Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien domaine dit château Fine Rose

Dossier IA33005511 inclus dans Îlot réalisé en 2014

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées chai, cuvage, mur de clôture
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire
Adresse Commune : Macau
Lieu-dit : Adresse : 32 rue Camille Godard
Cadastre : 2012 AI 422
Précisions


Les parties anciennes du château FIne Rose pourraient être antérieures au 18e siècle. Sur la carte de la pente des eaux de 1791, le lieu est précisé comme "Cuvier du sieur curé". En plus du chai-cuvier abbatial à côté de l'église, il faut donc en conclure que l'église possédait son propre lieu de vinification en ville. Le chai construit en soubassement était alors ouvert par quatre grandes arcades et soutenu, côté jardin, par deux contreforts massifs. La portée de la voûte est assez considérable (8 m), la longueur totale du chai également (20 m). Au-dessus, les baies de décharge et les maçonneries de petit moellon peuvent dater de cette époque ou du début du 19e siècle.

Durant cette période, des modifications sont apportées : condamnation des arcades, percement d'une nouvelle porte et aération par des fentes verticales. En 1870, le logis est construit par Jean-Baptiste Dejean, d'après le registre des augmentations/diminutions. Pour gagner de la place, la porte d'entrée est rejetée à l'ouest, prenant sur une partie du cuvier où le couloir distributif est aménagé. L'intérieur est soigné (différents marbres pour les cheminées des pièces, carreaux, lambris et peintures dans les parties réceptives), conforme aux standings de l'époque (les combles sont cloisonnés pour les domestiques). Avant la fin du 19e siècle, la propriété passe aux mains de la famille de viticulteurs Hosteins.

D'après une carte postale du début du 20e siècle, le lieu possède sa propre tonnellerie dont un hangar subsiste. Ce dernier est transformé en garage au cours du siècle dernier.

En 1922, une illustration est publiée dans l'ouvrage de Cocks et Féret.

Depuis l'après-guerre et la crise viticole, l'édifice ne fait plus de vin.

Période(s) Secondaire : 2e moitié 18e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1870, daté par source

L'ensemble se compose d'un corps de logis et d'une partie basse, destinée à l'origine à la vinification.

Le logis comprend 4 travées ordonnancées. Les fenêtres du rez-de-chaussée sont liées entre elles par un bandeau continu encadrant chaque chambranle. Les trumeaux sont occupés par des tables décoratifs. À l'étage, les deux portes-fenêtres centrales ont un balcon commun, avec garde-corps en fonte ouvragé. Les encadrements des baies et les tables décoratives sont traités comme au rez-de-chaussée. Une frise est ornée de disques et de canaux horizontaux et verticaux ; elle est surmontée d'une corniche moulurée. L'unique lucarne à fronton cintré et volutes est encadrée par deux souches de cheminées avec les ancres des tirants apparentes. L'ouvrage en fonte du vantail de la porte d'entrée comporte les lettres 'FR' entrelacées, pour Fine Rose.

La façade postérieure, sans décor pour les ouvertures, est dotée de deux lucarnes éclairant l'étage de comble.

Le bâtiment bas, accolé à l'ouest, correspond aux anciens chais/cuviers : le pignon, rue du Petit Castéra, montre l'asymétrie des pentes du toit. Quatre ouvertures sont percées en façade : deux portes, l'une étant une ancienne baie de décharge et l'autre surmontée d'un fronton triangulaire ayant été aménagée sur cette ancienne dépendance ; deux fenêtres, dont une ancienne baie de décharge.

Un mur de clôture vient délimiter une partie du jardin rejeté à l'arrière.

Murs calcaire pierre de taille enduit
moellon
Toit ardoise, tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Couvrements
Couvertures toit brisé en pavillon
toit à longs pans pignon découvert
Typologies AC3
Techniques sculpture
Représentations cercle, volute
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Matrices cadastrales : Augmentations et diminutions, 1853-1890.

    Archives départementales de la Gironde : 3P
Documents figurés
  • Plan du bourg de Macau et de la pente des eaux par Pierre Fréchaud, 1790.

    Archives départementales de la Gironde : 2 Fi 1030
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1922 (9e édition).

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian