Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne église paroissiale Saint-Romain de Loirac

Dossier IA33004285 inclus dans Ancien village de Loirac réalisé en 2012

Fiche

Á rapprocher de

Vocables Saint-Romain
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Saint-Vivien-de-Médoc
Adresse Commune : Jau-Dignac-et-Loirac
Lieu-dit : Loirac
Adresse : route de Queyrac
Cadastre : 1833 C1 822 ; 2013 C4 1801

La paroisse de Loirac est attestée à partir du 13e siècle. D'après l'abbé Baurein, l'église constitue une annexe de celle de Jau. Elle est visible sur des cartes du 18e siècle. Une visite de l'église en 1755 témoigne de la vétusté d'une grande partie du mobilier et en donne quelques caractéristiques architecturales : construite en pierre et couverte de tuile, elle est longue de 50 pieds, large de 30 et haute de 16 "jusqu"aux lambris". Elle est carrelée et dotée d'une sacristie et d'un clocher "situé le long du pignon du côté du couchant".

Dès 1790, les trois anciennes paroisses de Jau, Dignac et Loirac sont rassemblées pour ne former qu’une seule et même commune ; chacune d’elles était dotée d’une église et d’un presbytère. Il est question, dès cette époque, de construire une église "centrale", projet qui suscite l'opposition de la population locale. Le conseil municipal propose la démolition des trois anciennes églises en mauvais état et l'utilisation de leurs matériaux pour la construction de ce nouvel édifice.

Sur le plan cadastral de 1833, l'église entourée de son cimetière est un bâtiment de plan allongé, avec semble-t-il un bas-côté au sud.

L'église de Loirac est détruite en 1841 à l'initiative du conseil de fabrique et malgré l'opposition des habitants : ses matériaux doivent servir aux fondations de la nouvelle église du Centre construite sur les plans de M. Escarraguel entre 1840 et 1844. Le Centre devient chef-lieu de la commune par décret du 21 mars 1851 et un nouveau village se forme autour de l’église Saint-Paulin de Nole.

En 1870, les habitants de Loirac ont le projet d'ériger une croix dans l'angle nord de l'ancien cimetière, ce qui se concrétise le 11 novembre 1876.

Période(s) Principale : 13e siècle , (détruit)

Une parcelle enherbée délimitée par un muret en moellon constitue l'emplacement de l'église détruite.

États conservations détruit

Références documentaires

Documents d'archives
  • Mention de l'église de Dignac, 1378.

    Folio 342 Archives départementales de la Gironde : G 236
  • Visite des églises de Jau, Dignac et Loirac, 1755.

    Archives départementales de la Gironde : G 24
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien, 1833.

    section C Archives départementales de la Gironde : 3 P 208
  • Carte géométrique de la Guyenne dite Carte de Belleyme, feuille n°6, levés vers 1763-1764, éch. 1/43200 env.

Bibliographie
  • BAUREIN Abbé. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Labottière (frères), imprimeur libraires, 1784, t.2.

    p. 51
  • CHAILLOT Roger. Petite histoire de Jau-Dignac-Loirac. 1973.

    p. 21
  • COQUILLAS Didier. Les rivages de l'estuaire de la Gironde du Néolithique au Moyen-Age. Thèse d'histoire : Bordeaux 3, 2001.

  • MONGUILLON Chantal. L'île aux trois clochers Jau-Dignac-Loirac. Pauillac : Société archéologique et historique du Médoc, 2018 (Hors-série de la revue Les cahiers méduliens).

    p. 23-24
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Riberolle Jennifer