Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien Château Clerc-Milon

Dossier IA33005621 réalisé en 2012

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Précision dénomination château viticole
Appellations Clerc-Milon
Parties constituantes non étudiées chai, cuvage
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Pauillac
Adresse Commune : Pauillac
Lieu-dit :

Clerc-Milon est mentionné dans l'édition de 1868 de l'ouvrage de Cocks et Féret. Il appartient alors à Clerc, veuve Clerc et veuve Germain et produit 40 à 60 tonneaux. Dans l'édition de 1886, il est indiqué que le cru de Clerc-Milon a été divisé et que M. Lamena, notaire, en possède la plus grande partie. En 1908, le cru apparaît sous le nom Clerc-Milon-Mondon et appartient à Vialard, notaire. Il a été divisé en plusieurs parcelles, la plus importante étant celle de M. Mondon qui possède également le droit d'étampe, et dont Vialard est l'héritier. En 1929, le cru Clerc-Milon appartient à Veuve Julius Saux et ne produit que 8 tonneaux. Toutefois, l'édition de 1949 mentionne à nouveau le cru Clerc-Milon-Mondon, proposant une illustration représentant une maison à étage carré avec lucarnes qui diffère de la représentation de Clerc-Milon proposée par Alfred Danflou vers 1867. En 1970, le baron Philippe de Rothschild fait l'acquisition de Château Clerc-Milon. Nous n'avons pas réussi à identifier les bâtiments figurant dans l'ouvrage de Danflou ; ils ont peut-être été détruits lors de la construction en 2007 de nouveaux chais dans le village de Mousset.

Période(s) Principale : 19e siècle , (?) , (détruit)

Le bâtiment figurant sur la photographie d'Alfred Danflou est composé de 2 étages carrés. Sa façade de 4 travées n'est pas rectiligne. L'emplacement de ces bâtiments n'a pu être retrouvé ; ils ont certainement été détruits.

Murs calcaire
pierre de taille
moellon
Toit tuile creuse
Étages 2 étages carrés
Couvertures toit à longs pans
États conservations détruit
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire