Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Arènes Henri Capdeville

Dossier IA40001734 inclus dans Quartier de Morlanne réalisé en 2015

Fiche

Appellations Arènes Henri Capdeville
Dénominations arène
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Saint-Sever
Adresse : place de Morlanne
Cadastre : 2015 AY 32

La tradition des courses taurines est ancestrale dans la commune de Saint-Sever. En 1835, à la demande des habitants, les courses sont déplacées de la place du Tour du Sol à l'esplanade de Morlanne. Des premières arènes en charpente de bois sont construites en 1854 par le menuisier saint-severin Pierre Lasère. Elles sont visibles sur une carte postale ancienne datée de 1906.

La décision de la construction de nouvelles arènes "en dur" est prise en conseil municipal le 27 août 1931. L'architecte Albert Pomade œuvre avec l'entrepreneur Ernest Dassé. Le même architecte exécute les arènes de Dax dont le portail d'entrée est proche de celui de Saint-Sever. L'édifice est inauguré en 1932, comme l'indique la date portée au dessus du porche. Les torils à l'arrière sont ajoutés en 1955. Mise à part la modification des deux tourelles d'entrée en décembre 1960, aucune transformation importante n'est intervenue depuis.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle , (détruit)
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1932, porte la date
Auteur(s) Auteur : Pomade Albert

Les arènes sont de plan ovale avec une adjonction rectangulaire au nord-est (les "corrales"). Depuis l'extérieur, plusieurs portes sont percées dans le mur d'enceinte pour desservir les espaces et couloirs aménagés sous les gradins, éclairés de larges ouvertures rectangulaires. Une rambarde en béton et un garde-corps métallique couronnent les murs.

L'entrée principale en arc segmentaire, fermée de volets à deux battants, se fait sous un porche en arc plein-cintre encadré de deux tourelles carrées dans lesquelles se loge un escalier de bois, éclairées de percements en écailles de poisson. Un petit auvent en charpente et tuiles creuses précède l'entrée surmontée d'une terrasse, dont la rambarde en pierre est composée de balustres en poire.

A l'intérieur, l'arène est ovale et entourée d'un couloir ("callejon") séparé de la piste par une barrière de bois avec quatre portillons ("burladeros"). Au-dessus du "callejon" se tiennent les gradins en pierre. Six torils se placent de part et d'autre du couloir passant sous les gradins et menant aux "corrales". Ceux-ci sont divisés en six parties non couvertes communiquant entre elles par des portes coulissantes. L'accès se fait par le couloir sous gradin ou depuis l'extérieur. Une porte à l’extrémité nord dessert le "patio de quadrilla" qui communique avec les "corrales", la chapelle et la piste des arènes.

Murs béton aggloméré enduit partiel
béton armé enduit
Toit tuile creuse
Couvertures terrasse toit en pavillon
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie

Les arènes de Saint-Sever présentent un intérêt architectural important de par leur maître d’œuvre et leur date précose.

Statut de la propriété propriété d'un établissement public communal
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Déplacement de la course de taureaux. Délibération du conseil municipal, 11 août 1835.

    Archives municipales, Saint-Sever : 1 D 6
  • Rapport d'adjudication pour la construction d'un amphithéâtre de bois par Pierre Lasère, 4 juin 1854.

    Archives municipales, Saint-Sever : 11 M 32
  • Délibération du conseil municipal pour la construction des arènes en béton, 27 août 1931.

    Archives municipales, Saint-Sever : 11 M 32
  • Délibération du conseil municipal pour la construction des torils des arènes, 22 décembre 1955.

    Archives municipales, Saint-Sever : 11 M 32
  • Facture pour la restauration du toit des pavillons des arènes, 28 août 1960.

    Archives municipales, Saint-Sever : 11 M 32
Documents figurés
  • Cartes postales anciennes, début du 20e siècle.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de Saint-Sever - Ferey Marie