Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (Saint-Barthélemy)

Calice et patène

Dossier IM40005166 réalisé en 2013

Fiche

Dénominations calice, patène
Titres
Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
Adresse Commune : Poyanne
Emplacement dans l'édifice sacristie

Le calice fut exécuté à Toulouse en 1762 par Louis II Samson, dit "Samson cadet" ou "Samson l'oncle" (1710-1781), issu d'une longue lignée d'orfèvres et surtout réputé pour ses productions civiles (voir les aiguière, bassin et écuelle récemment passés sur le marché de l'art). La patène ancienne qui lui est aujourd'hui associée ne porte qu'une marque, une couronne fermée que l'on retrouve sur plusieurs pièces de l'orfèvre Étienne Ier Affre (1694-1749), lui aussi d'origine toulousaine mais installé à Saint-Sever (non loin de Poyanne) en 1723.

Période(s) Principale : 2e quart 18e siècle, 3e quart 18e siècle
Dates 1762
Lieu d'exécution Commune : Toulouse
Lieu d'exécution Commune : Saint-Sever
Auteur(s) Auteur : Samson Louis II,
Louis II Samson (1710 - 1781)

Né à Toulouse le 30 novembre 1710 dans une grande famille d'orfèvres, mort le 25 janvier 1781 ; reçu maître-orfèvre à Toulouse le 28 décembre 1731 ; dit "Samson cadet" ou "Samson l'oncle".


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre, signature
Auteur : Affre Etienne Ier,
Etienne Ier Affre (1694 - 1749)

Né à Toulouse vers 1694 dans une grande famille d'orfèvres et de sculpteurs, installé à Dax (où il épouse Marie Duber le 4 mai 1723), puis à Saint-Sever avant septembre 1725, date de la naissance de son fils et successeur Étienne II (1725-1778). Mort à Saint-Sever le 24 mai 1749. Il ne doit pas être confondu avec son frère aîné, également prénommé Étienne (Toulouse 6.7.1689 - Auch 1749), reçu maître-orfèvre à Toulouse pour Auch le 8 juin 1723, époux en 1724 de Marie Bajadoulie (Jean Thuile, L'orfèvrerie du Languedoc, t. II, Paris : Théo et Florence Schmied, 1964, p. 6).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre, (?)

Calice de style rocaille ; pied circulaire à bord séparé du talus bombé par une moulure lisse ; tige en balustre avec nœud piriforme et une bague lisse non décorée ; coupe à lèvre légèrement évasée entourée d'une fausse-coupe repercée ; décor repoussé, ciselé au trait et amati. Patène à ombilic saillant portant un décor gravé.

Catégories orfèvrerie
Structures pied, circulaire
Matériaux argent, repoussé, ciselé au trait, ciselé au mat, gravé, doré
Mesures h : 29.0
d : 9.4
d : 16.4
d : 16.0
Iconographies ornementation, motif rocaille, guirlande, rose
IHS, coeur, Les clous, La couronne d'épines
Précision représentations

Le bord du pied du calice, son talus et la fausse-coupe sont recouverts de motifs rocaille en forme de feuilles asymétriques et nervurées à la bordure déchiquetée, à la nervure centrale creuse (talus) ou bombée en godron tors (bord du pied) ; les feuilles en forme de S qui ceinturent la fausse-coupe s'incurvent en panache à leur sommet. La tige est ornée de palmettes nervurées sur son culot et son épaulement ; le nœud central en balustre, compartimenté par des volutes à enroulements, est ciselé de guirlandes de roses et de fleurs des champs sur fond amati. L'objet ne porte aucun symbole religieux, pas même la croix (en théorie obligatoire) sur le pied.

L'ombilic de la patène est ciselé du motif traditionnel du monogramme christique accompagné du cœur transpercé des trois clous et entouré de la couronne d'épines.

Inscriptions & marques poinçon de maître
lettre-date
poinçon
Précision inscriptions

Deux poinçons sous le pied du calice. Poinçon de maître : L / SAM / SON, une étoile entre deux volutes en pointe. Lettre-date : TOL / G, une fleur de lys en chef, deux grains de remède de part et d'autre du G (Toulouse, 1762). Un poinçon effacé sur le culot de la fausse-coupe pourrait être un poinçon de charge ou de décharge, tous deux étant absents du pied. la coupe ne porte aucune marque.

Un poinçon sur le bord de la patène : couronne royale fermée, à trois fleurons et trois arceaux.

États conservations oeuvre composite
Précision état de conservation

Le calice et la patène appartiennent à deux ensembles différents.

Le calice est la seule œuvre recensée à ce jour en Aquitaine de l'orfèvre toulousain Louis II Samson, dont la carrière peu connue s'est déroulée durant un demi-siècle de 1731 à 1781. La patène est attribuable à un autre orfèvre d'origine toulousaine mais installé à Saint-Sever, capitale de la Chalosse, Étienne Ier Affre, dont plusieurs productions ont été très récemment identifiées dans des églises des cantons de Montfort-en-Chalosse et de Mugron.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe