Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne église paroissiale Notre-Dame de Maylis

Dossier IA40001594 réalisé en 2015
Vocables Notre-Dame
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Maylis
Cadastre : 2016 A 608

Selon une tradition très sujette à caution, une chapelle aurait existé sur le site du futur sanctuaire marial dès le XIe siècle. Les premières mentions certaines de la paroisse Notre-Dame de Maylis (mère des lys en gascon selon une étymologie certainement fantaisiste) ne remontent toutefois qu'à la fin du XIIIe siècle (hommage de Garcie Arnaud d'Amor au roi-duc Édouard Ier en 1283) et au siècle suivant (acte du seigneur de Doazit en 1338). Le pèlerinage à la Vierge pourrait avoir existé dès cette époque, mais il n'est attesté qu'à partir du XVIIe siècle, avec la relation de Pierre Du Val, secrétaire de l'évêque d'Aire (1641). Peu après, le chapelain Hugues Dufaur (1657-1663) agrandit et reconstruit partiellement le sanctuaire en 1659, y invite en septembre 1660 les évêques d'Aire et de Dax et donne au pèlerinage un nouvel élan, déjà essoufflé au XVIIIe siècle et que vient interrompre la Révolution. L'église, désaffectée, puis mise en vente le 29 pluviôse an VI et donnée en fermage, n'est rendue au culte qu'après le Concordat de 1801, avant d'être progressivement abandonnée au cours du XIXe siècle. La construction d'une nouvelle grande église à partir de 1868 (réf. IA40001593) entérine sa désaffectation. Malgré des travaux de restauration par les lazaristes du sanctuaire à partir de 1881, l'édifice continua à se dégrader et fut en grande partie démoli entre 1906 et 1922 : ne subsistèrent que la tour-clocher et quelques fragments des murs du vaisseau d'origine. L'arrivée des moines olivétains en 1946 relança le projet de réfection. Après une dédicace symbolique le 19 octobre 1951 et une bénédiction par le cardinal Paul Gouyon (ancien évêque de Bayonne) le 15 août 1974, l'église est reconstruite de 1976 à 1980, sous l'impulsion du prieur Emmanuel Sarramagnan, par les moines de l'abbaye sous la direction de l'entrepreneur Roger Lalanne, de Saint-Cricq-Chalosse, et du charpentier Christian Fournadet. L'édifice restauré est inauguré le 17 mai 1980.

Période(s) Principale : 13e siècle , (détruit)
Principale : 3e quart 17e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1659, daté par source
1976, daté par source
Auteur(s) Auteur : Lalanne Roger,
Roger Lalanne

Entrepreneur de maçonnerie à Saint-Cricq-Chalosse (Landes).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur de maçonnerie, attribution par source
Auteur : Fournadet Claude, entrepreneur de charpenterie, attribution par source

Édifice orienté, à vaisseau unique charpenté, prolongé par un chœur à trois pans légèrement plus étroit, raidi par des contreforts talutés. Massif occidental constitué par un clocher-tour de plan carré, couvert d'un toit en pavillon et épaulé par deux gros contreforts d'angle, ouvert sur sa face sud par une porte en arc brisé surmonté d'une fenêtre géminée. Les seules parties subsistantes du bâtiment d'origine sont le clocher (très refait) et le mur occidental du vaisseau.

Murs calcaire moellon
grès moellon
Toit tuile creuse mécanique
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvertures toit à longs pans croupe polygonale
États conservations restauré, reconstruit à l'identique
Techniques vitrail
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1976/11/02
Précisions sur la protection

Arrêté d'inscription : parties subsistantes de l'ancienne église.

Annexes

  • Documents concernant l'église de Maylis et son mobilier (AD Landes, 2 O 1247)

    AD Landes, 2 O 1247 : Église, presbytère, cimetière (1837-1922)

    (en gras, les mentions concernant la vieille église)

    - 1856 (octobre) : fourniture de deux cloches par les fondeurs François-Dominique Delestan, de Dax, et Jean Malet, de Samadet.

    - 1866 : conflit entre la commune et les missionnaires lazaristes de Buglose, en charge du sanctuaire de Maylis (une brochure est éditée en 1868).

    - 1868-1872 : construction d'une nouvelle église, contre la volonté du maire de Maylis.

    - 1881 : début de la restauration de la vieille église par les missionnaires de Buglose.

    - 1883 : refonte d'une cloche fêlée.

    - 1887 : querelle entre la commune et les missionnaires de Buglose (propriétaires de la nouvelle église) au sujet de la possession du mobilier de l'ancienne église.

    - 1887 (18 juillet) : inventaire du mobilier de la vieille église Notre-Dame de Maylis : "ornements, encensoir, 2 croix de procession, 1 vestiaire, 1 statue de saint Joseph, 1 statue de la Sainte Vierge (l'Assomption), 1 statue de la Sainte Vierge surmontant le maître-autel, 1 chaire, 1 chemin de croix, fonts baptismaux en pierre, 3 confessionnaux, 1 bénitier en pierre, 2 croix en bois doré (maître-autel et autel latéral), 4 chandeliers (autel latéral), 6 chandeliers (maître-autel), 2 cloches, 2 bancs en bois, 1 prie-Dieu, 1 lutrin, 2 chandeliers en cuivre, 2 grandes statues de saint Paul et saint Antoine, 2 canons d'autel, 166 chaises..."

    - 1892 : La nouvelle "chapelle" fut construite "sur un terrain appartenant à la maison de retraite des prêtres du diocèse [...], la nue propriété de cet édifice continuera d'appartenir à la susdite maison de retraite". L'évêque d'Aire, Mgr Delannoy, propose de faire don de la nouvelle église à la commune.

    - 1896 : transfert du titre curial à la nouvelle église.

    - 1906-1922 : démolition de la vieille église. Le petit autel et son retable sont mis en vente le 12 avril 1908 pour 50 francs, ne trouvent pas acquéreur et sont remis en vente.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Projet d'érection de Maylis (annexe de Larbey) en succursale (1840-1844).

    Archives départementales des Landes : 70 V 210/2
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique (1906).

    Archives départementales des Landes : 70 V 210/9
  • Église, presbytère, cimetière (1837-1922).

    Archives départementales des Landes : 2 O 1247
Bibliographie
  • PIRAUBE Martin Marie, abbé. Notre-Dame de Maylis (diocèse d'Aire). Bordeaux, 1861.

  • LABARRÈRE Antoine. Histoire de N.-D. de Maylis. Bordeaux : veuve Justin Dupouy et Compagnie, 1864.

  • DAUGÉ Césaire. Notre Dame de Maylis, son histoire & pèlerinage. Aire-sur-l'Adour : Laffitau et Labonne, Imprimerie centrale, 1936.

  • LERAT Serge (dir.). Landes & Chalosses. Pau : Cairn, 1984.

    p. 1097
  • Frère Emmanuel Marie. Abbaye Notre-Dame de Maylis. Oullins : Baulieu, 2013.

Périodiques
  • Écho religieux des Pyrénées et des Landes, Pau.

    1873 (p. 318, 669-670, 686-687, 696, 734
  • ALAIN Père. "Esquisse historique sur l'église de Maylis". Bulletin de la Société de Borda, 1981, 1er trimestre.

    p. 191-195

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe