Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean d'Aulès

Arcature et baie axiale du chevet

Dossier IM40005614 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations arcature, baie
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Doazit
Lieu-dit : Aulès
Emplacement dans l'édifice chevet

L'arcature extérieure du chevet a été rapprochée par Jean Cabanot des églises de Saint-Paul-lès-Dax (Landes), Sainte-Livrade-sur-Lot (Lot-et-Garonne) et Aillas (Gironde) au point de vue de sa composition (colonnettes jumelées alternant avec des colonnettes simples adossées à des pilastres), et du chantier de Saint-Sever pour certains motifs de son décor sculpté. Ces rapprochements autorisent à dater le décor d'Aulès du deuxième quart ou du milieu du XIIe siècle. La nature de la pierre employée pour les chapiteaux est cause d'une dégradation inégale, mais en certains cas presque totale, de la sculpture.

Période(s) Principale : milieu 12e siècle

Le registre inférieur du chevet est occupé par une arcature en plein cintre, séparée en quatre parties par des contreforts (la travée droite nord, qui devait présenter la même composition, est dissimulée par la sacristie construite a posteriori). Elle comporte deux arcades par travée, retombant, par l'intermédiaire de chapiteaux sculptés, sur des colonnettes simples (sur les côtés) ou jumelées (au centre). La travée axiale, plus large, présente une particularité : les colonnettes centrales, chacune dotée d'un chapiteau individuel, s'adossent à un trumeau médian. L'étroite fenêtre axiale (murée depuis le XVIIe siècle au moins) s'inscrit dans une baie appareillée en plein cintre reposant sur deux colonnettes avec chapiteau à corbeille sculptée et tailloir mouluré.

Catégories taille de pierre, sculpture
Structures d'applique
Matériaux calcaire, décor en relief, décor dans la masse
Iconographies ornementation, homme, acrobate, animal, oiseau, démon biblique, feuille, boule, rinceau
Précision représentations

Décor des chapiteaux à partir de l'extrémité occidentale de la travée tournante nord (l'état de dégradation de plusieurs d'entre eux rend la lecture des motifs incertaine). Chapiteau 1 : sur la corbeille, un quadrupède non identifiable ; tailloir à décor effacé. Chapiteau 2 (double) : sur la corbeille, deux rangs de grandes feuilles lisses, à boules pour le premier rang, à crossettes pour le second, avec une tête humaine sur la face ; tailloir à décor effacé. Chapiteau 3 : sur la corbeille, deux oiseaux adossés sur l'angle (têtes manquantes), un personnage masculin sur la face (peut-être le voyage d'Alexandre le Grand dans les cieux selon l'interprétation de J. Cabanot) ; tailloir à rinceaux ou palmettes. Chapiteau 4 : corbeille détruite ; tailloir à palmettes. Chapiteau 5 : sur la corbeille, un personnage assis de face, les mains croisées devant son entrejambe (la luxure ?) ; tailloir à décor effacé. Chapiteau 6 : sur la corbeille, un personnage assis sur un banc carré, les mains posées sur les genoux ; tailloir presque détruit. Chapiteau 7 : sur la corbeille, un personnage anthropomorphe ailé (démon ?) et une tête (de cheval ?) ; tailloir orné d'étoiles à quatre branches. Chapiteau 8 : sur la corbeille, un personnage masculin (?) assis sur l'angle, vêtu d'une robe plissée, les mains posées sur son giron ; tailloir presque détruit. Chapiteau 9 (double) : sur la corbeille, deux grands serpents ou dragons au corps écailleux, dévorant deux hommes placés sur les angles (châtiment de l'orgueil ?) ; tailloir mouluré à double gorge. Chapiteau 10 : corbeille presque entièrement détruite, avec un animal (quadrupède ou couple d'oiseaux ?) ; tailloir mouluré à gorge. Chapiteau 11 : aucun décor. Chapiteau 12 (double) : sur la corbeille, de grandes feuilles lisses à enroulement en crosse, avec dé médian ; tailloir à rinceaux. Chapiteau 13 : détruit.

Décor de la baie axiale : chapiteaux à corbeille ornée de feuilles lisses à enroulement en crosse, tailloir nu.

États conservations mauvais état
manque
Précision état de conservation

Il manque toutes les colonnettes, à l'exception de la moitié supérieure de celle de la travée tournante sud, à droite (les colonnettes semblent avoir été encore en place en 1940, date à laquelle Joseph Ferré les représente dans ses dessins de l'arcature du chevet). Les chapiteaux 1, 3, 10 et 11 sont très érodés et leur décor peu lisible ; les têtes des chapiteaux 5 et 6 semblent avoir été bûchées ; les chapiteaux 4 et 13 sont presque entièrement détruits.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre immeuble, 2004/11/08

Références documentaires

Documents figurés
  • Chapiteau de l'arcature extérieure du chevet. Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 192
Bibliographie
  • CABANOT Jean, MARQUETTE Jean-Bernard, SUAU Bernadette. Guide pour la visite de quelques églises anciennes de Chalosse. Amis des Églises anciennes des Landes. Dax : Barrouillet, 1987.

    p. 23-27
  • LERAT Serge (dir.). Landes & Chalosses. Pau : Cairn, 1984.

    tome I, p. 371
  • Dictionnaire des églises de France. Sud-Ouest. Paris : Ed. Robert Laffont, [1967]. Tome 3.

    p. 70
Multimedia
  • FERRÉ Joseph. Regards sur le passé. Monographie historique de Doazit. 1940. Document en ligne : http://dzt-isto.chez-alice.fr/dzt_jf1.htm

  • LAMAIGNERE Raphaël. Doazit aux trois églises. Essai de reconstitution de l'histoire locale religieuse d'après les documents officiels, par l'Abbé Raphaël Lamaignère de Doazit, curé de Saint-Aubin. 1941. Document en ligne : http://dzt-isto.chez-alice.fr/dzt_rl.htm

  • LAMAIGNERE Raphaël. Doazit aux trois églises. Essai de reconstitution de l'histoire locale religieuse d'après les documents officiels, par l'Abbé Raphaël Lamaignère de Doazit, curé de Saint-Aubin. 1941. Document en ligne : http://dzt-isto.chez-alice.fr/dzt_rl.htm

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe