Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Alignement d'anciens logis de douaniers

Dossier IA33004294 inclus dans Hameau du Port de Goulée réalisé en 2012

Fiche

Genre de douaniers
Parties constituantes non étudiées puits, remise
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Saint-Vivien-de-Médoc
Adresse Commune : Jau-Dignac-et-Loirac
Lieu-dit : Port de Goulée
Adresse : 2, 4, 4 bis chemin du Port de Goulée
Cadastre : 1833 B2 1780, 1784, 1785 ; 2013 B9 2516, 3246, 3234

Un alignement de bâtiments figure à cet emplacement sur le plan cadastral de 1833. Il semble toutefois que l'ensemble ait été reconstruit dans la 2e moitié du 19e siècle.

D'après une source orale, ces bâtiments auraient hébergé les douaniers qui contrôlaient les marchandises transitant par le port de Goulée. Des denrées pouvaient être stockées dans les parties en soubassement.

Matrices cadastrales : conversion d'une maison en bâtiment rural en 1866 (parcelle 1780), nouvelle construction d'une maison et d'un atelier en 1860 et d'une cuisine en 1880 (parcelle 1785).

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle

Trois logis juxtaposés, bâtis en pierre de taille, sont disposés parallèlement à la voie, en retrait et séparés de celle-ci par une grille. Leur façade principale donne à l'est. Des jardins se trouvent à l'arrière.

Le logis n°2, au sud, est en rez-de-chaussée surélevé sur un niveau de soubassement avec un comble à surcroît. Il présente un plan en L avec une façade côté sud large de 4 travées et une façade à l'est également de 4 travées. Celle-ci est desservie par un escalier à volées divergentes, encadrant deux portes donnant accès au soubassement. Le décor de bandeaux moulurés et de corniche à modillons se poursuit d'une façade à l'autre.

Le logis n°4 présente également un rez-de-chaussée surélevé sur un niveau de soubassement, desservi par un escalier à deux volées droites convergentes. Le soubassement est percé de deux jours. La façade est scandée de quatre ouvertures en arc segmentaire à crossettes, agrafes et à chambranle mouluré. Un cordon et une corniche moulurée à modillons à glyphes règnent sur l'ensemble de la façade. Les appuis des fenêtres forment un bandeau continu. Les allèges sont ornées de tables décoratives.

Le logis n°4 bis est à étage carré et organisé selon 3 travées d'ouvertures. Les deux niveaux sont séparés par un bandeau médian. Le rez-de-chaussée est enduit et délimité par des jambes à bossage. A l'étage, les fenêtres à chambranle mouluré, dont les appuis forment bandeau, sont à plate-bande.

Toit tuile creuse, tuile mécanique
Étages en rez-de-chaussée surélevé, comble à surcroît, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans croupe
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit
escalier symétrique
Typologies AA3
Techniques sculpture
Représentations denticule
Précision représentations

Corniche denticulée.

Estuaire

TRAVEE 4
FORBAIE arc segmentaire (porte) ; arc segmentaire (fenêtre) ; chambranle mouluré (porte) ; chambranle mouluré (fenêtre) ; agrafe (porte) ; agrafe (fenêtre)
POSRUE en alignement
POSPARC en retrait
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Sur la douane à Goulée

    -Féret, Statistique générale, topographique, scientifique, administrative, industrielle, commerciale, agricole, historique, archéologique et biographique du département de la Gironde, 1878, p. 825 et suivantes.

    1 lieutenant des douanes attesté à Goulée.

    -Alain Ruiz, Présence de l'Allemagne à Bordeaux: du siècle de Montaigne à la veille de la Seconde Guerre mondiale : hommage au Goethe-Institut de Bordeaux, à l'occasion de son 25e anniversaire, Presses Univ de Bordeaux, 1997.

    Constant Docteur (1807-1844), douanier né en Allemagne, est affecté le 1er juillet 1825 dans la direction de Bordeaux, comme brigadier à Goulée. Il y meurt le 29 février 1844.

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Riberolle Jennifer