Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien domaine de Cap de Ramon, aujourd'hui ferme

Dossier IA33007934 réalisé en 2015

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations Cap de Ramon
Destinations ferme
Parties constituantes non étudiées étable à vaches, chai, cuvage
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire
Adresse Commune : Ludon-Médoc
Lieu-dit : Le Cap de Ramon
Adresse :
Cadastre : 1843 B3 491 , 492 ; 2013 B 447
Précisions


Le domaine de Cap de Ramon est représenté comme une ferme sur la carte de Belleyme, vers 1770. Des parties anciennes, comme l'ancien chai-cuvier à l'arrière de la demeure, pourraient remonter à cette période (linteaux en arc segmentaire, charpente équarrie à fortes sections).

En 1843, le plan cadastral indique une construction quadrangulaire avec muret de clôture, puits et jardin. La vigne est minoritaire par rapport aux zones de pacage et aux terres labourables alentours.

En 1887, Lucien Lafonta, propriétaire sur l'Île Nouvelle, démolit et fait reconstruire en partie le logis (le tout taxé 80 francs). Le logis est construit sur le modèle d'une maison de campagne du début du 17e siècle avec de larges baies à encadrement à bossage harpé un-sur-deux.

Le domaine produit du vin de palus, 25 tonneaux en 1876, puis résiste au phylloxera dans les années 1880.

Il est progressivement abandonné au cours de la seconde moitié du 20e siècle et sert désormais d'étable à vaches.

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle

Les bâtiments sont situés dans les palus de Ludon, à une centaine de mètres de la Maqueline et du fleuve. Un chemin d'accès y mène depuis le chemin de Labarde.

Cap de Ramon est constitué d'une maison d'habitation avec ses dépendances : un ancien chai-cuvier attenant et une étable à distance.

La façade principale (sud) est percée de 5 travées ; chaque ouverture possède un encadrement à bossage harpé à réglet et cavet inversé. Les façades latérales comptent deux travées chacune. A l'est, une extension ruinée conserve une cheminée. Les murs sont en moellon enduit.

À l'arrière, trois bâtiments sont identifiables :

- un premier vaisseau parallèle au logis, dont plusieurs ouvertures sont en arc segmentaire ; la charpente à panne est en bois équarri à l'outil, le tout de forte section ;

- un deuxième vaisseau de même dimension double le premier au nord, en grande partie ruiné ;

- un bâtiment en retour d'équerre, ancien cuvier, présente deux baies de décharge et une porte côté ouest.

À l'écart au nord, l'étable à vaches est en moellon enduit ; l'ensemble des portes a été modifié.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour
Typologies IC3
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des augmentations/diminutions de Ludon (1851-1891)

    Archives départementales de la Gironde : Non coté
  • Plan cadastral napoléonien de Ludon levé en 1843.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 256
Documents figurés
  • Carte de Belleyme, planche n°20, levée entre 1762-1778.

Bibliographie
  • MALVEZIN Théophile. Le Médoc et ses vins, guide vinicole et pittoresque de Bordeaux à Soulac. Bordeaux : Féret, 1876.

    p. 77
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian