironde, Personnalités et notables girondins. De l’Antiquité à la fin du XIXe siècle, Bordeaux, 1889, p. 82 :

"BONNORE (Jean-Edouard)

Architecte, né à Lesparre (Gir.) le 19 octobre 1820. Élève de Jules Bouchet à Paris, sous le patronage de Visconti, archit. Fixé à Lesparre en 1852, architecte de l’arrondissement et de la ville de Lesparre, du lazaret de Trompeloup ; a été membre correspondant de la commission des monuments historiques de la Gironde. A fait édifier ou restaurer dans les arrondissements de Lesparre, de Blaye et de Libourne 24 églises dont 18 neuves ; ce sont celles de Lesparre, Carcans, Vendays, St-Vivien (les nefs, l’abside et le clocher, monument historique de 1re classe, vient d’être reconstruite, sous la direction de M. Bonnore, aux frais de l’Etat) ; Verdon, Talais, Grayan, Naujac, Ordonnac, Potensac, St-Girons, Pugnac, Saugon, Donnezac, St-Androny, St-Caprais, Néac, St-Christoly-de-Médoc (façade principale, monument historique). Nous pourrions énumérer plus de vingt mairies, écoles ou presbytères et un grand nombre de maisons bourgeoises ou châteaux parmi lesquels nous citerons : le château de Sipian, à Valeyrac (V. son dessin, tome II, p. 511) ; château du Port, à M. Eycart de Morin, à St-Vivien ; château de P. Bert, à Talais ; château Troussas, à M. Ph. Brannens, à Valeyrac. Citons encore le portail du cimetière de St-Estèphe et les plans d’un nouveau lazaret projeté à Padarnac, etc. Auteur de : Quatre vues pittoresques de la vieille église de Soulac, avec notice descriptive et hist., Bx, s. d., in-f°, 2pp. de texte et 4 lith."


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Godet Pierre,
Pierre Godet

Architecte à Lesparre.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

L’ancienne école est située à l’extérieur du bourg. La maison, la salle de classe et la chapelle sont bâties sur un même alignement.

La maison s’élève sur un étage. Sa façade composée de trois travées est animée par les appuis des fenêtres de l’étage formant bandeau et une corniche moulurée.

Le bâtiment abritant la salle de classe est ruiné. Seul le mur de la façade principal est visible, percé par trois baies en plein-cintre.

La chapelle s’ouvre par une porte en arc brisé ornée d’une croix. Des pilastres encadrent la façade-pignon formant fronton percé en son centre d'un oculus. L'ensemble est couronné d'un clocher-mur à fronton cintré surmonté d'une croix métallique. Le bâtiment présente une nef unique et un chevet polygonal. Ce dernier est rythmé par une arcature et des colonnes engagées. Une corniche à modillons règne sur l'ensemble du chevet. Il a été consolidé par des tirants métalliques.

Murs calcaire moellon enduit
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré, 1 vaisseau, en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans
toit polygonal
États conservations vestiges
Techniques fonderie
Précision représentations

La cloche porte une inscription, peu lisible : [?] FRANÇOIS SERVANT [?] / ANNE THERESE MARIE [?].

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Compléments documentaires

    AD Gironde. 2 O 3046 :

    - 14 septembre 1857 : Correspondance entre l'Instruction publique et l'Académie : "faire nommer Melle Lasalle, en religion sœur F Joseph, de la congrégation des dames de la doctrine chrétienne".

    - octobre 1857 : Courrier du maire Chereau à l'inspecteur de l'Académie pour une demande de secours : "Mme Veuve Guiraud avait fait dresser les plans au moment de la donation qu'elle a consentie aux sœurs de la doctrine chrétienne d'un établissement destiné à tenir perpétuellement dans cette commune une école de filles et une salle d'asile. Notes du plan : K : salle d'asile ; FF la cour qui en dépend ; Y indique l'endroit où pourrait être établi un préau qui n'existe pas encore et la couleur verte, les parties de clôtures à faire".

    - 25 juin 1903 : Délibération du conseil municipal relative à l'appropriation d'un local pour école laïque : "En prévision de la laïcisation des écoles des filles, un local attenant à la mairie avait été disposé pour être affecté à une école. Il ne reste plus qu'à y construire un préau couvert et des lieux d'aisance pour que l'aménagement soit convenable".

    - 30 juillet 1903 : Délibération du conseil de Fabrique relative à un local pour l'école : Le curé consent à céder "une partie d'un emplacement qui est contigu à la cour de la mairie […] à céder une autre partie du même emplacement qui sera limité par le prolongement d'une ligne tirée du mur nord de la mairie allant aboutir au jardin du presbytère."

    Matrices cadastrales : registres des augmentations/diminutions :

    parcelle n°454 : construction nouvelle d'une maison en 1856 (Guiraud François, propriétaire) et construction d'une chapelle en 1870 (les sœurs des écoles, propriétaires).

Références documentaires

Documents d'archives
  • Délibération du conseil municipal mentionnant que l'école de filles est établie, 18 août 1855.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3046
  • Arrêté municipal pour former le patronage de la salle d'asile, 10 août 1857.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3046
  • Correspondance entre l'Instruction publique et l'Académie pour faire nommer Melle Lasalle, en religion sœur F. Joseph, de la congrégation des Dames de la Doctrine Chrétienne, 14 septembre 1857.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3046
  • Courrier du maire Chereau à l'inspecteur de l'académie pour une demande de secours, octobre 1857.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3046
  • Délibération du conseil municipal relative aux réparations à la salle d'asile et approbation des devis dressés par l'architecte Godet le 17 février 1879, 16 mai 1879.

    Archives municipales, Saint-Christoly-Médoc
  • Délibération du conseil municipal relative au vœu de la commune en faveur du maintien des sœurs de la doctrine chrétienne, 23 août 1902.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3046
  • Délibération du conseil municipal relative à l'appropriation d'un local pour école laïque, en vue de la laïcisation de l'école des filles, 25 juin 1903.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3046
  • Délibération du conseil municipal relative à la vente par la congrégation des Sœurs de la doctrine chrétienne de la maison dite "le couvent", 16 mars 1913.

    Archives municipales, Saint-Christoly-Médoc
Documents figurés
  • Projet de construction d'un préau et de latrines. calque, encre couleur, par E. Bonnore (architecte), 18 août 1860.

    Archives municipales, Saint-Christoly-Médoc
  • Projet de construction d'un préau et de latrines. Papier, encre couleur, par E. Bonnore (architecte), 20 mars 1861.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3046
  • Plan d'une partie du bourg de Saint-Christoly (Médoc), présentant la situation de la maison d'école des sœurs. Papier, encre couleur, par E. Coutaut, 2 avril 1862.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3046
  • Plan et coupes de la salle d'asile de la commune de Saint-Christoly. Papier, encre, par Godet (architecte), (1879?).

    Archives municipales, Saint-Christoly-Médoc
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Bordes Caroline