Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Basilique Notre-Dame de Buglose

Carillon (60 cloches et machine à carillonner) dit carillon de Buglose

Dossier IM40004687 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations carillon
Appellations dit carillon de Buglose
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Saint-Vincent-de-Paul
Lieu-dit : Buglose
Emplacement dans l'édifice clocher sud

Les archives de Buglose (aujourd'hui déposées aux archives diocésaines) conservent un importante série de documents qui permet de retracer l'histoire de la constitution du célèbre carillon de Notre-Dame, du moins dans sa première phase (1894-1902). L'étude la plus complète est celle de l'abbé Louis Dulucq et de Denis-Pierre Sallenave (l'actuel carillonneur titulaire), fondée sur ce corpus d'archives.

La première idée du projet semble due à l'évêque d'Aire et de Dax, Victor Delannoy, qui, originaire de la région de Lille, connaissait et appréciait les fameux carillons des Flandres. L'énergique abbé Ramazeilles, supérieur lazariste du sanctuaire, mènera le projet à terme, en dépit de nombreuses difficultés financières.

Les quatre premières cloches, commandées dès 1892 à la fonderie Paccard d'Annecy, formaient "le branle" et donnaient l'accord parfait de fa (IM40004690, IM40004692, IM40004697 et IM40004698) : elles furent bénites solennellement par l'évêque Delannoy le 8 septembre 1894. Les 17 autres cloches de cette première commande, qui auraient dû être livrées pour la même occasion, ne furent achevées qu'en octobre suivant et installées en août 1895 sous la direction du chanoine Jean Maisonnave (1850-1927), professeur au Petit séminaire d'Aire. Le carillon est inauguré le 9 septembre suivant en présence de vingt mille pèlerins, de quatre évêques et de cent cinquante prêtres. En même temps est inaugurée la "machine à carillonner" mise au point par l'abbé Maisonnave, dont l'ingéniosité sera reconnue à l'occasion de l'Exposition universelle de 1900.

Après la livraison le 7 août 1896 de deux petites cloches nouvelles (fa dièse et sol) qui seront remplacées deux ans plus tard, intervint la commande du bourdon (do grave) qui devait, dans l'esprit des commanditaires, compléter et achever le carillon. L'instrument de deux tonnes, fondu en janvier 1901, fut installé dans la tour nord (inachevée) et béni le 6 mai 1901, mais dut être déplacé dans le clocher sud dès le mois d'août 1902 en raison du peu d'effet qu'il produisait à son premier emplacement.

Malgré les affirmations de l'abbé Ramazeilles, la pose du bourdon fut suivie de nombreuses autres acquisitions, destinées à augmenter les possibilités de l'instrument dans le registre aigu. Les Paccard livrèrent ainsi - outre les deux cloches de remplacement déjà signalées pour l'année 1898 - cinq cloches en 1906, trois (ou sept ?) en 1924 et seize encore l'année suivante. Peu de temps auparavant, en 1922-1923, la fabrique tarbaise Dencausse (Darricau, directeur) avait fourni trois grosses cloches (ré, mi, sol dièse) que l'on annexa au carillon. En revanche, les trois cloches fondues en 1915 par la maison Bollée d'Orléans (réf. IM40004707), reliées à l'horloge, ne firent jamais partie du carillon et sont donc ici étudiées à part.

L'absence ou la disparition d'une grande partie de la documentation après 1902 rend difficile l'estimation exacte du nombre de cloches que compta le carillon dans sa plus grande extension. En juillet-août 1940, de passage à Buglose sur la route de l'exode, Arthur Lynds Bigelow (1910-1967), professeur et carillonneur des universités de Princeton et de Louvain, recensa 60 campanes reliées au carillon (non sans critiquer leurs défectuosités). La comparaison de sa liste avec l'état actuel de l'ensemble, malaisée en ce qui concerne les plus petites cloches - parfois anépigraphes et aux dimensions similaires -, fait apparaître la disparition de deux cloches et le déplacement de deux autres (dont l'une a rejoint le clocher à l'occasion du présent inventaire). En dépit du nombre réel des instruments conservés - 58 - le chiffre de 60 est ici maintenu puisqu'il est celui du développement maximal de ce carillon, le septième de France après ceux de Chambéry, Lyon, Dijon, Tourcoing, Douai et Hondschoote.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1894, porte la date
1898, porte la date
1906, porte la date
1922, porte la date
1923, porte la date
1924, porte la date
1925, porte la date
Lieu d'exécution Commune : Annecy-le-Vieux
Lieu d'exécution Commune : Tarbes
Auteur(s) Auteur : Paccard Georges,
Georges Paccard (1839 - 1914)

Né à Quintal le 16 janvier 1839, mort à Annecy le 14 décembre 1914. Fondeur à Annecy-le-Vieux, neveu et successeur, avec son frère Francisque, de leur oncle Claude.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, signature
Auteur : Paccard Francisque,
Francisque Paccard

Fondeur à Annecy-le-Vieux, neveu et successeur, avec son frère Georges, de leur oncle Antoine Paccard.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, signature
Auteur : Paccard Joseph-Antoine,
Joseph-Antoine Paccard (1873 - 1949)

Né le 21 novembre 1873, mort le 18 février 1949. Fondeur de cloches à Annecy-le-Vieux, successeur de son père Georges et de son oncle Francisque.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, signature
Auteur : Paccard Louis,
Louis Paccard (1876 - 1945)

Né à Annecy le 17 juin 1876, mort dans la même ville le 5 mars 1945. Fondeur de cloches à Annecy-le-Vieux, successeur avec son frère aîné Joseph-Antoine de leur père Georges et de leur oncle Francisque.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, signature
Auteur : Dencausse U.,
U. Dencausse

Fonderie de cloches à Tarbes. Après la mort d'Ursulin Dencausse en 1910 et la retraite de son fils Jean-Louis Ursulin (1861-1931) en 1922, la maison fut rachetée par le fondeur André Darricau, qui conserva quelque temps la raison sociale "U. Dencausse" avant d'apposer son propre nom.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, signature
Auteur : Maisonnave Jean,
Jean Maisonnave (1850 - 1927)

Chanoine de la cathédrale d'Aire, professeur au Petit séminaire d'Aire, concepteur de la "machine à carillonner" de la basilique de Buglose.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
concepteur, attribution par source
Personnalité : Ramazeilles Michel-Pascal,
Michel-Pascal Ramazeilles (1826 - 1903)

Né au Souquet (Lesperon) le 26 mars 1826, mort en 1903 (ou 1904 selon d'autres sources). Prêtre de la Mission (lazariste), supérieur du sanctuaire de Buglose, chanoine de la cathédrale d'Aire. Il donna en 1883 le dessin de la statue de Notre-Dame de Maylis (exécutée par Verrebout) pour le sanctuaire de ce nom.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par source
Statut de la propriété propriété du département
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Correspondance du chanoine Ramazeilles, supérieur de Notre-Dame de Buglose, et de l'évêque Delannoy avec la fonderie Paccard d'Annecy, concernant la commande de 1894. Lettres des 13 août 1892, 17 janvier 1893, 3 février 1893, 21 septembre 1893, 4 octobre 1893, 17 octobre 1893, 25 octobre 1893, 26 octobre 1893, 6 novembre 1893, 13 novembre 1893, 21 novembre 1893, 6 décembre 1893, 12 décembre 1893, 19 décembre 1893, 9 février 1894, 22 février 1894, 28 février 1894, 29 mars 1894, 16 avril 1894, 31 mai 1894, 7 juin 1894, 11 juillet 1894, 21 juillet 1894, 27 juillet 1894, 6 août 1894, 21 août 1894, 18 octobre 1894, 4 décembre 1894, 8 décembre 1894, 8 janvier 1895, 11 février 1895, 1er juin 1895.

    Archives diocésaines, Dax
  • Correspondance avec Julia Marque, née Dupuy, au sujet du don de la cloche "Notre-Dame de Buglose", 1892-1894. Lettres des 19 septembre 1892, 27 octobre 1892, 30 décembre 1892, 4 février 1893, 14 septembre 1893, 21 octobre 1893, 29 octobre 1893, 24 novembre 1893 et 6 février 1894.

    Archives diocésaines, Dax
  • Correspondance avec Lage, Saint-Pé et Loustalot, 1899-1901. Lettres des 29 mars 1899, 11 juillet 1900, 3 août 1900, 9 octobre 1900, 18 mars 1901, 30 mars 1901, 6 mai 1901 et 13 mai 1901.

    Archives diocésaines, Dax
  • Correspondance du chanoine Ramazeilles, supérieur de Notre-Dame de Buglose, et de l'évêque Delannoy avec la fonderie Paccard d'Annecy, concernant la commande de 1896-1898. Lettres des 7 août 1896, 4 octobre 1897, 30 mars 1898, 22 avril 1898.

    Archives diocésaines, Dax
  • Correspondance du chanoine Ramazeilles, supérieur de Notre-Dame de Buglose, avec la fonderie Paccard d'Annecy, concernant la commande et l'installation du bourdon, 1895-1902. Lettres des 16 septembre 1895, 20 septembre 1895, 3 juillet 1896, 6 juillet 1900, 25 août 1900, 4 septembre 1900, 3 octobre 1900, 9 novembre 1900, 26 décembre 1900, 29 janvier 1901, 5 mars 1901, 14 mars 1901, 21 mars 1901, 23 mars 1901, 22 avril 1901, 10 juin 1901, 22 juin 1901, 3 juillet 1901, 19 juillet 1901, 20 mars 1902, 25 mars 1902 et 28 mars 1902, 30 mars 1901 (sic pour 1902).

    Archives diocésaines, Dax
  • Correspondance du chanoine Ramazeilles, supérieur de Notre-Dame de Buglose, avec l'entreprise Bernadet de Dax, concernant l'installation du bourdon, 1901-1902. Lettres des 16 janvier 1901, 24 janvier 1901, 31 janvier 1901, 4 février 1901, 3 mars 1901, 24 mai 1901, 24 février 1902, 26 février 1902, 3 mars 1902, 30 mars 1902, 5 avril 1902, 12 avril 1902, 21 juillet 1902.

    Archives diocésaines, Dax
  • Correspondance concernant les souscriptions pour la translation du bourdon, 1902. Lettres des 3 mars, 7 mars, 11 mars, 20 mars, 25 mars, 31 mars, 8 avril, 16 avril, 20 avril et 21 avril 1902.

    Archives diocésaines, Dax
Bibliographie
  • CAZAUNAU L., LESBATS Julien. Buglose. Nogaro : Dauba frères, 1970.

    p. 224-242
  • DULUCQ Louis. Le carillon de Notre-Dame de Buglose. Pau : Imprimerie commerciale des Pyrénées, 1957.

  • LESECQ Alfred. Le carillon de Notre-Dame de Buglose. Mémoire dactylographié, mai 1997.

  • FAIVRE Jean-Bernard, MATÉOS Vincent. Cloches, sonnailles, carillons en pays landais. Bordeaux : Le Festin, 2011.

    p. 27-31
Périodiques
  • RITZ Jean. "Les carillons de la Maison Georges et Francisque Paccard d'Annecy-le-Vieux". Revue Savoisienne, 1895.

    p. 193-198
  • "La Machine à carillonner Maisonnave". Revue Chronométrique : organe des sociétés d'horlogerie et des chambres syndicales, novembre 1910.

    p. 166-169

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe