Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bâtiment conventuel, dit grange dîmière ou le Temple, actuellement maison

Dossier IA24001381 réalisé en 2011

Fiche

Précision dénomination réfectoire
dortoir
Appellations grange dîmière, le Temple
Dénominations bâtiment conventuel, maison
Aire d'étude et canton Vallée de la Vézère - Terrasson-Lavilledieu
Adresse Commune : La Cassagne
Lieu-dit : le Château
Cadastre : 1825 C1 491 ; 1986 C1 198

La tradition locale voit dans ce bâtiment une grange aux dîmes dépendante des Templiers de la Commanderie de Saint-Jean à Condat. Elle était peut-être liée à l'ancien château fort de La Cassagne qui dominait la construction ; cette dernière aurait alors pu faire partie intégrante de l'ensemble castral. La salle basse, avec ses voûtes d'ogives, semble dater du XVe siècle. Le niveau supérieur est contemporain avec ses fenêtres à traverse. Il semblerait que le rez-de-chaussée ait été occupé par un vaste réfectoire et l'étage par une série de cellules (monacales?). L'ensemble était complété par un imposant grenier sous comble. Les pierres de taille de l'angle sud-ouest de l'édifice laissent à penser qu'il comportait peut-être une aile en retour à l'origine, voire une enceinte.

Le bâtiment a vraisemblablement subi des transformations au XVIIIe ou au siècle suivant, afin d'y accueillir une grange. Le percement d'une grande porte charretière à l'est après comblement du terrain du même côté pour son accès, ainsi qu'avec le dégagement des cloisons des cellules semblent aller dans ce sens. De plus, les hauts murs-pignons et la tour d'escalier semi-dans-oeuvre ont été dérasés au moment de l'installation d'une charpente de toit.

Période(s) Principale : 15e siècle
Secondaire : 18e siècle, 19e siècle , (?)

Bâtiment conventuel de plan rectangulaire, construit en moellon de calcaire, composé d'un étage de soubassement, d'un rez-de-chaussée surélevé et d'un comble. On accède à la salle basse par le pignon nord, dont l'angle nord-est accueille un escalier en vis dans une tour polygonale formant un bec. Un second accès se fait à l'ouest par une porte en arc brisé. La grande salle basse, qui devait être un réfectoire, présente trois travées voûtées d'ogives surbaissées à listel. Les vestiges d'une grande cheminée sont encore visibles, ainsi qu'un pisé au sol. A noter également la présence de mesures à grain le long des murs. Le rez-de-chaussée surélevé est percé de quatre baies à traverse à l'ouest, tandis qu'à l'est un évier et une baie similaire encadrent une cheminée. Ce niveau distribuait des cellules, et chacune d'elles était à l'origine éclairée par une demi-croisée.

Murs calcaire
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Étages étage de soubassement, en rez-de-chaussée surélevé, étage de comble
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
demi-croupe
Escaliers escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations remanié
Statut de la propriété propriété privée
Protections inscrit MH, 1980/05/14
Précisions sur la protection

grange dîmière (ancienne) : inscription par arrêté du 14 mai 1980

Références documentaires

Documents figurés
  • Dessin, mine de plomb.

    Service territorial de l'architecture et du patrimoine, Périgueux
  • Dessin, mine de plomb.

    Service territorial de l'architecture et du patrimoine, Périgueux
  • Dessin, mine de plomb.

    Service territorial de l'architecture et du patrimoine, Périgueux
  • Dessin, mine de plomb.

    Service territorial de l'architecture et du patrimoine, Périgueux
  • Dessin, mine de plomb.

    Service territorial de l'architecture et du patrimoine, Périgueux
  • Dessin, mine de plomb.

    Service territorial de l'architecture et du patrimoine, Périgueux
  • Dessin, mine de plomb.

    Service territorial de l'architecture et du patrimoine, Périgueux
  • Dessin, mine de plomb.

    Service territorial de l'architecture et du patrimoine, Périgueux
  • Dessin, mine de plomb.

    Service territorial de l'architecture et du patrimoine, Périgueux
  • Plan cadastral napoléonien de La Cassagne, dessin aquarellé, 1825.

    section C1 Archives départementales de la Dordogne : 3 P 3 999 à 1006
(c) Conseil départemental de la Dordogne ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Becker Line