Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne tuilerie

Dossier IA33004698 réalisé en 2013

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées chai, cuvage, bûcher, séchoir, four
Dénominations maison, tuilerie
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Arsac
Lieu-dit : Carabin
Adresse : 8 allée de Carabin
Cadastre : 2012 AI 210 ; 1827 A1 106
Précisions

Le domaine semble se jouer des nombreux noms qu'il a pu porter au fil du temps. Au XVIIIe siècle, on trouve Baury sur la carte de Belleyme vers 1760 puis Fontanelle dans un plan de partage de domaines de 1787, Carabin en 1827, de nouveau Fontanelle au 20e siècle et enfin Carabin actuellement. Le lieu est ancien et semble avoir changé de fonction selon les époques. De la vigne se remarque déjà au 18e siècle autour des bâtiments, la tuile peut être présente dès 1827 au vu de l'emprise du four sur le cadastre. En 1888, le site est mentionné comme tuilerie dans l'Atlas départemental de la Gironde. Le corps de bâtiment a subi des transformations, voire un remaniement complet au moment sans doute de la construction du chai et cuvier vers le milieu ou la fin du 19e siècle.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle

L'ensemble forme un plan en L en retrait par rapport au chemin. Le logis à sept travées se trouve en fond de cour. Six fenêtres à linteau à plate-bande et une porte en plein cintre sont percées. Un bandeau et une corniche à modillon ainsi qu'un rang de génoise surmontent la façade sur cour. Le toit est asymétrique. Un bâtiment à étage constitue l'angle et fait la jonction entre la des deux corps de bâtiments bas.

Le chai et cuvier forme un seul et même bâtiment en retour. On remarque les anciennes ouvertures sur cour : une fenêtre, une porte avec arc en berceau et une baie de décharge percée sur la partie droite, au plus proche des treilles. Le raccord sur le pignon témoigne d'une séparation longitudinale du bâtiment, séparant ainsi la partie vinification et conservation.

L'ancien four en brique, aujourd'hui ruiné, est placé sur une petite butte à gauche de la cour. À gauche de ce dernier se trouve encore conservé le séchoir avec ses piliers massifs quadrangulaires en brique. Il a, semble-t-il, gardé sa charpente d'origine à panne faîtière, pannes, arbalétriers, poinçons et contreventements. Des panneaux photovoltaïques ont été installés récemment sur une partie de son toit, au sud.

Un bûcher se trouve dans le prolongement du corps de logis à l'ouest, protégé par un toit débordant.

Murs calcaire pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvrements
Couvertures toit à longs pans

Typologies IC4
États conservations restauré
Techniques
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Ce plan est délimité au Nord par le chemin d'Arsac qui passe par Fontanelle et conduit au bourg de Cantenac [...]

    Archives départementales de la Gironde : 2 Fi 641
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian