Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chais

Dossier IA33006028 inclus dans Ville réalisé en 2012

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations chai
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Pauillac
Adresse Commune : Pauillac
Adresse : rue Pierre-Castéja , 23 rue Rabié
Cadastre : 2012 AW 267 ; 1825 D1 489

Un bâtiment figure à cet emplacement sur le plan cadastral de 1825, à l'angle de la rue Clair (rue Pierre-Castéja) et de la rue Bascouat (rue Rabié). Toutefois, il n'adopte pas le même plan que le bâtiment actuel.

Les augmentations et diminutions du cadastre indiquent qu'une tonnellerie est convertie en bâtiment rural, appartenant à Lacoste en 1875.

La présence de baies de décharge indique la fonction viticole de ce bâtiment.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 20e siècle

Plusieurs bâtiments : celui donnant rue Rabié présente des baies de décharge aujourd'hui condamnées.

Murs calcaire
enduit
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Documentation sur la rue Rabié

    -AC Pauillac, Registre de délibérations 1825-1839, Ouverture de la rue du Bascouat, 9 mai 1836.

    Estimation à l'amiable du terrain devant être cédé pour ouvrir la voie ; travaux imminents ; la pente qui existe depuis la route départementale jusqu'au chai de Mme Duhart est très rapide ; projet de faire diminuer la pente de la route départementale depuis les environs du portail de la dame Vve Constant jusqu'à la maison Pannelier.

    -AC Pauillac, Registre de délibérations 1825-1839, Travaux du port, 1er juillet 1838.

    Modification qui fait que les rues St Martin et du Bascouat situées l'une au sud et l'autre au nord de Pauillac, qui sont les principales voies de communication pour arriver au peyrat, ne peuvent profiter des travaux d'amélioration puisqu'il existe entre elles et le bout de la chaussée exécutée un espace assez long qui se trouve dans un état de dégradation complète ; un débarcadère en charpente vient d'être adjugé et doit être construit incessamment en face de la rue du Bascouat.

    -AC Pauillac, Registre de délibérations 1839-1848, Travaux d'entretien de la rue Traversière, 5 novembre 1843.

    Depuis la construction du débarcadère et la viabilité de la rue de Bascouat, les voitures du Bas-Médoc et autres qui prennent la route de Lesparre suivant la rue Bordelaise, tournent vers le chemin de St Laurent dans la rue Traversière qui longe le mur du jardin de M. Durac : cette dernière exige des travaux d'entretien, elle est également trop étroite ; pourrait être élargie si destruction du mur de M. Durac.

    -AC Pauillac, Registre de délibérations 1839-1848, Procès-verbal de la commission chargée de l'examen du plan de la ville de Pauillac, 10 janvier 1844.

    AC Pauillac, Registre des délibérations, 1936-1945, Impasse Cazes en voie de construction, prolongement de la rue Rabié (attente de l'autorisation du préfet), démolition des masures derrière l'hôtel des postes vont pouvoir commencer, 30 août 1942.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire