Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chai-cuvier du château d'Agassac

Dossier IA33007919 réalisé en 2015

Fiche

Parties constituantes non étudiées cuvage
Dénominations chai
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire
Adresse Commune : Ludon-Médoc
Lieu-dit : Agassac
Adresse :
Cadastre : 1843 D2 714 , 715 ; 2013 AR 12
Précisions


Un bâtiment est représenté sur le plan cadastral de 1843, avec l'ensemble des contreforts qui correspondent à l'élévation nord des chais.

Le bâtiment pourrait dater de la fin du 18e ou du début du 19e siècle, au vu des maçonneries du chai à barriques comportant des portes en arc segmentaire.

Il semblerait que le grand pignon est soit ajouté au 19e siècle (peut-être durant la première moitié) tout comme le cuvier accolé au sud.

Le domaine augmente sa production au cours de la seconde moitié du 19e siècle, allant jusqu'à 200 tonneaux de vin de grave.

L'inscription "CHÂTEAU-LUDON" a pu être ajoutée à cette époque, au moment où le propriétaire De Floris y fait quelques travaux (1888, registre des augmentations/diminutions).

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle
Principale : 1ère moitié 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle

Le bâtiment se situe à proximité nord-est du château.

Il est occupé par une partie cuvier, chai à barriques, salle de dégustation et bureaux.

Le pignon est est composé de plusieurs baies rectangulaires murées ainsi qu'une grande porte à claveaux en éventail ; un bandeau plat vient souligner l'ensemble du pignon.

L'élévation sud est percée d'une grande porte centrale à fronton cintré portant l'inscription "CHÂTEAU-LUDON" ; cette dernière est encadrée par 12 baies de décharge.

L'élévation nord est percée de fentes verticales et soutenue par une série de contreforts, le tout surmonté d'une corniche moulurée et de deux rangs de génoise.

Le cuvier occupe toute la partie sud du bâtiment, couvert par une charpente apparente ; une porte en arc segmentaire donne accès au chai à barriques au nord. Les murs de ce dernier sont raidis par des jambes harpées correspondant aux corbeaux portant les entraits de la charpente (masquée) ; le vaisseau se prolonge à l'ouest par une salle de dégustation. Plusieurs baies et arcades murées rythment les murs.

Au nord, une série de pièces occupent toute la longueur du bâtiment.

Plus à l'est, une construction en U moderne renferme l'accueil, une bouteillerie, des locaux techniques et administratifs.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à longs pans
Techniques sculpture
Représentations pilastre
Statut de la propriété propriété d'une société privée
Protections protection totale, 2013/09/19
Précisions sur la protection

Est inscrit au titre des MH en totalité le château d'Agassac y compris les douves, le pont et les canaux, les chais anciens, (façades et toitures) le pigeonnier (en totalité).

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des augmentations/diminutions de Ludon-Médoc (1883-1896).

    Archives communales, Ludon-Médoc
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1893 (6e édition).

    p. 126
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

    p. 131
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1922 (9e édition).

    p. 92
  • DUCHESNE Paul. La chronique de Ludon-en-Médoc. Bordeaux : Rousseau frères, 1960.

    p. 46-49
  • GUILLON Edouard. Les châteaux historiques et vinicoles de la Gironde. Bordeaux : Coderc, Dégréteau et Poujol, 1866-1869, tomes 1 à 4.

    t. 2, p. 54-58
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian