Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien débarcadère

Dossier IA33007797 inclus dans Île de Macau réalisé en 2014

Fiche

Á rapprocher de

Parties constituantes non étudiées digue
Dénominations embarcadère
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire
Adresse Commune : Macau
Lieu-dit : le Marchand
Adresse : 97-107 chemin du Bord de l'Eau
Cadastre : 1843 A3 501-506b ; 2013 A 480
Précisions


Le débarcadère n'est pas visible sur le plan cadastral de 1843. Il est indiqué que la digue est neuve, avec un trait harmonisé.

L'arrêté du 27 février 1858 entérine la construction et la gestion d'un embarcadère par les frères Jean et Louis Attié et André Camus, ingénieur local chargé des travaux.

La gestion induit la perception de droits de douane sur le poids de chaque passager et ses bagages : au-delà de 100 kg, 0,10 centimes.

Le débarcadère, loué selon les clauses d'un bail de 10 ans renouvelable, semble en fonction jusqu'au début du 20e siècle comme le montrent les cartes postales. La construction de la digue fermant le bras de Macau à cette époque condamne le débarcadère : sur une vue aérienne de 1937 (IGN-Géoportail), il paraît détruit.

Subsistent les boules surmontant des plots en ciment reliés entre eux par des barres en métal, visibles sur les cartes postales anciennes. Les plots ont été englobés dans un muret en béton au bord de la route.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1858, daté par source
Auteur(s) Auteur : Camus André, auteur commanditaire, attribution par travaux historiques

Le débarcadère, détruit, était situé au lieu-dit le Marchand.

La description fournie par le cahier des charges et les cartes postales en restituent l'aspect. Il était composé d'un tablier mobile accroché aux chaînes de sécurité, de garde-corps non ajourés, etc...

Des cabanes de douane, une butée et une passerelle reposant sur trois piliers jumeaux reliés entre eux par des croisillons faisaient également partie des équipements. Un grand treuil permettait le déchargement des marchandises.

Seules les boules des plots de sécurité de la digue sont visibles dans le muret en béton qui les englobe aujourd'hui.

États conservations détruit
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registres de délibérations de Macau, 1790-1940

    Cahier n°8 Archives communales, Macau
Bibliographie
  • BLANC France. Macau autrefois. Paris : éditions Persée, 2013.

    p. 124-126
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian