Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien presbytère de Dignac

Dossier IA33004292 inclus dans Ancien village de Dignac réalisé en 2012

Fiche

Dénominations presbytère
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Lesparre
Adresse Commune : Jau-Dignac-et-Loirac
Lieu-dit : Dignac
Adresse : chemin de Dignac
Cadastre : 1833 B1 181 ; 2013 B 198

Une cure est mentionnée à Dignac dans les visites paroissiales : consistant en une chambre située entre un chai et un jardin, elle est décrite en mauvais état. Les biens dépendant de la cure (terres, vignes, palu, maisons, granges, parcs à boeufs, bois...) sont vendus comme biens nationaux à partir du 13 septembre 1791. Le presbytère est vendu le 13 messidor an IV (1er juillet 1796) à Arnaud Bernard, cultivateur à Saint-Trélody.

Alors que l'église du Centre est en cours de construction, les habitants de Dignac s'opposent en 1842 à la destruction prévue de leur église. L'émotion et l'hostilité qui en résultent entraînent l'arrêt des travaux de la nouvelle église ; le culte est rétabli dans l'église de Dignac pour apaiser les tensions locales. Le ministre de la Justice et des Cultes ratifie l’érection de Dignac en succursale, le 18 avril 1842.

En 1846, les habitants de Dignac se cotisent pour la construction d'un presbytère, bâti par le maçon Pierre Rula et sous la responsabilité de l'entrepreneur Hosteing.

La nouvelle église du centre est achevée entre 1844 et 1846. Par décret du 25 mars 1850, elle est érigée en succursale ; par décret du 22 septembre 1850, Jau et Dignac sont désignées chapelles de secours. Les églises de Jau et de Dignac sont supprimées par décret du 21 juin 1851.

Vers 1852-1853, la cure devenue inutile est démolie ; la vente d'une partie de ses matériaux sert à la construction des nouveaux presbytère, mairie et cimetière au Centre.

En 1925, le conseil municipal met en vente le terrain sur lequel étaient bâties les dépendances du presbytère, situé sur la parcelle 182 de la section B du plan cadastral de 1833.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , (détruit)
Dates 1846, daté par source
Auteur(s) Auteur : Rula Pierre, maçon, attribution par source
Auteur : Hosteing, entrepreneur, attribution par source

Aucune trace du presbytère n'est conservée. Selon le cahier des charges établi en 1853 pour la vente des matériaux, le bâtiment, de style simple, était construit en pierre de taille.

Murs calcaire pierre de taille
États conservations détruit

Annexes

  • Documentation complémentaire

    AD Gironde 2 O 1966. Presbytère. Démolition du presbytère de Dignac, 1853.

    Presbytère de Dignac : pierre de taille, jambages des portes et des fenêtres, entablement, cordons, chaînes. "Simplicité du style et distribution paru convenables". La cure "sera démolie et reconstruite auprès de l’église Centrale".

Références documentaires

Documents d'archives
  • Construction du presbytère de Dignac, 1846.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 1966
  • Démolition du presbytère de Dignac, 1853.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 1966
  • Vente et adjudication des jardins de l'ancien presbytère (parcelle B182), 11 janvier 1925.

    Archives municipales, Jau-Dignac-et-Loirac : Registre de délibérations du conseil municipal (non coté)
Bibliographie
  • BENZEAU Marion, CAUDRILLET J. Documents relatifs à la vente des Biens Nationaux. Bordeaux : impr. Cadoret, 1911-1912, tome 1 et 2 (collection des documents inédits sur l'Histoire).

  • MONGUILLON Chantal. L'île aux trois clochers Jau-Dignac-Loirac. Pauillac : Société archéologique et historique du Médoc, 2018 (Hors-série de la revue Les cahiers méduliens).

    p. 22
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Riberolle Jennifer