Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église abbatiale Saint-Sever

Autel reliquaire de saint Sever (autel, tabernacle, statue, peinture murale)

Dossier IM40006148 réalisé en 2015

Fiche

Dénominations autel, tabernacle, statue, peinture monumentale
Appellations de saint Sever
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Saint-Sever
Adresse : place du Tour du Sol
Emplacement dans l'édifice deuxième absidiole nord

Cet autel reliquaire fut sans doute exécuté a novo pour abriter les reliques restituées à l'abbatiale en 1875 (ossements des saints Sever, Clair et Justin, trois des sept évangélisateurs de la Novempopulanie, dits "les sept bienheureux", martyrisés selon la tradition hagiographique à Lectoure au Ier siècle) et qui furent placées dans une châsse (IM40006230) à l'intérieur du tombeau d'autel, sous la protection de clôtures en fer ouvragé.

L'autel, non documenté, rappelle de près d'autres meubles du même type dus au sculpteur Duffau, de Maubourguet, et à son collaborateur le peintre tarbais Darré, auteurs en 1866 du maître-autel de l'église de Rivière (réf. IM40004218) et en 1868 de ceux de Mées (réf. IM40003872) et de Saint-Michel de Sabres (réf. IM40002043). Tous ces meubles furent exécutés sous l'égide de l'architecte diocésain Hippolyte Durand, dont on sait qu'il travailla à l'abbatiale Saint-Sever dans le dernier quart du siècle. Une attribution à ses deux collaborateurs pyrénéens est donc plausible.

La statue de saint Sever qui surmonte l'autel, dépourvue de signature, fut acquise par souscription en avril 1888 (registre paroissial, tome I, p. 82). Au même moment ou peu de temps auparavant, le décorateur saint-severin Raymond Peyruquéou (1826-1893) exécuta les peintures murales de la chapelle.

A l'occasion de la restauration intérieure de l'église, la châsse en bois a été temporairement déplacée à la sacristie. L'autel a été restauré et remis en place en juillet 2016.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1875, daté par source
Auteur(s) Auteur : Duffau B.,
B. Duffau

Sculpteur à Maubourguet (Hautes-Pyrénées) dans la seconde moitié du XIXe siècle. Collabora à plusieurs reprises avec Hippolyte Durand, architecte des diocèses d'Auch et Tarbes, et avec le peintre tarbais Darré (ainsi à la chapelle du Petit Séminaire d'Auch en 1867).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
menuisier, sculpteur, (?), attribution par analyse stylistique
Auteur : Darré,
Darré

Peintre décorateur à Tarbes.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, doreur, (?), attribution par analyse stylistique
Auteur : Peyruquéou Raymond,
Raymond Peyruquéou (1826 - 1893)

Peintre décorateur né à Tartas et actif à Saint-Sever.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, décorateur, attribution par source

L'autel forme ensemble avec le décor peint de l'absidiole et la clôture en bois sculpté qui la ferme (réf. IM40006154). L'autel-tombeau, posé sur un degré en chêne à plateforme marquetée, est percé sur sa face de deux ouvertures rectangulaires fermées par des clôtures en fer ouvragé et doré ; à l'intérieur est déposée une châsse en bois peint, à façade vitrée (sous-dossier), contenant les reliques des sept évangélisateurs de la Novempopulanie. La table d'autel, en chêne, est surmontée d'un tabernacle dont l'armoire eucharistique, au décor architecturé (façade en triplet) est flanquée de deux ailes rectangulaires. Toutes les surfaces du meuble sont recouvertes d'un riche décor peint polychrome et doré à la mixtion. Au-dessus de l'autel, une console en plâtre polychrome supporte une statue du saint titulaire de même matériau.

Le mur en hémicycle de la chapelle est entièrement peint (sans doute l'huile) d'un décor de faux damas de style néo-roman.

Catégories menuiserie, ferronnerie, peinture, sculpture, peinture murale
Structures plan, rectangulaire élévation, droit colonne, 10
Matériaux chêne, mouluré, peinture à l'huile, polychrome, doré à la feuille d'or à l'huile
fer, forgé, doré
plâtre, moulé, peint, polychrome
enduit, support, peinture à l'huile
Mesures h : 185.5
la : 214.0
Précision dimensions

Tombeau d'autel : h = 99,5 ; la = 214 ; pr = 79. Tabernacle : h = 86 ; la = 49 (armoire eucharistique) ; h = 60 ; la = 77 (ailes). Statue : h = 130 environ.

Iconographies Christ enseignant, trône, couronne, livre, Le Tétramorphe, vieillards de l'Apocalypse, Chrisme
ornementation, oiseau, raisin, arabesque
saint-Sever, évêque, livre, palme
Précision représentations

Décor peint et doré : sur la porte du tabernacle, le Christ Roi trônant et enseignant, dans une mandorle entourée des symboles de Évangélistes dans des médaillons circulaires ; dans le tympan au-dessus de la porte, un chrisme sur fond rouge dans un médaillon orné de cabochons de verre coloré ; motifs de quadrillage losangique doré sur fond bleu dans les arcs latéraux, oiseaux affrontés à la queue prolongée par des rinceaux sur fond doré sur le gâble couronnant l'armoire ; sur chacune des ailes du tabernacle, accompagnant le Christ en trône, les vingt-quatre vieillards de l'Apocalypse assis et jouant d'instruments de musique variés (harpe, luth, lyre, rebec, violon, cistre, tambourin, orgue portatif, flûte de Pan, trompe), placés sur deux registres sous des arcatures en plein cintre à chapiteaux feuillagés, tourelles et couronnements architecturés ; sur le tombeau d'autel, sur chacun des trois massifs à colonnettes flanquant les clôtures de fer, des arabesques sur fond vert, au milieu desquelles s’insèrent des oiseaux affrontés becquetant des grappes de raisin ou des fruits d'arum ; le reste des surfaces (fûts des colonnettes, écoinçons des arcs, frise sommitale des ailes) est couvert de motifs décoratifs d'inspiration romane (rinceaux, palmettes, fleurs stylisées).

Statue de saint Sever : le saint évêque revêtu d'une chasuble rouge de type gothique sur une soutane noire et un rochet de dentelle, tenant un livre fermé et la plame du martyre.

Peinture monumentale : mur couvert d'un faux damas à fond rose semé de motifs losangiques fleurdelisés et de médaillons circulaires avec lions héraldiques passants, dorés ; lunette du mur oriental peinte d'une croix tréflée dorée dans un médaillon circulaire entouré de rinceaux à trèfles et pommes de pin ; voûte (croisée d'ogives) ornée d'un médaillon identique à la croisée et d'un semis de fleurettes rouges sur fond crème sur les voûtains ; arcade d'entrée peinte de rinceaux à feuilles de chêne.

Inscriptions & marques inscription concernant l'iconographie, latin, peint
Précision inscriptions

Inscriptions concernant l'iconographie peintes sur les différentes parties du tabernacle. Sur la mandorle du Christ : + EGO SVM RESVRRECTIO ET VITA QVI CREDIT IN ME ETIAMSI MORTVVS FVERIT VIVET (traduction : "Je suis la résurrection et la vie, celui qui croit en moi, même s'il est mort, vivra" ; Jean, 11, 25). Sur les médaillons du Tétramorphe : MATTHÆVS, IOANN[ES], MARC[VS], LUCAS. Sur le pourtour de la porte : ET VERBVM CARO FACTVM EST ET HABITAVIT IN NOBIS (traduction : "Et le Verbe s'est fait chair et Il a habité parmi nous" ; Jean, 1, prologue) ; PARIET AVTEM FILIVM ET VOCABIS NOMEN EIVS IESVM (traduction : "Et elle enfantera un fils, auquel vous donnerez le nom de Jésus" ; Matthieu, 1, 21) ; ET DEPOSITVM INVOLVIT SINDONE ET POSVIT EVM IN MONVMENTO (traduction : "Et l'ayant déposé, il l'enveloppa d'un linceul et le déposa dans un sépulcre" ; Luc, 23, 53) ; SVRREXIT NON EST HIC ECCE LOCVS VBI (traduction : "Il est ressuscité, il n'est pas ici, voici le lieu [où on l'a déposé]" ; Marc, 16, 6). Sur l'aile gauche, sur un bandeau entre les deux registres (partiellement effacé) : [+ POS]T HÆC VIDI ET ECC[E OSTIVM AP]ERTVM IN CŒLO ET VOX PRIMA QVAM AVDIVI TANQVAM TUBÆ / LOQVENTIS MECVM [DICENS ASCENDE] HVC ET OSTENDAM TIBI QVÆ OPORTET FIERI POST HÆC (traduction : "Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j'avais entendue, comme le son d'une trompette, et qui me parlait, dit : monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite" ; Apocalypse, 4, 1). Sur l'aile droite, sur un bandeau entre les deux registres : + ET IN CIRQVITV SEDIS SEDILIA VIGINTI QVATVOR ET SVPER THRONOS VIGINTI QVATVOR / SENIORES SEDENTES CIRCVMAMICTI VESTIMENTIS ALBIS ET IN CAPITIBVS EORVM CORONÆ AVREÆ (traduction : "Autour du trône je vis vingt-quatre trônes, et sur ces trônes vingt-quatre vieillards assis, revêtus de vêtements blancs, et sur leurs têtes des couronnes d'or" ; Apocalypse, 4, 4).

États conservations oeuvre restaurée
Précision état de conservation

Autel restauré en 2015-2016 et remis en place en juillet 2016.

Rare exemple d'autel-reliquaire conservé dans les Landes.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre paroissial de Saint-Sever.

    tome 1, p. 82 (année 1888) Archives paroissiales, Saint-Sever
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Fascianella Linda - Maisonnave Jean-Philippe