Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Autels de saint Jean-Baptiste et de saint Nicolas (2 autels, 2 retables)

Dossier IM64004104 réalisé en 2019

Voir

Dénominations autel, retable
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Emplacement dans l'édifice chœur, à l'est (saint Jean-Baptiste) et à l'ouest (saint Nicolas)

Les autels latéraux du chœur forment avec le maître-autel un ensemble homogène installé dans les années 1840 à l'initiative du curé Saint-Guily. Ils remplaçaient des autels du XVIIIe siècle portant les mêmes dédicaces : l'église était le siège d'une confrérie de Saint-Nicolas, établie dès 1356 en faveur des âmes du Purgatoire et dont les statuts avaient été approuvés par l'évêque de Bayonne Pierre V de Saint-Johan.

Période(s) Secondaire : 2e quart 19e siècle

Ces deux autels identiques, disposés en pendant de part et d'autre de l'arc-triomphal et formant ensemble avec lui, sont composés d'un petit tombeau parallélépipédique adossé au soubassement d'un retable architecturé à corps unique, le tout en bois peint faux marbre (gris veiné, jaune de Sienne, brèche verte, rouge du Languedoc). Le retable comporte deux colonnes composites en stuc peint faux marbre (vert de mer) encadrant un tableau d'autel et portant un entablement dépourvu d'architrave. Ce retable est lui-même inscrit dans une structure à deux colonnes ioniques en stuc (peint en imitation de brocatelle d'Espagne à fond jaune) reposant sur le même soubassement que le retable ; les colonnes portent un entablement complet dont l'extrémité interne supporte la retombée de l'archivolte de l'arc-triomphal, reliant ainsi les deux autels-retables en une composition unifiée. Le décor est complété de chaque côté par un couronnement cintré peint en trompe-l’œil et imitant le cul-de-four (réel) qui amortit le retable du maître-autel.

Catégories menuiserie, gypserie, sculpture, peinture
Structures plan, rectangulaire élévation, droit colonne, 4
Matériaux bois, taillé, mouluré, décor en relief, peint, faux marbre
stuc, moulé, décor en relief, décor rapporté, peint, faux marbre, polychrome
Mesures h : 700.0
Iconographies ornementation, monogramme, angelot, ordre composite, ordre ionique, palme, guirlande, ruban plissé, croix tréflée, Coeur Sacré de Jésus, Sacré-Coeur de Marie, ciel, ange
Précision représentations

Les retables comportent deux colonnes d'ordre composite et un motif de couronnement composé d'un médaillon circulaire timbré du monogramme du saint titulaire (SJB à gauche, SN à droite) entouré d'une couronne de chêne, soutenu par deux palmes nouées et amorti par des guirlandes de laurier retenues par un nœud de ruban plissé. Le cadre du tableau d'autel est orné d'un couple d'angelots en haut relief au milieu de la traverse supérieure. Les colonnes de la structure encadrant le retable sont d'ordre ionique, la frise de son entablement est sculptée de feuilles d'acanthe. Les deux lunettes en trompe-l'œil qui surmontent les retables sont peintes d'un cœur sacré (de Jésus à gauche, de Marie à droite) sur fond de ciel bleu nuageux ; deux anges enfants, assis à la clef de l'arc, entourent une croix latine tréflée. L'arc-triomphal, qui forme ensemble avec les retables, est couronné d'un groupe sculpté en ronde bosse figurant deux anges enfants portant un grand cartel à inscription et de lourdes guirlandes de chêne.

Inscriptions & marques inscription, latin, peint
Précision inscriptions

Inscription (peinte en doré sur le cartel porté par deux anges au sommet de l'arc-triomphal) : PAVETE / AD / SANCTUARIUM / MEUM (traduction : Vous révèrerez mon sanctuaire ; source : Lévitique, 26-2).

États conservations oeuvre restaurée
partie en remploi
manque
Précision état de conservation

Les tableaux d'autel (sous-dossiers) sont des remplois. Les gradins d'autel et tabernacles ont été supprimés. Ensemble restauré en 2000.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections inscrit au titre objet, 1986/03/14
Précisions sur la protection

Arrêté de protection : seuls les deux tableaux d'autel sont inscrits.

Références documentaires

Bibliographie
  • LALANNE Guy (dir.). La Bastide Clairence. Ciboure : Jakintza, 2018.

    p. 92-94
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe