Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien presbytère, aujourd'hui commerce

Dossier IA33004249 inclus dans Village de Jau-Dignac-et-Loirac, dit Le Centre réalisé en 2012

Fiche

Destinations magasin de commerce
Dénominations presbytère
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Saint-Vivien-de-Médoc
Adresse Commune : Jau-Dignac-et-Loirac
Lieu-dit : le Centre
Adresse : 5, 7 et 9 rue du Presbytère
Cadastre : 2013 B5 934

Lors de la démolition de l'ancien presbytère de Dignac vers 1853, une partie des matériaux est conservée pour être remployée à la construction d'un nouveau presbytère et d'une mairie prévus au Centre. Ce dernier est bâti entre 1854 et 1856 sur les plans de l'architecte Édouard Bonnore et sous la responsabilité de l'entrepreneur Templié établi à Queyrac.

Le curé Ligier est le dernier occupant du presbytère du Centre, qu’il quitte en 1956. Dans les années 1970, la commune, propriétaire du bâtiment, aménage les locaux vacants du presbytère pour en faire des gîtes saisonniers puis des logements sociaux.

Le bâtiment abrite aujourd'hui un commerce de proximité "Vival".

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1854, daté par source
Auteur(s) Auteur : Bonnore Jean-Édouard,
Jean-Édouard Bonnore (19/10/1820 - )

FERET Edouard, Statistique générale de la Gironde, Personnalités et notables girondins. De l’Antiquité à la fin du XIXe siècle, Bordeaux, 1889, p. 82 :

"BONNORE (Jean-Edouard)

Architecte, né à Lesparre (Gir.) le 19 octobre 1820. Élève de Jules Bouchet à Paris, sous le patronage de Visconti, archit. Fixé à Lesparre en 1852, architecte de l’arrondissement et de la ville de Lesparre, du lazaret de Trompeloup ; a été membre correspondant de la commission des monuments historiques de la Gironde. A fait édifier ou restaurer dans les arrondissements de Lesparre, de Blaye et de Libourne 24 églises dont 18 neuves ; ce sont celles de Lesparre, Carcans, Vendays, St-Vivien (les nefs, l’abside et le clocher, monument historique de 1re classe, vient d’être reconstruite, sous la direction de M. Bonnore, aux frais de l’Etat) ; Verdon, Talais, Grayan, Naujac, Ordonnac, Potensac, St-Girons, Pugnac, Saugon, Donnezac, St-Androny, St-Caprais, Néac, St-Christoly-de-Médoc (façade principale, monument historique). Nous pourrions énumérer plus de vingt mairies, écoles ou presbytères et un grand nombre de maisons bourgeoises ou châteaux parmi lesquels nous citerons : le château de Sipian, à Valeyrac (V. son dessin, tome II, p. 511) ; château du Port, à M. Eycart de Morin, à St-Vivien ; château de P. Bert, à Talais ; château Troussas, à M. Ph. Brannens, à Valeyrac. Citons encore le portail du cimetière de St-Estèphe et les plans d’un nouveau lazaret projeté à Padarnac, etc. Auteur de : Quatre vues pittoresques de la vieille église de Soulac, avec notice descriptive et hist., Bx, s. d., in-f°, 2pp. de texte et 4 lith."


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Templié, entrepreneur, attribution par source

Le bâtiment en rez-de-chaussée est situé face au chevet de l'église. Il est bâti en pierre de taille et couvert d'un toit à à croupes.

La façade principale, au sud-ouest, est percée de neuf ouvertures ; la travée centrale, en ressaut, est encadrée de jambes à bossage et sommée d'un fronton triangulaire orné de modillons. Une corniche denticulée règne sur l'ensemble des façades.

Murs calcaire pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans croupe
toit à deux pans noue
Techniques sculpture
Représentations fronton, denticule

Annexes

  • Documentation complémentaire

    AD Gironde. 157 T 2-B. Commission des monuments historiques et bâtiments civils. Bâtiments municipaux, presbytères et monuments civils (1839-1911).

    AD Gironde, 2 O 1966. Presbytère. Travaux, 25 mai 1913.

    "Au presbytère, la charpente, dont plusieurs parties sont vermoulues et dont l’ensemble est formé de poutres et de solives superposées et non liées, est à la merci d’un coup de vent (…)".

    AD Gironde, 2 O 1966. Presbytère. Bail à ferme du presbytère, 21 avril 1933.

    "(…) une maison élevée d’un rez-de-chaussée avec grenier ayant depuis sa construction servi de presbytère sis au lieu du Centre, en cette commune, comprenant : un vestibule, quatre chambres, une salle à manger, un corridor, une cuisine avec souillarde, une chambre de bonne, un petit réduit, un chai à vin, une écurie, un hangar à bois, un jardin, le tout parfaitement limité dans son ensemble et confrontant : de l’Est et du Sud à des chemins vicinaux, (…) et du Nord à un passage conduisant à une petite construction servant de remise au corbillard, tel d’ailleurs que l’immeuble se poursuit et comporte sans aucune exception ni réserve".

Références documentaires

Documents d'archives
  • Acquisition d'un terrain pour le presbytère et la mairie, 1855.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 1966
  • Construction d'un presbytère à Saint-Paulin. Procès verbal de réception définitive des travaux, par l'entrepreneur Tempiié, 7 août 1856.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 1966
  • Clôture du jardin de la cure, 1898.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 1966
  • Travaux à la charpente, 1901.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 1966
  • Presbytère. Travaux, 1913.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 1966
Bibliographie
  • MONGUILLON Chantal. L'île aux trois clochers Jau-Dignac-Loirac. Pauillac : Société archéologique et historique du Médoc, 2018 (Hors-série de la revue Les cahiers méduliens).

    p. 39
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Riberolle Jennifer