Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Remi

Calice et patène

Dossier IM40005676 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations calice, patène
Titres
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Hauriet
Emplacement dans l'édifice sacristie

Le calice porte le poinçon de l'orfèvre Guillaume III Loir (1694-1769), reçu maître à Paris en juillet 1716 ; la lettre-date au G couronné fut en usage à Paris du 14 octobre 1747 au 13 août 1748, la décharge des menus ouvrages d'or et d'argent (tête de saumon) du 1er octobre 1744 au 1er octobre 1750. Un calice exactement identique, du même orfèvre et daté de la même année, est conservé à l'église de Saint-Bômer-les-Forges (Orne). La patène ancienne aujourd'hui associée au calice de Hauriet ne porte aucune marque, mais pourrait revenir également à Loir. A noter qu'un frère cadet de Guillaume, l'orfèvre Jérôme Loir (1708-1770), était à l'époque installé à Pau (où il se maria en 1740) ; peut-être servit-il d'intermédiaire lors de l'achat du calice (Hauriet est distant de Pau de 53 kilomètres).

Période(s) Principale : 2e quart 18e siècle
Dates 1747
1748
Lieu d'exécution Commune : Paris
Auteur(s) Auteur : Loir Guillaume III,
Guillaume III Loir (1694 - 1769)

Né à Paris en 1694, mort dans la même ville en 1769 ; reçu maître-orfèvre à Paris le 29 juillet 1716 et installé au Pont au Change (paroisse Saint-Jacques de la Boucherie), garde en 1749-1761 et grand garde en 1762 ; poinçon biffé en 1769.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre

Calice : pied circulaire à bord en cavet et talus presque plat ; nœud ovoïde entouré d'une une bague et d'une collerette ; coupe à lèvre évasée partiellement entourée d'une fausse-coupe découpée ; décor repoussé et à la molette. Patène (entièrement dorée) à ombilic saillant non décoré.

Catégories orfèvrerie
Structures pied, circulaire
Matériaux argent, repoussé, décor à la molette
Mesures h : 25.6
d : 8.9
d : 14.1
d : 15.0
d : 8.0
Iconographies ornementation, godron
Précision représentations

Le décor, très sobre, consiste en des godrons allongés sur le ressaut du pied, le culot du nœud, la collerette et la fausse-coupe ; sur le nœud et la fausse-coupe, la longueur inégale des godrons crée un effet de dentelure.

Inscriptions & marques poinçon de maître
lettre-date
poinçon de décharge menus ouvrages
Précision inscriptions

Deux poinçons sous le pied du calice. Poinçon de maître : initiales G L séparées par un croissant de lune, surmonté d'une fleur de lys couronnée encadrée de deux grains de remède. Lettre-date (insculpée deux fois, la première manquée) : G couronné (couronne ouverte à trois fleurons)(Paris, 1747-1748). Poinçon sur le bord du pied et sur la lèvre de la coupe : tête de saumon (décharge menus ouvrages d'or et d'argent, Paris, 1744-1750).

Précision état de conservation

La dorure (refaite) de la patène, de mauvaise qualité, est en voie d'effacement.

Le calice est la seule œuvre recensée à ce jour en Aquitaine de Guillaume III Loir, important orfèvre parisien du XVIIIe siècle.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 14 février 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 147/9
Bibliographie
  • NOCQ Henry. Le poinçon de Paris. Répertoire des maîtres-orfèvres de la juridiction de Paris depuis le Moyen Âge jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. Paris : H. Floury, 1928.

    tome 3, p. 155-156
  • BIMBENET-PRIVAT Michèle. La datation de l'orfèvrerie parisienne sous l'Ancien Régime. Poinçons de jurande et poinçons de la Marque 1507-1792. Paris : Commission des travaux historiques de la Ville de Paris, Paris-Musées, 1995.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe