Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne école de garçons

Dossier IA33007363 inclus dans Hameau de Leyssac réalisé en 2013

Fiche

Précision dénomination école de garçons
Dénominations école
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Hydrographies Gironde la
Adresse Commune : Saint-Estèphe
Lieu-dit : Leyssac
Adresse : rue du Médoc , R.D. 2
Cadastre : 2015 OD 1509

En 1882, les écoles installées dans le bourg de Saint-Estèphe s'avèrent insuffisantes. L'inspecteur d'Académie préconise de construire une école de garçons au hameau de Leyssac. De longues discussions s'engagent et plusieurs projets se succèdent.

En 1884, la municipalité recherche un emplacement propice à l'établissement de l'école : un emplacement en face de "la maison Mèges" jugé finalement trop dangereux ; la maison de la veuve Profilé, au nord du hameau, pour laquelle l'architecte Edouard Bonnore dresse des plans d'appropriation en 1891. Mais le projet n'aboutit pas.

L'emplacement d'une école de garçons est encore discuté en 1892 : on envisage désormais de construire l'école près de la gare de Blanquet. En attendant la construction d'une nouvelle école, il est proposé en 1893 d'installer provisoirement l'école dans une maison appartenant à M. Tallé, mais les travaux d'appropriation apparaissent trop coûteux. En 1894, le maire de la commune, M. Grazilhon, se prononce pour réunir toutes les écoles de la commune sur un site unique et central. Il propose ainsi l'acquisition du domaine de Carcasset qui est à cette époque à vendre.

En 1896, les augmentations et diminutions du cadastre indiquent que plusieurs parcelles de vigne à l'entrée du hameau, au sud-est, sont affectées à la construction de l'école. Les travaux sont finalement confiés à Edouard Bonnore et à l'entrepreneur Justin Taurelle ; ils sont achevés en 1897.

En 1902, l'architecte Godet aménage une grille pour fermer la cour de l'école et construit une buanderie.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Bonnore Jean-Édouard,
Jean-Édouard Bonnore (19/10/1820 - )

FERET Edouard, Statistique générale de la Gironde, Personnalités et notables girondins. De l’Antiquité à la fin du XIXe siècle, Bordeaux, 1889, p. 82 :

"BONNORE (Jean-Edouard)

Architecte, né à Lesparre (Gir.) le 19 octobre 1820. Élève de Jules Bouchet à Paris, sous le patronage de Visconti, archit. Fixé à Lesparre en 1852, architecte de l’arrondissement et de la ville de Lesparre, du lazaret de Trompeloup ; a été membre correspondant de la commission des monuments historiques de la Gironde. A fait édifier ou restaurer dans les arrondissements de Lesparre, de Blaye et de Libourne 24 églises dont 18 neuves ; ce sont celles de Lesparre, Carcans, Vendays, St-Vivien (les nefs, l’abside et le clocher, monument historique de 1re classe, vient d’être reconstruite, sous la direction de M. Bonnore, aux frais de l’Etat) ; Verdon, Talais, Grayan, Naujac, Ordonnac, Potensac, St-Girons, Pugnac, Saugon, Donnezac, St-Androny, St-Caprais, Néac, St-Christoly-de-Médoc (façade principale, monument historique). Nous pourrions énumérer plus de vingt mairies, écoles ou presbytères et un grand nombre de maisons bourgeoises ou châteaux parmi lesquels nous citerons : le château de Sipian, à Valeyrac (V. son dessin, tome II, p. 511) ; château du Port, à M. Eycart de Morin, à St-Vivien ; château de P. Bert, à Talais ; château Troussas, à M. Ph. Brannens, à Valeyrac. Citons encore le portail du cimetière de St-Estèphe et les plans d’un nouveau lazaret projeté à Padarnac, etc. Auteur de : Quatre vues pittoresques de la vieille église de Soulac, avec notice descriptive et hist., Bx, s. d., in-f°, 2pp. de texte et 4 lith."


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Godet Pierre,
Pierre Godet

Architecte à Lesparre.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Taurelle Justin, entrepreneur de maçonnerie, attribution par source

Les bâtiments se situent à l'entrée du hameau de Leyssac, au sud-est. Ils se composent d'un corps de logis à étage carré avec façade-pignon et d'une salle de classe en rez-de-chaussée qui lui est accolée.

La façade pignon est organisée selon trois travées d'ouvertures. La porte, non centrée, est surmontée d'un fronton triangulaire à base interrompue. Les plates-bandes des ouvertures du rez-de-chaussée comme les appuis de fenêtres du premier étage forment bandeaux continus régnant sur la façade. Les allèges des fenêtres du premier étage sont ornées de tables décoratives. Le pignon est souligné par un fronton mouluré à base interrompue avec table décorative en son centre. Les angles de la façade sont soulignés par des bossages plats.

La salle de classe est, quant à elle, percée de larges baies à traverse et meneau.

Murs calcaire enduit
Toit tuile creuse mécanique
Étages 1 étage carré, en rez-de-chaussée
Couvrements
Couvertures toit à longs pans
Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • Documentation complémentaire

    AM Saint-Estèphe, Registre des délibérations du conseil municipal, 1862 à 1898, Question des écoles, 1882/09/10.

    L'école publique des garçons de chef-lieu de la commune ne comprend qu'une salle de classe, dont la surface est de 70m2; elle n'a même pas la hauteur réglementaire ; cette salle reçoit plus de 100 élèves ; l'école libre subventionnée de filles du chef lieu est installée dans un bâtiment tout à fait impropre à cette destination et qui n'appartient pas à la commune. L'inspecteur d'académie préconise de bâtir une école de garçons au hameau de Leyssac. Ce hameau important serait ainsi pourvu de deux écoles spéciales et d'une salle d'asile qui seraient à la portée des enfants habitant les hameaux limitrophes de la commune. Quant à l'école de garçons du chef-lieu elle suffirait au nombre d'enfants qui lui resterait et ne demanderait aucune modification (...) ; acheter l'immeuble dans lequel est installée au chef-lieu l'école libre subventionnée des filles et reconstruire l'école qui deviendra convenable ; cet immeuble appartient au bureau de bienfaisance.

    AM Saint-Estèphe, Registre des délibérations du conseil municipal, 1862 à 1898, Décision de construire une école de garçons à Leyssac pour desservir les villages environnants et l'école de filles située dans le même lieu sera maintenue ainsi que celles des filles et des garçons établies dans le bourg de St Estèphe, 1883/09/16.

    AM Saint-Estèphe, Registre des délibérations du conseil municipal, 1862 à 1898, Question du choix de l'architecte : M. Bonnore ou M. Courregeolle, architecte à St Estèphe, 1883/11/04.

    AM Saint-Estèphe, Registre des délibérations du conseil municipal, 1862 à 1898, Choix de l'emplacement de l'école de Leyssac : en face de la maison Mèges à l'angle des 4 routes confrontant au nord la route qui va à Leyssac et au levant celle qui va à la gare, 1884/02/17.

    AM Saint-Estèphe, Registre des délibérations du conseil municipal, 1862 à 1898, Choix des plans de l'architecte Bonnore, 1884/03/30.

    AD Gironde, 2 O 3118, Procès-verbal d'expertise de diverses parcelles de terrain situées au lieu-dit L'Enclos près le village de Leyssac destinées à former l'emplacement pour la construction d'une école de garçons, 16 août 1884.

    Parcelles de terrain cultivées en vigne par plusieurs propriétaires, que la commune souhaite acquérir pour l'établissement de l'école communale de garçons.

    AD Gironde, 2 O 3118, Bon à payer à Edouard Bonnore architecte à Lesparre pour les plans, devis et cahier des charges relatifs à la construction d'une maison d'école pour garçons à Leyssac, 23 novembre 1890.

    AD Gironde, 2 O 3118, Cahier des charges pour les travaux d'installation d'une école de garçons sur l'emplacement de la veuve Profilé à Leyssac, par Edouard Bonnore, 28 août 1891.

    AM Saint-Estèphe, Registre des délibérations du conseil municipal, 1862 à 1898, Recherche d'un emplacement, 1892/11/27.

    Emplacement entre Leyssac (à 700 m du centre) et Blanquet (550m).

    AD Gironde, 2 O 3118, Copie de la protestation adressée […] et au conseil municipal de la commune de St Estèphe contre le choix de l'emplacement destiné à l'école de garçons par les habitants du sud de cette commune : à Blanquet près de la gare, 6 janvier 1893.

    Emplacement dangereux et malsain pour les enfants.

    AD Gironde, 2 O 3118, Extrait du registre des délibérations du conseil municipal, 10 décembre 1893.

    Choix d'un local provisoire pour l'école de garçons à Leyssac : maison appartenant à M. Tallé, située vis-à-vis l'angle formé par les chais de M. Clauzet ; E. Bonnore dresse les plans pour appropriation de l'immeuble mais dépense jugée trop élevée pour une installation provisoire ; 2e devis ; mais conseil municipal refuse cet emplacement jugé trop dangereux ; préfère projet d'une école définitive.

    AD Gironde, 2 O 3118, Lettre du maire de St Estèphe, Grazilhon, au préfet, 29 janvier 1894.

    Question de l'école de garçons de Leyssac débattue depuis 1881 ; favorable à une école unique à un point central de la commune : proposition de la propriété de Carcasset qui est à vendre ; composée de 2 ha de terrain, de vastes bâtiments, d'une grande maison d'habitation, de beaux jardins et d'une garenne. La maison d'habitation est bien suffisante pour loger le chef instituteur, même avec une nombreuse famille et ses deux ou trois adjoints ; elle est saine ; elle est élevée à 2m30 du sol et possède un superbe chai sur toute la longueur sous les appartements. Un grand bâtiment servant de cuvier aujourd'hui, ayant façade au midi offre de vestes classes faciles à faire et sans dépenses beaucoup d'argent. En face de ce bâtiment se trouvent de grands jardins et au nord une très belle cour bien ombragée par de beaux arbres. Au nord de cette cour, il y a encore beaucoup de bâtiments qu'on peut utiliser soit pour l'école soit en location s'ils sont en excédents et ensuite la garenne. Le tout forme un très joli domaine sur lequel on trouve encore une tourelle, surmontant un puits inépuisable et le bourg de St Estèphe manque toujours d'eau. Précision que l'école de filles est actuellement louée : nouvelle construction qui serait nécessaire.

    AM Saint-Estèphe, Registre des délibérations du conseil municipal, 1862 à 1898, Ecole de Leyssac : nouveau projet, 1894/03/04.

    Nouveau local pressenti, appartenant à Bernard.

    AD Gironde, 2 O 3118, Lettre de l'inspecteur primaire de la Gironde à l'inspecteur d'académie, concernant le choix de l'emplacement de l'école de garçons à Leyssac, 22 février 1895.

    Différentes possibilités :

    Projet de Carcasset qui réunirait un seul groupe scolaire remplaçant l'ensemble des écoles de la commune ; mais emplacement trop éloigné pour les élèves ;

    Projet devant Mège : construction d'une école de garçons à 600m environ du local actuel ;

    Projet de la gare : problème d'hygiène et de salubrité ;

    Projet Profilet : local qui serait converti en maison d'école : maison située à 500m environ de la maison d'école actuelle mais largeur insuffisante.

    L'école de garçons de Leyssac fonctionne dans un local loué par la commune : ce local est insuffisant et incommode ; préférence pour le projet Mège.

    AD Gironde, 2 O 3118, Mandat de paiement pour construction de l'école de garçons de Leyssac, 24 février 1897.

    Justin Taurelle, entrepreneur ; Edouard Bonnore, architecte.

    AM Saint-Estèphe, Registre des délibérations du conseil municipal, 1862 à 1898, Réception des travaux de construction de l'école de garçons de Leyssac, 1897/09/04.

    Nomination d'une commission pour la réception définitive des travaux.

    AD Gironde, 2 O 3118, Procès-verbal de réception définitive des travaux de construction de la maison d'école de garçons de Leyssac, 13 septembre 1897.

    Justin Taurelle, entrepreneur ; Edouard Bonnore, architecte.

    AM Saint-Estèphe, Registre des délibérations du conseil municipal, 1862 à 1898, Clôture de la cour et du jardin de l'école de garçons de Leyssac, 1897/11/21.

    Projet de remplacer la clôture en bois par un mur en pierre.

    AM Saint-Estèphe, Registre des délibérations du conseil municipal, 1862 à 1898, Procès verbal de réception des travaux de construction de l'école de garçons de Leyssac, 1897/11/21.

    AM Saint-Estèphe, Registre des délibérations du conseil municipal, 1899 à 1922, rappel concernant l'école de garçons de Leyssac, 1890 [DATE A VÉRIFIER].

    PV d'adjudication des travaux de construction le 12 mai 1896 et PV de réception 19? Septembre 1897 ; reste dû à l'entrepreneur Taurelle : 745 frcs 31c.

    AM Saint-Estèphe, Registre des délibérations du conseil municipal, 1899 à 1922, Plans et devis pour la clôture de la cour et construction d'un préau à l'école de garçons du bourg.

    Plans et devis de M. Godet, architecte à Lesparre ; plans et devis également pour la grille de la cour de l'école de garçons de Leyssac et la construction d'une buanderie.

    AD Gironde, 2 O 3117. Lettre à l'inspecteur d'académie concernant la réception définitive des travaux d'amélioration à l'école de garçons de Leyssac, 16 mars 1902.

    Une buanderie, un chai, un hangar, le tout contigu et formant une seule construction ; une grille en fer a été placée sur le mur de clôture longeant la façade principale de l'école.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Dossiers d'administration communale, Saint-Estèphe, Édifices publics, monuments, écoles, 1874-1907.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3117
  • Saint-Estèphe, Édifices publics, monuments, écoles, 1896-1936.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3118
  • Registre des délibérations du conseil municipal, 1862 à 1898.

    Archives municipales, Saint-Estèphe
  • Registre des délibérations du conseil municipal, 1899 à 1922.

    Archives municipales, Saint-Estèphe
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire