Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chais du château de Ségonzac

Dossier IA33004412 réalisé en 2013

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination chais
Parties constituantes non étudiées cuvage, cellier
Dénominations chai
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite)
Adresse Commune : Saint-Genès-de-Blaye
Lieu-dit : Ségonzac
Cadastre : 1832 B 1246 ; 2013 OB 1296, 1471

Après l'acquisition du domaine par Jean Dupuy en 1887, les bâtiments viticoles, présentées comme "absolument rudimentaires et insuffisants", devaient être mis à niveau pour répondre à l'ambition d'une production importante et de qualité. De nouveaux bâtiments de vinification, comprenant un chai à barriques et un cuvier, sont donc édifiés en 1890, date à laquelle la découverte d'une villa gallo-romaine est signalée durant les travaux de construction, sur un projet de l'architecte blayais Aurélien Nadaud et d'après les préconisations du maître de chai Achille Laborde. Les descriptions anciennes, notamment lors de la récompense décernée par la Société d'agriculture de la Gironde en 1892 pour ces installations viticoles modèles, décrivent un cuvier doté du meilleur équipement technique de l'époque, mécanisé et activé par une machine à vapeur. Le cuvier était calibré pour une production de 600 tonneaux alors que le chai à barriques pouvait contenir jusqu'à 1700 tonneaux ; ce dernier a été tronqué dans les années 1960. Le dispositif du cuvier mécanique a été vraisemblablement supprimé à la même époque, alors qu'étaient installées des cuves en ciment.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1890, daté par source
Auteur(s) Auteur : Nadaud Aurélien,
Aurélien Nadaud (1833/10/26 - 1899/09/17)

Fils de Pierre Nadaud, procureur du roi près le tribunal de première instance de Blaye, et de Ninette Mourgon (COTTON DE BENNETOT A., Dictionnaire des rues de Blaye, p. 50 note 1) et père de Lucien Nadaud, également architecte à Blaye.

AD Gironde. 2 O 3172 : Blaye, 7 rue du Monteil (1885-1886).

Autre orthographe rencontrée : Nadeau.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Chai et cuvier, séparés par la voie communale, ont été construits sur de nouveaux emplacements, en contrebas des bâtiments anciens. Leur disposition dans la pente permet des accès directs depuis l'étage ou en soubassement. La façade du chai épouse l'arrondi de la voie communale. Elle forme un écran avec mur d'attique masquant les toitures au revers. Elle comporte des pilastres raidisseurs à intervalles réguliers, percés de jours étroits. L'entrée, encadrée de pilastres et surmontée d'un fronton, en est particulièrement soignée. Le cuvier présente un plan en croix latine, formule semble-t-il inédite en Gironde pour ce type de construction. Un avant-toit très débordant sur la façade principale, face au chai, permet de protéger l'arrivée de la vendange. L'entrée est, là-encore, très soignée, et donne directement à l'étage. L'intérieur est remarquable par sa charpente qui adopte une formule très rare, constituée de pannes non triangulées boulonnées et renforcées de tirants métalliques, très consommatrice de bois mais permettant de dégager au maximum l'espace de travail.

Murs calcaire pierre de taille
calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvrements charpente mixte apparente
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
croupe
Techniques sculpture
Représentations raisin, rinceau, tonneau
Précision représentations

Les entrées du chai à barrique et du cuvier sont ornées sur le tympan de rinceaux de vignes chargés de grappes de raisins et d'une barrique de vin.

Enquête de terrain réalisée en 2008. Cuvier considéré lors de la sa construction et au début du 20e siècle comme un "cuvier modèle".

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien, 1832.

    section B Archives départementales de la Gironde : 3 P 405
  • Vue d'ensemble du domaine de Ségonzac. Gravure publiée dans Bordeaux et ses vins [...], édition de 1898, p. 627.

  • Vue générale, vue du grand chai et entrée des chais. Photographies dans : Guillier, Henri. Les grands vins..., s.d. [vers 1910].

Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

    p. 608, 626-628
  • GUILLIER Henry. Les grands vins de la Gironde illustrés. Libourne-Bordeaux, s.d. [vers 1910].

  • SOCIÉTÉ D'AGRICULTURE DE LA GIRONDE. Fête de la Société célébrée à Bourg-sur-Gironde le 4 septembre 1892. Liste des lauréats. Bordeaux : imprimerie générale E. Crugy, Vve Riffaud successeur, 1892.

    p. 3-5
  • SION Hubert. Carte archéologique de la Gaule, Gironde. Paris : Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1994.

    p. 108
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Beschi Alain