Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne maison noble de Gadeau, actuellement maison

Dossier IA33006999 réalisé en 2012

Fiche

Précision dénomination maison noble
Destinations maison
Parties constituantes non étudiées chai, logement
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite) - Blaye
Adresse Commune : Plassac
Lieu-dit : Gadeau
Cadastre : 1832 A2 838, 839, 841 à 843 ; 2011 A2 1926

L’implantation de la maison noble est ancienne puisque le bâti, dans sa partie sud-ouest, conserve des éléments de la seconde moitié du 15e siècle ou du début du 16e siècle, comme une baie avec un linteau en accolade et les vestiges d'un escalier. Cependant, à ce jour, l’enquête documentaire n’a pas relevé de mention antérieure au 3e quart du 17e siècle.

Les constructions composant le domaine figurent sur les cartes de l’Ancien Régime comme la "carte de la situation des places qui desservent l'entrée de la Garonne et de leurs environs de Blaye" datant de 1691, la carte de Masse, et la carte de Belleyme pour la seconde moitié du 18e siècle.

A la fin du 17e siècle, les aveux et dénombrements indiquent que la maison noble appartient au seigneur Antoine Brun, qualifié de chevalier, et qu’elle contient trois maisons, un jardin, des bois de hautes futaies, des vignes, des taillis et des terres labourables. Elle est vendue en tant que bien national le 1er septembre 1795 à trois personnes : Bourdin, d’Espessas et Courtade. Ce dernier vend le 24 mars 1813 sa partie à Jean Duvert, capitaine de navire (connu par ailleurs comme propriétaire du domaine de Bellevue et de celui de La Bigarderie, situé non loin, à Blaye). Au moment de la levée du plan cadastral en 1832, le domaine, composé de trois maisons, trois bâtiments ruraux, jardin, oseraie et vignes, est partagé entre les familles Hervé et Duvert.

Ce n’est qu’à la fin du 19e siècle que l’ancienne maison noble voit son activité viticole prendre de l’ampleur et ce n’est qu’à partir de l'édition de 1898 de Bordeaux et ses vins, de Cocks et Féret, qu’elle est citée. La propriété viticole appartient alors à la veuve Loirat et produit en moyenne entre 20 et 30 tonneaux. Cette période correspond également aux remaniements des maisons.

Au cours des années 1920, les bâtiments de vinifications ont été modernisés puisque la production passe à 80 tonneaux. A la fin du 20e siècle, l’activité viticole cesse définitivement.

Période(s) Principale : 2e moitié 15e siècle, 1er quart 16e siècle , (?)
Principale : 4e quart 17e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle

Le domaine est situé au nord de la commune, sur une croupe dominant le ruisseau de Gadeau. Il se compose de quelques maisons et de leurs dépendances.

La maison au nord compte deux logements. Le logement au nord-est est remanié. Tandis que le logement au sud-ouest, plus ancien, s’élève sur un étage et compte 3 travées. Deux des trois fenêtres du rez-de-chaussée sont longues et étroites, la troisième est en arc segmentaire. Une partie de la façade est couronnée par une corniche à modillons. L’élévation sud-ouest, en moellon, a une partie ruinée avec deux baies en arc segmentaire, à chanfrein et jambage arrondi, et une baie avec un linteau en accolade.

Le bâtiment situé au nord de ces logis est un chai en rez-de-chaussée. Il est bâti en moellon sous un enduit ocre avec la pierre de taille apparente au niveau des chaînes d’angle et des encadrements harpés. Sa façade s’ouvrant au sud-ouest est percée de deux baies de décharge et d’une porte en plein-cintre.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
appentis
Typologies IC3
États conservations vestiges

Estuaire

TRAVEE 3
FORBAIE linteau droit (fenêtre) ; linteau droit (porte) ; accolade (fenêtre) ; arc segmentaire (fenêtre) ; chanfrein (fenêtre)
POSRUE autre
POSPARC autre
POSTOPO coteau
ORIENT sud-ouest
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Complément documentaire

    AD Gironde, C 2251. Aveux et dénombrements des biens, domaines et devoirs seigneuriaux relevant du Roi à cause de son duché de Guienne : maison noble de Gadeau à Plassac (Blayais), 5 juillet 1684 : "Aujourd’hui 5 juillet 1684 à bordeaux au bureau du domaine du roy en Guienne a comparu par devant nous président [?] de France généraux des finances juges du domaine du roy et grands [?] en la généralité de Guienne messire Jacques de Norigier chevalier seigneur de Saint-Aulaye, Mazion et en partie de la châtellenie de [Roucoussac] au nom et comme tuteur et curateur de Antoine Brun chevalier seigneur des maisons nobles de Gadeau et Morillon assisté de M. Pierre Labade son procureur lequel a dit qu’en conséquence de l’ordonnance du bureau du 11 mai dernier il a fait afficher l’aveu et dénombrement par lui fourni devant nous au nom pour raison de la maison noble de Gadeau fiefs [?] rentes [?] et dépendances situées en la paroisse de Plassac, juridiction de Blaye à la porte de l’église de Plassac et ailleurs où la dite maison noble de Gadeau est sise et située comme il le justifie de l’exploit de la dite [...]

    C’est l’aveu et dénombrement [...] par devant nous [...] la partie de monseigneur Jacques Du Norigier chevalier seigneur de St-Aulaye Mazion et en partie de la châtellenie de [Roucoussac] au nom et comme tuteur et curateur de Antoine Brun chevalier seigneur des maisons nobles de Gadeau et de Morillon, [?] pour raison de la maison noble de Gadeau [...] devant nous le 11 mars 1680 [...]. [?] la dite maison noble de Gadeau située en la paroisse de Plassac juridiction de Blaye garnie de trois maisons [?] offices [?] un jardin [?] bois de hautes futaies [?] vignes, bois taillis terres labourables [?] confrontant au nord au [chemin] qui part du village de Vallentin et va à la ville de Blaye au midi au grand chemin qui va de Blaye à Notre-dame de Montuzet, du levant au vignes [...]."

    AD Gironde, 3 Q 9302. Fonds de l'enregistrement, bureau de Blaye : table des vendeurs, 1811-1815 : "Vente du 24 mars 1813 de Courtade à Jean Duvert (capitaine de marine à Plassac) d'une maison appelée Gadeau à Plassac consistant en une cuisine, jardin, cuvier et vigne au levant plus un autre jardin, une pièce de vignes [?] plus une autre pièce de vignes, une pièce de pré, enfin une pièce de terre labourable, à Plassac, pour 7000 francs."

    AD Gironde, 3 E 30600. Minute notariale de Me Jean Cugneau, acte de vente d'un bien dit de Gadeau, 24 mars1813 : vente de la famille Courtage à Jean Duvert, capitaine de navire d'un bien appelé de Gadeau, situé commune de Plassac, consistant en : "Premièrement en une cuisine planchée en partie [courroir] à côté avec l’emplacement d’une chambre au couchant jusqu’à l’alignement du mur du sieur [Pierre Saint Espée] aussi au couchant. Confrontant au levant au jardin ci après au midi aux essimes communes entre les trois propriétaires du bien de Gadeau, du couchant aux dites essimes où est le passage commun et du nord aux maisons du dit Sieur [St Espée] et de sieur Jean Hervé, mur mitoyen entre deux dans toute sa longueur.

    Plus dans le dit jardin au levant des bâtisses confrontant au levant et nord aux sieurs Hervé ; Bornes entre deux au midi à l’allée commune des propriétaires du bien de Gadeau et au couchant aux essimes communes et à la susdite cuisine.

    Plus le cuvier, ensemble des vignes au levant et midi avec le jardin derrière, du chai confrontant au levant à la susdite partie de vigne du sieur [St Espée] et autre partie du chai du sieur Hervé, mur mitoyen et au nord partie au jardin ci-après et autre partie au jardin du sieur [st-Espée] et Hervé et au chai du sieur Hervé qui a trois pieds de terrains et [?] du même coté du nord aux essimes et à l’allée commune du dit bien. Plus un jardin [...] Plus une pièce de vigne blanche et rouge, au derrière du cuvier [...] Plus une pièce de vigne et chaume appelée au tertre [...]. Plus une autre pièce de vigne [...]. Plus une pièce en [ragail] appelée aux joualles [...]. Plus une pièce de vigne et chaume [...]. Plus une pièce de jeune vigne en rouge [...]. Plus une pièce de pré [...]. Et finalement une pièce de terre labourable [...].

    Un petit pressoir avec les apparaux un fouloir une cuve écoulant environ 21 barriques (47 hectolitres et 88 litres) plus une autre cuve qui est démontée qui écoulait environ 5 barriques ( 11 hectolitres et 4 litres) un douillat d’environ une barrique (2 hectolitres 28 litres) plus une barrique servant à la piquette, une demie-barrique et un quart et trois autres vaisseaux vinaires qui sont dans le chai servant de cuvier.Plus la moitié des sarments dépendant du dit bien de la dernière récolte qui sont actuellement au lieu de Gadeau.

    [...] Vendent en outre les dits sieurs et dame Courtade [...] mitoyenneté, puisage au puits commun du dit lieu de Gadeau, passage de servitude, appartenance et dépendances des biens ci-dessus désignés et vaisseaux vinaires, lesquels biens sont désignés dans le sus dit partage et sont de la contenance d’environ 5 hectares [...]."

  • Complément bibliographique

    COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1922 (9e édition), p. 852 : "Le château de Gadeau qui est situé sur un coteau argileux des plus élevés de la commune de Plassac, produit d’excellents vins rouges très appréciés et recherchés du commerce. Il appartenait au XVIIIe siècle à la famille Brun-Gadeau. Nationalisé en 1793, ce domaine fut vendu comme bien d’émigré au sieur Courtade devant le district de Bourg (Gironde), le 15 fructidor, an III.

    Dix-sept ans plus tard, le sieur Courtade le revendit à M. Jean Duvert et c’est depuis cette époque, 24 mars 1813, qu’il est dans la famille du propriétaire actuel.La production moyenne est de 30 tonneaux de vin rouge et de quelques tonneaux de vin blanc".

Références documentaires

Documents d'archives
  • Aveux et dénombrements des biens, domaines et devoirs seigneuriaux relevant du Roi à cause de son duché de Guienne : maison noble de Gadeau à Plassac (Blayais), 5 juillet 1684.

    Archives départementales de la Gironde : C 2251
  • Aveux et dénombrements des biens, domaines et devoirs seigneuriaux relevant du Roi, à cause de son duché de Guienne : Brun de Montguyon, pour sa maison noble de Gadeau (Blayais),1768.

    Archives départementales de la Gironde : C 2264
  • Minute notariale de Me Jean Cugneau, acte de vente du domaine de Gadeau, 24 mars 1813.

    Archives départementales de la Gironde : 3 E 30600
  • Fonds de l'enregistrement, bureau de Blaye : table des vendeurs,1811-1815.

    Archives départementales de la Gironde : 3 Q 9302
Documents figurés
  • Carte de la situation des places qui desservent l'entrée de la Garonne et de leurs environs de Blaye, 1691, par François Ferry.

    Service historique de la Défense, Vincennes : 1 V H 363, pièce 8
  • Carte des environs de Blaye et des deux cotes de la Gironde, 1716.

    Service historique de la Défense, Vincennes : 1 V H 363, pièce 19
  • "Carte des environs de Blaye, isle vis-à-vis et du fort de Médoc". Dessin, encre et lavis, par d'Artus, 1751.

    Service historique de la Défense, Vincennes : 1V H 363 : article 8, section 1, Blaye, carton 1 (1680-1793), pièce 31/1
  • Carte géométrique de la Guyenne dite Carte de Belleyme, planche n°12, levés en 1767, publiée en 1786, éch. 1/43200 env.

  • Plan cadastral napoléonien de Plassac, 1832.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 325
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1922 (9e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1949 (11e édition).

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Bordes Caroline