Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bergerie dite Borde d'Iharse

Dossier IA64002852 inclus dans Maison de maître, dite Maison Iharse réalisé en 2018

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Appellations Borde d'Iharse, Borde d'Iharce, Borde Eyharce, Eihartzekoborda
Destinations maison
Dénominations bergerie
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : Quartier Agnescous
Cadastre : 1835 E 379 ; 2016 E 308

Cette bergerie, située près de la borne d'Iharse qui marque les limites du territoire de la Bastide-Clairence avec Ayherre, dépendait du domaine de la Maison d'Iharse en contrebas et existait vraisemblablement à la fin de l'Ancien Régime. Elle figure sur le plan cadastral de 1835 sur une emprise plus réduite que l'actuelle. Outre sa fonction de bergerie, elle était connue pour servir de séchoir à écorces de chêne tauzin, qui étaient utilisées ensuite dans les tanneries locales.

La bergerie a été remaniée et réaménagée en habitation dans les années 1990, avec la mise en place d'une activité de production de cidre. Pour répondre aux besoins de cette production, un hangar en appentis ainsi qu'une remise ont été ajoutés, et une cave en sous-sol voûtée a été bâtie. Un verger de différentes espèces de pommiers a été planté sur les terrains pentus environnants.

Période(s) Principale : 18e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle

Ancienne bergerie en hauteur, dominant la vallée de La Joyeuse avec une vue sur les collines du piémont et la chaîne pyrénéenne. Ses dimensions sont plus importantes que celles habituelles des bâtiments de cette typologie dans les environs.

Son élévation principale à l'est sous pignon, est renforcée de deux contreforts soutenant l'avant-toit. Le rez-de-chaussée est maçonné de moellons apparents, tandis que le 2e niveau ajouré est simplement fermé de tasseaux de bois espacés, favorisant l'aération intérieure.

Les ouvertures originelles consistaient en deux étroites fenêtres percées dans chacun des murs. Les encadrements sont en bois, la porte centrale présente un linteau droit, tandis que la porte du mur sud, créée lors des remaniements, est surmontée d'un linteau en bois cintré. La charpente est assemblée à demi-queues d'aronde inversée, les abouts de solives sont sculptées.

La toiture forme une demi-croupe à l'ouest.

Murs grès moellon
Toit tuile creuse
Étages comble à surcroît
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
toit à longs pans demi-croupe
États conservations remanié
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
Bibliographie
  • DARNERE F. La Bastide Clairence au XIVe siècle. T.E.R. Bordeaux : Université de Bordeaux, 1969.

    Service du patrimoine et de l'Inventaire, région Aquitaine : TU DAR
  • LALANNE Guy (dir.). La Bastide Clairence. Ciboure : Jakintza, 2018.

    P. 234.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.