Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Alignement de logis

Dossier IA33007796 inclus dans Île de Macau réalisé en 2014

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées logement, puits
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire
Adresse Commune : Macau
Lieu-dit : le Marchand
Adresse : 97-101 chemin du Bord de l'Eau
Cadastre : 1810 B4 955-962 ; 1843 A3 501-506b ; 2013 A 476-480
Précisions


Une grande partie ouest de l'alignement est représentée sur le plan de la palu de Macau de 1776. Sur le plan cadastral de 1810, des constructions complètent l'ensemble jusqu'à la route à l'est. Les matrices cadastrales de 1843 indiquent la présence d'un tonnelier et d'un boulanger. L'ensemble semble fonctionner comme un petit village. En 1864, comme l'indique la date portée sur le chanfrein du pignon, la maison dans le virage de la route est reconstruite. Deux autres sont reconstruites dans le prolongement en 1872 (registre des augmentations/diminutions).

Le développement du site est lié également au trafic fluvial : un débarcadère est aménagé pour le transport des marchandises qui ne passent pas par le port de Macau, plus au nord.

Au cours de la seconde moitié du 20e siècle, le lieu-dit est peu à peu abandonné, les bâtiments sont en partie en ruine.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1864, porte la date

L'alignement se situe au lieu-dit Le Marchand. Il se compose d'un ensemble de 4 logis alignés et disposés parallèlement à la route qui opère à cet endroit un virage. Les façades donnent au sud, sur une cour, qui accueille d'autres bâtiments.

Le premier logis, à l'est côté fleuve, comporte 6 travées dont une avec fenêtre murée. L'angle chanfreiné de la façade latérale orientale est agrémenté d'une console sculptée qui devait supporter une statue (disparue) ; au-dessus se trouve la date portée de 1864. Sur la façade postérieure nord, la maçonnerie recouverte de goudron laisse apparaître un signe religieux (croix passante inscrite dans un triangle).

Dans le prolongement ouest, un second logis, quasi identique au premier, comporte 5 travées (dont une fenêtre murée) et présente la même corniche moulurée.

Puis deux logis en rez-de-chaussée (?) sont aujourd'hui ruinés (l'un conserve une cheminée).

Au nord-ouest et en décalage par rapport à l'alignement, un logis à étage présente une façade percée de 4 ouvertures côté nord, sur la route. Une partie en rez-de-chaussée lui est accolée. Une corniche moulurée avec génoise règne sur ces façades.

Les traces d'un ancien puits artésien sont visibles dans le jardin côté sud.

Murs calcaire pierre de taille enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré, en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans demi-croupe
Typologies AB2
Techniques sculpture
Représentations chronogramme
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian