Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chais et cuviers de Saint-Androny

Dossier IA33006516 réalisé en 2011

Fiche

Voir

Aires d'études Estuaire de la Gironde (rive droite)
Dénominations chai
Adresse Commune : Saint-Androny

Si quelques chais paysans ou de maisons de maître paraissent datables en partie de la fin du 18e siècle ou du début du 19e siècle, la plupart de chais et les cuviers de la commune sont remaniés ou construits à neuf au cours de la seconde moitié du 19e siècle, période qui correspond à l’intensification de la culture de la vigne à partir des années 1870. Trois ont été construits à l'issue de l'épisode du phylloxera, après la reconstitution des vignobles autour de 1900. De nouveaux chais ont été bâtis à partir des années 1980 et encore au début des années 2000.

Période(s) Principale : limite 18e siècle 19e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Principale : 1er quart 21e siècle

Les chais et cuviers sont pour la plupart des constructions modestes bâties à l´arrière du logis, soit sous le même toit soit sous un appentis, formant ainsi une asymétrie de la toiture. La fonction de ces bâtiments est parfois identifiable par la présence d´une porte ou d´une baie de décharge en arc surbaissé. Les matériaux employés sont le moellon de calcaire sous enduit et la pierre de taille utilisée pour les chaînes d´angle et les encadrements des baies. Les chais et cuviers de domaines plus importants sont quant à eux construits indépendamment des logis. Il s´agit de bâtiments en longueur, sans étage, à l´exception du cuvier du Ménaudat qui est bâti sur le modèle médocain.

Toits tuile creuse, tuile creuse mécanique, tuile mécanique
Murs calcaire moellon enduit partiel
Décompte des œuvres repérés 22
étudiés 2
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Bordes Caroline