Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien château La Roque ou Roque de By, puis Tour de By, aujourd'hui dépendances du Château La Tour de By

Dossier IA33007550 réalisé en 2013

Fiche

Appellations La Roque de By, Tour de By
Parties constituantes non étudiées resserre, puits, chapelle, cour, portail, hangar agricole, chai, cuvage
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Adresse Commune : Bégadan
Lieu-dit : Tour de By
Cadastre : 1831 A1 5, 7, 9, 10 à 12, 18, 19 ; 2012 A1 116, 118, 119, 1425

L’ensemble des cartes du 18e siècle signalent des constructions à l’emplacement du domaine. Le toponyme a évolué tout au long du 18e siècle : en 1708, Claude Masse indique Roc de Bey, Desmarais, en 1759, Roque de vie et Pierre de Belleyme, entre 1763-1764, la Roque. La Roque de By appartient à la fin du 18e siècle à Pantaléon Delignac (1755-1812), par ailleurs homme d'affaires de Jean-Charles Daugeard, président à mortier au Parlement de Bordeaux. Il fait reconstruire sa demeure vers 1789 et édifier un chai et un cuvier.

L’organisation sur cour et une partie des bâtiments édifiés sous l’Ancien Régime sont conservées même si des remaniements ont été apportés au cours du 19e siècle, notamment en 1817 comme le suggère la date inscrite sur le linteau de la porte du pavillon central. A cette époque, Arnaud Delignac (1790-1871), fils de Pantaléon, est propriétaire des lieux.

Il transforme par ailleurs en 1825 l'ancien moulin à vent en tour d’agrément. Il est probable que les deux parcelles de jardins et l’allée menant à la tour, situées au nord-est des bâtiments, soient aménagées à ce moment là. Une chapelle est aménagée dans l’aile nord-est en 1845, d’après la date inscrite sur une de ses baies.

Le domaine viticole passe entre les mains d'Alfred Rubichon, lorsqu’il épouse en mai 1865 Jeanne Delignac, petite-fille d’Arnaud Delignac. En 1876, une nouvelle demeure est construite au nord, sur les plans de l’architecte Ernest Minvielle, les anciens bâtiments étant alors convertis en dépendances agricoles et viticoles du domaine.

En 1907, le cuvier est profondément remanié avec l’aménagement d’une large baie de décharge à l’étage, l’installation de rails sur le plancher pour permettre la manœuvre de la maie, du pressoir et ainsi distribuer la vendange par le haut des cuves.

Entre la fin du 20e siècle et le début du 21e, la serre qui existait encore en 1974 est démolie et des hangars à machines sont construits.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle
Secondaire : 1ère moitié 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Secondaire : limite 20e siècle 21e siècle
Dates 1817, porte la date
1845, porte la date
1907, porte la date

Le domaine est situé au nord-est de la commune, au pied d’une croupe dominant le fleuve. Les entrées du domaine et les limites de propriété sont marquées par des piliers avec un couronnement conique.

Les bâtiments sont construits autour d’une cour fermée par une grille et un portail.

L’aile sud-ouest correspond à l’ancien logis à étage, doté d'un pavillon et d'une tourelle d'angle circulaire à la jonction avec l'aile ouest, en fond de cour.

Celle-ci se compose de plusieurs bâtiments présentant des combles à surcroît, à usage agricole et viticole. Le premier abrite au rez-de-chaussée l’accueil du public, une boutique ainsi que le chai à barriques. Une tour carrée, équipée d'une horloge et couronnée d'une cloche, est accessible par une porte cintrée datée 1817. Puis vient le cuvier à étage, accessible par un escalier appuyé sur la tour carrée. D'anciennes baies de décharge sont percées au rez-de-chaussée tandis qu'une vaste porte haute donne accès au niveau de plancher et aux cuves. Le linteau en bois porte l'inscription peinte CUVIER ; au-dessus, une pierre porte l'inscription : TOUR DE BY / 1907. Un troisième bâtiment, en retrait, abrite un second cuvier à étage, accessible par un escalier droit.

L’aile nord-est abritait sans doute des espaces agricoles (étable, grange, écuries) : elle est marquée en son centre d'un pavillon formant porche qui donne accès à une chapelle dont une des baies porte la date de 1845. Un pavillon à étage complète à l'est cette aile.

Au nord-ouest de la cour, d'autres dépendances agricoles, comme une ancienne étable et un hangar à machines, complètent l'ensemble.

Murs calcaire pierre de taille enduit
Toit tuile creuse, tuile plate
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans croupe
toit en pavillon
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
Typologies cuvier médocain
Techniques sculpture
Représentations croix latine
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Archives privées

    Document communiqué par Hector Mossant (Saint-Sauveur)

    Accord entre sieur Pantaléon Delignac, agent d’affaires de M. le président Daugeard, habitant en son château de Laujac, paroisse de Bégadan, et Jacques Delisle, brassier, habitant du lieu de la Roque de By, mari de Jeanne Cassoutet, 13 septembre 1789.

    Il existe un mur mitoyen, entre le parc ou fournière ci-devant cuvier de la femme dudit sieur Delisle, situé audit de la Roque de By, et l’emplacement de l’ancienne maison dudit sieur Delignac qu’il a faite démolir depuis peu, pour en faire construire une autre dans le sans contraire, au couchant de laquelle il y a environ 17 pieds d’emplacement sur lequel ledit sieur Delignac se propose d’y faire construire un chai ou cuvier, ce qui nécessitera un mur nouveau, à la continuation et à l’alignement de celui sus mentionné, durant toute la longueur de la maison dudit sieur Delignac et même jusqu’au bout de leurs possessions s’il le trouve à propos, et comme par ce moyen, le dit Delisle se trouvera fournir la moitié du terrain qui formera le fondement dudit mur et se trouvant ledit sieur Delisle actuellement dans l’impossibilité de pouvoir contribuer à la construction du mur dont s’agit, ledit sieur Delignac voulant le favoriser à cet égard, il promet et s’oblige de faire construire quand il lui plaira ledit mur de telle hauteur qu’il jugera à propos, à ses entiers frais et dépens, laquelle susdite bâtisse aura l’égout de ses eaux du côté des possessions dudit sieur Delisle, sur lequel susdit mur, qui demeurera néanmoins mitoyen, ledit sieur Delisle ou les siens pourront y appuyer d’autres bâtisses, si bon leur semble, sans être tenu de faire aucun remboursement au dit sieur Delignac, pour raison de la construction du susdit mur, bien entendu qu’il ne pourra pas nuire en façon quelconque à l’écoulement des eaux de la bâtisse dudit sieur Delignac, ni lui causer aucun préjudice, par quelques filtrations que ce puisse être ; est néanmoins convenu que les réparations [?] à faire au susdit mur seront supportées par moitié, le tout ayant été ainsi réglé stipulé et accepté par les dites parties (…).

    Notaire : Lambert

  • Documentation complémentaire

    Jacques Gardelles. Dictionnaire des châteaux de France). Paris : Berger-Levrault, 1981, p.68 :

    "A l'est de la cour se trouve une belle serre d'inspiration également néoclassique : des piliers réunis par des verrières soutiennent une toiture à deux pans ; le fronton pignon en façade, évidé par la présence d'un arc en plein-cintre qui repose sur deux piliers, confère à cet édicule un aspect de fabrique palladienne".

Références documentaires

Documents d'archives
  • Déclaration de fiançailles entre Pantaléon Delignac et Jeanne Figerou, 26 avril 1786.

    Archives départementales de la Gironde : 4 E 3006
  • Acte de naissance d'Arnaud Delignac, 26 décembre 1790.

    Archives départementales de la Gironde : 4 E1755
  • Acte de décès de Pantaléon Delignac, 4 décembre 1812.

    Archives départementales de la Gironde : 4 E 4887
  • Registre des actes de mariage, Bordeaux, section 2 : mariage de Jeanne Delignac avec Alfred Rubichon, 15 mai 1865.

    Archives municipales, Bordeaux : 2 E 228
  • Acte de décès d'Arnaud Delignac, 22 octobre 1871.

    Archives départementales de la Gironde : 4 E 4893
  • Bégadan, matrices cadastrales et état de section, 1853-1879.

    Archives départementales de la Gironde
Documents figurés
  • Carte du 9e quarré de la généralle de Médoc. Dessin, encre, couleur, papier, par Claude Masse (géographe), 1708 [IGN, non coté].

    IGN (Institut national de l'information géographique et forestière)
  • Carte du marais de Bégadan et de Saint-Christoly dépendant des fiefs de Lesparre et de Castillon en Médoc sur le bord de la Garonne , s.n., 1702 (?).

    Archives départementales de la Gironde : 2 fi 814 bis
  • Marais de Castillon et de Bégadan, dans la juridiction de Lesparre. Papier, encre brune, par s.n., 18e siècle.

    Archives départementales de la Gironde : C 3675
  • Carte de l’embouchure de la Garonne jusqu’au bec d’Embesse. Dessin, encre et aquarelle, par Desmarais, 1759.

    Archives nationales, Paris : F 14 10059/1/
  • Carte géométrique de la Guyenne dite Carte de Belleyme, feuille n°6, levés vers 1763-1764, éch. 1/43200 env.

  • Plan cadastral napoléonien de Bégadan, 1831.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 038
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

    p. 244
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1908, enrichie de 700 vues de châteaux viticoles (8e édition).

    p. 306
  • FRANCK William. Traité sur les vins du Médoc et les autres vins rouges et blancs du département de la Gironde. Bordeaux : impr. de Laguillotière, 1824.

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Bordes Caroline