Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne maison curiale, puis domaine viticole, actuellement maison

Dossier IA33005007 réalisé en 2012

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cour
    • remise
    • jardin
    • chai
    • resserre
    • lavoir

Dossiers de synthèse

Précision dénomination maison curiale
Destinations maison
Parties constituantes non étudiées cour, remise, jardin, chai, resserre, lavoir
Dénominations presbytère
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite) - Blaye
Adresse Commune : Fours
Cadastre : 1832 B1 40, 41 ; 2011 B1 47

Selon la tradition orale, cette demeure abritait l’ancienne cure de la commune, comme le confirment sa proximité avec l’église et la mention d’un domaine viticole "à la Cure". Toutefois, après l'arrêt du service divin à Fours en 1764, puis la desserte de la paroisse tout au long du 19e siècle par le curé de Saint-Genès-de-Blaye, le bâtiment perd son affectation.

Du bâti du 18e siècle sont conservés la porte d’entrée du corps de logis et les baies en arc segmentaire de l’étage, probablement aussi l’organisation générale des bâtiments.

Sur le plan cadastral de 1832 figure un ensemble de bâtiments sur une cour en U, avec un passage percé à l’est. La demeure est complétée par une pièce d’eau dans le jardin au nord (parcelle n°37), par des terres (parcelle n°39) et des vignes (parcelle n°38) à l'est. La propriété est partiellement close d’un mur, conservé aujourd’hui au sud-ouest, est et nord. Il figure également sur le plan un mur séparant la cour en deux, isolant la partie habitation des dépendances agricoles et viticoles. L’aile ouest abritait vraisemblablement les chais et le cuvier et le bâtiment à l’est, peut-être l’étable à bœuf et une remise. Au moment de l’établissement du cadastre en 1832, la propriété appartient alors à François Chéry-Bellecouche, avoué à Blaye. Selon les matrices cadastrales, elle passe à la famille Dubreuil vers 1857. Le domaine est mentionné dans les différentes éditions de Bordeaux et ses vins, entre 1868 et 1886, comme domaine viticole produisant une dizaine de tonneaux de vin rouge classé en "2e bourgeois et 1er artisan". Il n’y a plus par la suite de mention de cette exploitation, dont l’activité cesse avec la crise du phylloxera.

Au cours du 20e siècle, un mur est élevé au sud pour clore la cour, et des remaniements sont réalisés aux annexes du logis : le passage à l’est est comblé par une extension de la maison et la destination des dépendances est modifiée pour abriter des resserres et un atelier. Le muret partageant la cours est conservé partiellement et certaines pierres le composant sont un remploi. La vigne a aujourd'hui disparu des parcelles entourant les bâtiments, au profit de quelques arbres.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

L’ancienne cure se situe au sud-ouest de l’église, séparée d’elle par le muret de clôture du cimetière au nord, en moellon, qui se poursuit sur la partie ouest du domaine, le long de la route. Au nord et à l’est, un jardin avec quelques arbres, un lavoir et une cressonnière sur une pièce d’eau composent la propriété.

Les bâtiments s’organisent autour d’une cour bordée par les dépendances et le logis en fond. Ce dernier s’élève sur un étage, encadré par deux annexes. La façade est percée d’une porte moulurée d’un tore et surmontée d’un couvrement saillant. Les baies à l’étage sont en arc segmentaire. Une double génoise couronne la maison. L’ensemble des élévations sur la cour est sous enduit laissant la pierre de taille apparente pour les chaînages d’angle, l’encadrement des baies et les jambes harpées.

Les ailes en retour d'équerre, en rez-de-chaussée, abritent un atelier et une remise à l'est et les anciennes dépendances viticoles converties en remises à l'ouest.

Murs calcaire
enduit
moellon
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
croupe
Typologies IC2

Estuaire

TRAVEE 2
FORBAIE arc segmentaire (fenêtre) ; linteau droit (fenêre) ; linteau droit (porte) ; chambranle mouluré (porte) ; tore (porte) ; couvrement saillant (porte)
POSRUE perpendiculaire
POSPARC en retrait
ORIENT sud-ouest
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de Fours. encre couleurs, papier, 1832.

    section B1 Archives départementales de la Gironde : 3 P 172
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1868 (2e édition).

    p. 344
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et Fils, 1886 (5e édition).

    p. 26
(c) Région Aquitaine - Inventaire général ; (c) Conseil général de la Gironde - Bordes Caroline