Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne Maison Hourcade, puis Bar l'Étape

Dossier IA64002579 inclus dans Station thermale des Eaux-Bonnes réalisé en 2018

Fiche

  • Façade principale
    Façade principale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • débit de boissons
    • magasin de commerce

Á rapprocher de

Précision dénomination pension de voyageurs
Appellations Maison Hourcade, Bar l'Etape
Parties constituantes non étudiées débit de boissons, magasin de commerce
Dénominations hôtel de voyageurs
Aire d'étude et canton Pyrénées-Atlantiques
Adresse Commune : Eaux-Bonnes
Adresse : 11 rue Louis-Barthou
Cadastre : 2018 AN 13-14

Relevant de la deuxième vague de construction de la station après les abords immédiats de l'établissement thermal, cet immeuble est l'un des plus anciens édifices de la rue Louis-Barthou. Précédé par une construction primitive mentionnée dans le plan géométrique des Eaux-Bonnes en 1841, il fut bâti en 1846 pour le dénommé Hourcade, boulanger de la station, toujours en activité dans les années 1880.

Durant de nombreuses années, l'édifice est connu sous l'appellation Maison Hourcade, par exemple dans le Guide Jam de 1869 et jusqu'au début du XXe siècle. En 1895, c'est Gaston Joseph Marcel, époux de Jeanne-Marie Hourcade, résidant tous deux à Valladolid, qui en devient propriétaire, sans doute par succession de Pierre Hourcade, domicilié à Madrid. La matrice cadastrale de 1903 suggère que la famille Hourcade a prospéré et développé son patrimoine immobilier depuis son installation dans les 1840, car elle possède alors trois maisons aux Eaux-Bonnes, respectivement deux au Jardin Darralde - dont une demeure à localiser - et une dans la rue de la Cascade édifiée en 1876.

Outre son activité artisanale de boulangerie, la Maison Hourcade faisait également office de pension pour voyageurs, ce que mentionne le Guide Jam en 1869. Une seconde construction, à l'état de ruines, complétait la propriété à l'époque - peut-être s'agit-il de la seconde propriété mentionnant dans le registre cadastral de 1903.

De nos jours, elle a conservé sa vocation commerciale originelle puisqu'elle abrite, en plus de ses logements privés, le bar-restaurant L’Étape, l'un des deux seuls établissements de restauration ouvert à l'année dans le village thermal.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1846, daté par source

Situé à proximité du jardin Darralde dans l'enfilade de constructions à l'entrée de la station thermale, l'ancienne maison Hourcade s'inscrit dans le contexte des constructions urbaines de la station, participant de ce fait au singulier ensemble architectural des Eaux-Bonnes. Son architecture mêle les prérogatives de l'urbanisme moderne et les influences vernaculaires ossaloises.

Obéissant à la même démarche architecturale que les immeubles voisins, l'édifice, de proportions modestes, s'appuie sur un plan carré pour dresser ses trois étages d'habitation ainsi qu'un niveau de combles agrémenté de deux fenêtres en chien-assis, similaires à celles de l'ancien hôtel Abbadie contigu.

La façade principale composée de deux travées est recouverte d'un enduit crème, excepté au niveau des encadrements de baie en pierre de taille provenant probablement d'Arudy, tandis que la façade est complétée par des volets en bois de couleur marron. Le soubassement est percé d'une porte d'entrée ménageant l'accès aux étages ainsi que de la devanture du restaurant, autrefois consistant en une fenêtre ouvrant vraisemblablement sur le local commercial de la boulangerie.

Comme dans le cas des constructions urbaines, et notamment haussmanniennes, la façade sur rue, destinée à l'apparat, est plus soignée que l'élévation postérieure non destinée au regard. Cette dernière donne sur une cour intérieure exigüe, fermée par les immeubles voisins. A l'arrière, en surplomb du précipice du Valentin, se trouvent les ruines d'une ancienne maison complétant la propriété, figurée notamment sur le plan cadastral de 1866.

Murs moellon enduit
pierre pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan carré régulier
Étages 3 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Augmentations et diminutions survenues dans les contenances et les revenus portés sur les matrices cadastrales année 1863.

    Archives municipales, Eaux-Bonnes
Documents figurés
  • Plan cadastral des Eaux-Bonnes dressé par J. Turon le 17 septembre 1863, vu et approuvé par le préfet le 27 avril 1866.

    Archives municipales, Eaux-Bonnes
  • Plan d'ensemble des Eaux-Bonnes (partiel), 24 janvier 1874, par Pierre Gabarret. Dessin, fragment de calque.

    Archives municipales, Eaux-Bonnes : P1 Plans
  • PLAUT Henri ou BERTRAND Alexandre. Les Eaux-Bonnes de la Promenade horizontale (entre 1851 et 1870). Épreuve stéréoscopique visible sur le site de la Stéréothèque (Archéovision/CNRS) : http://p3dstereo.huma-num.fr/result,6104-0

    Médiathèque André-Labarrère, Pau : MIDR_PHA_152_0012
  • Vue générale des Eaux-Bonnes prise de la Promenade horizontale. Dessin par Pierre Gorse, planche lithographie en camaïeu, XIXe siècle.

    Bibliothèque municipale, Toulouse : A-GORSE (9-7)
  • Plan géométrique de la ville des Eaux-Bonnes, et visuel pour les promenades qui sont indiquées par des lignes ponctuées, terminé sur le terrain dans le courant du mois de juillet 1841. Dessin par F. Noble, lithographie E. Vignancour.

    Bibliothèque nationale de France, Paris : Cartes et plans, GE DL 1842-262-2
  • Vue des Eaux-Bonnes vers 1850, avant l'aménagement de la place de la Poste. Photographie de Louis Alphonse Davanne.

    Musée d'Orsay, Paris
Bibliographie
  • MIGNOT Marie-Pascale. Les Eaux-Bonnes, station thermale des Pyrénées-Atlantiques. DRAE Aquitaine, 1986.

  • JAM (BOUILLÉ R. de). Guide de Pau aux Eaux-Bonnes : suite des excursions à pied. Pau, E. Vignancour, 1869.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Université de Pau et des Pays de l'Adour - Delpech Viviane