Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne maison noble, Château Sigognac

Dossier IA33006594 réalisé en 2013

Fiche

  • Logis, chai et cuvier vus depuis l'ouest.
    Logis, chai et cuvier vus depuis l'ouest.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cour
    • chai
    • cuvage
    • poulailler
    • grange
    • étable
    • écurie
    • puits
    • hangar agricole
    • mur de clôture
    • logement de contremaître
    • logement
    • portail
    • vivier
    • parc
Précision dénomination château viticole
Appellations Sigognac
Parties constituantes non étudiées cour, chai, cuvage, poulailler, grange, étable, écurie, puits, hangar agricole, mur de clôture, logement de contremaître, logement, portail, vivier, parc
Dénominations demeure, manoir
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Lesparre
Adresse Commune : Saint-Yzans-de-Médoc
Lieu-dit : Sigognac
Adresse : R. D. 2
Cadastre : 1831 C 337-354 ; 2014 C3 772-781

Le nom du château serait apparu pour la première fois dans les rôles gascons de la fin du 13e siècle avec « Raymond de Sigoignac ». La maison noble de « Segougnac » appartient au 17e siècle au comte de Lesparre. Le domaine - « Segnougnac », « Sauzinac », ou « Cigoniac » - est mentionné sur les cartes du 18e siècle ; sont représentés des bâtiments organisés autour d'une cour au sein d'un enclos planté en vigne. D’après l’abbé Baurein (vers 1784), la propriété est entre les mains de René de Maignol de Mataplane (1765-1800), écuyer, seigneur de Sigaugnac et de Martignan et conseiller en la seconde chambre du Parlement de Bordeaux en 1785. Il appartient à cette famille issue de la bourgeoisie de Périgueux et établie à Bordeaux à la fin du 17e siècle.

D’après des actes notariés passés à Lesparre, Martin Subercazeaux devient propriétaire du château le 8 septembre 1828. Sur le plan cadastral de 1831, les constructions sont disposées autour d'une cour en U. Un autre bâtiment en L donne sur une seconde cour. L’ensemble est accompagné de jardins, d’un vivier alimenté par une fontaine au sud-est et d'un vaste enclos planté en vigne à l'ouest. Selon l’édition de 1850 de l'ouvrage de Cocks, le domaine produit 200 tonneaux, c’est la production la plus importante de la commune de Saint-Yzans.

Après le décès de Martin Subercazeaux le 15 mai 1860, le domaine revient à son fils Robert. Les bâtiments sont remaniés, comme l'indiquent les augmentations/diminutions des matrices cadastrales (deux nouvelles constructions de maison en 1860 : parcelle 343 correspondant au corps de logis et parcelle 350 correspondant à un logis annexe). Jusqu’au début du 20e siècle, la production se maintient entre 100 et 200 tonneaux.

Le 21 janvier 1898, le château passe entre les mains de la famille Caussade qui le conserve jusque dans les années 1950 (la production n’est plus que de 20 tonneaux en 1949). Il est ensuite vendu en viager à M. Sarazin qui le revend en 1964 à Paul-François Grasset. A cette époque, sur 58 hectares, il ne reste plus que 4 hectares de vignes ; le vignoble est replanté de 1965 à 1968. Son épouse, Colette Grasset, prend la tête du domaine et poursuit la reconstitution du vignoble avec l’achat de nouvelles parcelles. L’édition de 1982 de l'ouvrage de Cocks et Féret indique que le château produit 225 000 bouteilles.

En 2009, le domaine est racheté par la Société Vignobles Allard. En 2010, les façades du logis et des bâtiments en retour sont remaniées.

Période(s) Principale : 1ère moitié 19e siècle, 2e moitié 19e siècle

Le domaine est situé au nord-ouest du village de Saint-Yzans, accessible par une allée au sud-est.

Les bâtiments sont organisés autour de deux cours. Le logis constitue l'aile ouest de la cour sud : bâti en rez-de-chaussée, il présente un pavillon central, correspondant probablement à une surélévation d'un bâtiment primitif. La cour sud est délimitée par deux autres ailes de bâtiments, au nord et à l'est, et fermée au sud par un mur de clôture et un portail à piliers maçonnés donnant accès au parc.

La cour nord est formée par les dépendances viticoles rassemblant chais, cuvier et espaces de stockage : le chai percé de petites ouvertures est disposé à l'ouest, tandis que le cuvier forme l'angle nord-ouest, percé sur ses élévations nord et ouest de plusieurs baies de décharge accessibles par une rampe facilitant la réception de la vendange. Il était donc doté d'un niveau de plancher dont la structure de poutres et de poteaux porteurs en bois est encore conservée. Sur le côté est de la cour se trouve un bâtiment à large façade pignon ayant servi de logement du régisseur.

Les parties agricoles, hangar et grange, se trouvent à l'est de la cour nord, le long du chemin d'accès nord. A l'est du parc, des bâtiments construits en moellon abritaient logements secondaires et poulailler. Une construction (ancien hangar ou serre ?) a été transformée en bouteiller ; une écurie lui a été accolée sur la façade postérieure en appentis.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
toit à deux pans
Typologies cuvier médocain

Estuaire

TRAVEE 11
FORBAIE linteau droit (porte) ; linteau droit (fenêtre)
POSRUE autre
POSPARC en retrait.
POSTOPO coteau
ORIENT sud
VUE vue étendue
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 2 O 669 : Extraits de document sur la mainlevée d'inscription hypothécaire sur le domaine de Sigognac

    AD 33. 2 O 669. Extrait d'un procès verbal, 6 avril 1895.

    (...). L’intention des enfants de Madame Robert Subercazeaux étant de procéder à la liquidation et au partage de l’entière succession de leur mère, ils ont, pour y parvenir, décidé d’opérer d’abord le partage en nature du domaine de Sigognac après le prélèvement : d’un lot spécial affecté à l’acquittement de la dette hypothécaire, etc.

    Et les quatre enfants Robert Subercazeaux ont, en conséquence, nommé pour arbitres-experts :

    -M. Théophile Skawinski, régisseur du domaine de Laujac, y demeurant commune de Bégadan, arrondissement de Lesparre (Gironde) (…) ;

    -M. Le docteur Lafaye, demeurant à Saint-Christoly (Médoc) ;

    -M. Léopold Guidon père, propriétaire et maire de Queyrac, y demeurant ;

    -et M. Jean Brion, conseiller d’arrondissement, propriétaire, demeurant à Saint-Yzans (Médoc).

    Les experts ont procédé à leur mission après s’être adjoint M. Godet, architecte à Lesparre, et M. Duret, géomètre à Bordeaux (…) et ils ont consigné le résultat de leurs travaux dans un rapport portant la date du seize mars courant, lequel rapport est demeuré annexé à la minute du présent procès-verbal avec lequel il sera enregistré (…).

    D’abord, un premier lot de prélèvement destiné à être vendu pour l’acquit d’une dette hypothécaire grevant l’entier domaine de Sigognac.

    Ce lot d’une contenance de quinze hectares quatorze are soixante-dix centiares a été estimé cinquante-cinq mille quatre cent quatre-vingt francs dix centimes ;

    Ensuite, un deuxième lot de prélèvement, destiné à M. André-Robert Subercazeaux, a été estimé vingt-et-un mille huit cent quarante quatre francs dix centimes ; d’une contenance de 1h. 89a. 65c.

    Puis ils ont formé les quatre autres lots à attribuer aux co-partageants à valoir sur leurs droits héréditaires. (…). Premier lot de prélèvement pour la vente :

    1- Enclos de Martignan, n°86, 87, 88, 89, du plan du domaine de Sigognac. Cet enclos, clôturé de murs des côtés Est, Sud et Nord, (…). Il a une contenance de 4h. 25a. et 30c.

    2- Une pièce de vigne n°90 et 91 du plan, appelée Traversant de la route, contenant 1h. 55a. 35c.

    3- Une pièce de terre au nord de la précédente, n°92 et 93 du plan contenant 1h. 39a. 80c.

    4- Une pièce de terre appelée Saint-Sève n°94 et 95 du plan, située au nord de la pièce précédente et contenant 2h. 05 a.15c. Ces dernières pièces de terre sont bornées à tous leurs angles.

    5- Une prairie au lieu appelé le Pradas, près le village de Queyzans, n°110 et 111 du plan et d’une contenance de 5h. 89a. 30c.

    Ces pièces de terre sont bornées.

    AD 33. 2 O 669. Direction des Cultes. Décret, 22 mars 1897.

    Le trésorier de la Fabrique de l’église succursale d’Arcins (Gironde), au nom de cet établissement, est autorisé à consentir la radiation de l’inscription hypothécaire prise au bureau des hypothèques de Lesparre pour sûreté et garantie d’une rente de 100 francs, au capital de 200 francs, provenant d’un legs autorisé par décret du 9 juillet 1861, mais seulement en tant qu’elle grève les immeubles désignés par les héritiers Subercazeaux, bi-rentiers, dans l’acte sous seing-privé du 10 février 1897.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Arcins. Édifices publics et travaux (1807-1920).

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 669
Documents figurés
  • Carte du 9e quarré de la généralle de Médoc. Dessin, encre, couleur, papier, par Claude Masse (géographe), 1708 [IGN, non coté].

    IGN (Institut national de l'information géographique et forestière)
  • Carte de l’embouchure de la Garonne jusqu’au bec d’Embesse. Dessin, encre et aquarelle, par Desmarais, 1759.

    Archives nationales, Paris : F 14 10059/1/
  • Carte géométrique de la Guyenne dite Carte de Belleyme, feuille n°6, levés vers 1763-1764, éch. 1/43200 env.

  • Cadastre napoléonien, 1831-1832.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 493
Bibliographie
  • Dossier de presse Château Sigognac. Vignobles Allard SAS, février 2010.

  • COCKS Charles. Bordeaux, ses environs et ses vins, classés par ordre de mérite, reproduction intégrale de l'édition de 1850. Bordeaux : Ed. Féret et Fils, 1984.

  • O'GILVY Henri Gabriel. Nobiliaire de Guienne et de Gascogne. Revue des familles d'ancienne chevalerie ou anoblies de ces provinces antérieures à 1789. Bordeaux : éditions Gounouilhou, 1856.

Périodiques
  • BATAILLEY Georges. "Notice scientifique indiquant les raisons pour lesquelles il serait souhaitable de poursuivre les recherches entreprises Bois Carré, Saint-Yzans-de-Médoc". Cahiers Médulliens, 1973.

    p. 10-21
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Riberolle Jennifer